Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Taverne

Taverne

Moi je fais des chansons ;-) ECOUTER dernier album. VOIR 3 clips de mes chansons en vidéos
HUMANITUDES  : mes clips sur la peinture et la musique classique, mes articles sur le cinéma classique...
Mes autres chansons en collaboration
Mon site de poète Taverne des Poètes
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/08/2010
  • Modérateur depuis le 28/10/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 203 4206 4817
1 mois 1 75 130
5 jours 0 12 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 27 25 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par Taverne (---.---.---.55) 6 octobre 17:59
    Taverne

    Vous dites « Premièrement notre propre loi va elle aussi en ce sens. » Absolument pas. Si nous parlons bien de la loi française, que manifestement vous n’avez pas pris la peine de connaître.

    Quant à l’état de droit, il n’implique pas que le législateur se défile systématiquement dans un domaine qui l’embarrasse et se défausse sur les magistrats.

  • Par Taverne (---.---.---.36) 6 octobre 16:02
    Taverne

    Les jeunes parents ne veulent plus adopter ou accueillir des enfants de l’« Assistance », des enfants cassés, en souffrance. Quelle meilleure méthode alors que de concevoir ses propres enfants ? On frise l’eugénisme. Mais nous irons hélas dans cette voie : les candidats deviendront de plus en plus exigeants : ils voudront choisir la couleur de peau, le sexe, la couleur des yeux...« Puisque je paye, j’en veux pour mon argent ! »

    Pendant ce temps, trop d’enfants délaissés par leurs parents restent sous l’état-civil de ces derniers alors qu’ils devraient être déclarés adoptables. Et assez tôt, parce qu’une fois dépassé un certain âge et avec les difficultés psychologiques qu’ils héritent de leur situation familiale, leur sort risque d’être scellé : pupilles non adoptables.

  • Par Taverne (---.---.---.36) 6 octobre 15:53
    Taverne

    Malheureusement, cet article ne traite pas du fond avec sérieux ; il se contente de caricaturer et n’adopte qu’un seul point de vue.

    Quid des droits de l’Homme quand la cour européenne, qui protège ces droits, admet la création et la commercialisation des ventres et des nouveaux-nés ?

    Quid de notre pays si une poignée de juges étrangers nous impose d’ignorer notre propre loi, celle qu’on pourtant votée démocratiquement les représentants du peuple français ?

    Car attention, dans ce domaine tout est décidé par les juges. Les deux avis de la cour de cassation récents viennent de décider en lieu et place du législateur que les enfants nés sous PMA étrangère seront adoptables. De la même façon, Manuel Valls laisse les juges français trancher la question de l’état-civil des enfants nés sous GPA. Et on sait très bien que les magistrats n’accepteront pas de laisser ces enfants sans statut, ignorés de la République. La suite est donc connue...

    La loi s’efface, les juges tranchent. L’Europe décide pour nous.

    Je regardais hier au JT de 13 heures un couple d’homos sympa et apparemment soucieux de leur rôle de futurs pères et du bonheur de l’enfant. Mais au-delà de cette empathie que j’éprouve pour des personnes différentes, je perçois aussi le danger de boîte de Pandore : la commercialisation de l’enfant et de la maternité, l’effet encourageant pour ce type de pratiques. Or, parmi les demandeurs d’enfants, il n’y aura pas que de jeunes parents homos respectables...

  • Par Taverne (---.---.---.36) 2 octobre 15:47
    Taverne

    « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence... voilà l’équation ». (Averroès)

    Et comme vous écrivez que « le discours hyper-individualiste ne reconnait que la singularité », je cite une seconde fois Averroès : « Dieu ignore les singuliers ».

  • Par Taverne (---.---.---.36) 2 octobre 13:08
    Taverne

    Cet article part un peu dans tous les sens. Vous rendez hommage à Rembrandt, j’évoquerai Vermeer. Car cet artiste a réussi a laisser exploser sa créativité malgré la présence dans sa maison d’une nombreuse et bruyante progéniture et d’une vie domestique omniprésente.







Palmarès