Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Taverne

Taverne

"Plein bonheur" est la suite de mon premier essai "Le Bonheur dimensionniste" : parus sur Amazone
A-t-on déjà pensé à étudier le bonheur en-dehors du sujet qui le vit ? C'est l'objet du dimensionnisme. C'est par le dimensionnement du bonheur en accord avec l'Univers et le Vivant, et à partir d'une approche totalement extérieure à soi, que l'Humanité s'ouvrira sur une réelle perspective de progrès du bonheur. Cette étude, rigoureusement structurée dans la droite ligne de la méthode cartésienne, prend l'exemple du Nombre Pi dont elle révèle les secrets et les subtilités. La surprise est grande de constater non seulement que Pi comporte des lois très nettes, mais surtout (dans le tome2 ) que ces lois illustrent à la perfection les phases de développement de l'être humain. Je gage que cet essai original se révélera stimulant autant pour l'esprit que pour l'âme. Quelques phrases poétiques du cru de l'auteur (par ailleurs poète) agrémentent l'ensemble. Je suis heureux de vous livrer mes découvertes pour le plus grand profit de tous ! Sur Amazone, cliquez sur la couverture pour lire un large extrait !
*****************************************************************
Mon dernier album de chansons (gratuit) publié : La rosée (auteur des textes)
Poète, philosophe, auteur de nombreuses chansons (gratuites en écoute et en téléchargement : dernier album " VOIR 3 clips de mes chansons en vidéos / Mes autres chansons en collaboration
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/08/2010
  • Modérateur depuis le 28/10/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 208 4637 4794
1 mois 3 171 158
5 jours 1 62 101
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 29 27 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • Taverne (---.---.---.36) 23 juin 15:29
    Taverne

    @MiroBolant

    Neymare, venez voir comme il est drôle ! Tout le monde sur ce site a compris ce que je voulais dire et que vous avez rappelé. Tout le monde, sauf lui ! Comme cela doit être dur de se sentir complètement isolé à cause d’une déficience délibérée de son intelligence.

  • Taverne (---.---.---.36) 23 juin 15:18
    Taverne

    @Neymare

    Vous perdez votre temps, le type est irrécupérable. Il n’a pas le niveau pour comprendre ces subtilités. On ne l’inviterais même pas pour un dîner de con parce qu’il n’est pas gentil. Il est de la race des déficients mentaux doublés d’une grosse connerie. Il essaie d’oublier ce qu’il est en s’attaquant avec vacherie à tout ce qui le dépasse (et donc à tout le monde potentiellement). Le pauvre gars, quoi.

    Quant à l’autre, son acolyte, il croit que Spinoza est réservé aux élites.

  • Taverne (---.---.---.36) 23 juin 14:04
    Taverne

    @MiroBolant

    Parlez pour vous. Personne ne s’affiche autant que vous. Seulement vous, vous n’avez le moindre début de commencement d’idée. Vous êtes complètement idiot, incapable de comprendre un texte et d’apporter le moindre petit argument. Toute le monde se rit de vous mais vous récidivez car vous ne vous en rendez pas compte (si vous entendiez les rires retentir devant les sursauts de votre bêtise et de votre vulgarité...). En fait, j’ai honte pour vous.

  • Taverne (---.---.---.36) 23 juin 13:59
    Taverne

    @Neymare

    On ne peut pas dire ce que cherche l’homme. Vous en voyez ici beaucoup par exemple qui sont extrêmement satisfaits d’eux-mêmes en affichant leur ignorance et leur bêtise. Ils ne cherchent pas l’absolu. Ils ne veulent d’ailleurs rien voir d’autre que leur intérêt propre et surtout ne pas penser, ne pas chercher à comprendre les autres.

    Quant au bonheur total, il semble impossible, vu qu’il n’existe que par contraste avec l’ennui, la tristesse et le malheur. Pareil par la liberté qui s’éprouve surtout dans la libération.

  • Taverne (---.---.---.36) 23 juin 12:08
    Taverne

    @Neymare

    Vous avez raison, je pense, du point de vue de l’Absolu. A ce niveau, les trois choses forment une trinité réunies au sien de l’être. Mais dans le monde relatif, les trois notions se distinguent et peuvent même se nuire entre elles. Ainsi, Kant qui, au nom de l’impératif catégorique de vérité, se dit favorable à la dénonciation des amis qu’ils cacheraient. La vérité ici ne fait pas le bonheur mais le malheur. De même la liberté rend malheureux pour Sartre à cause de la grande responsabilité qu’elle fait porte à l’homme comme un fardeau.
     
    Donc, bien que vous ayez raison du point de vue de l’Absolu, je place la poursuite des buts essentiels de l’homme dans la sphère du relatif, celle du monde sensible et matériel.







Palmarès



Agoravox.tv