• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tenzinjack

tenzinjack

De profession paramédicale
Je suis un militant des droits de l’homme, membre de la LDH toulon.
http://www.ldh-toulon.net/
Je suis membre actif de deux association qui défendent le peuple tibétain
Provence Himalaya
http://provence.himalaya.free.fr/
et Tendrel action Tibet.
http://sylvainrollandin.free.fr/site_tendrel/
Je suis actuelement étudiant à la Faculté d’aix en provence .
Je prépare une licence en sicience de l’édustion , tout particulièrement orientée sur le formation et l’encadrement dans le secteur médical et le travail social.
Je suis rentré d’une mission humanitaire en Inde et au Népale en novembre 2006
 

Tableau de bord

  • Premier article le 30/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 5 20
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • tenzinjack tenzinjack 13 août 2007 11:59

    Voyez comment Pierre de coubertin voyais le JO de 1894 à 1936 : et vous comprendrez pourquoi le comité Olympique ne bouge pas : je rappelle que Pierre de Coubertin avait une vision très élitiste des JO ( suprématie de la race blanche sur les autres ) ; grand amis d’Hitler, sympathisant Nazie, il à eu la chance de mourir avant la la seconde guerre mondiale, ce qui lui a évité de plus se compromettre et ainsi d’être jugé à Nuremberg. déclarations du Baron Pierre de Coubertin sujettes à polémiques : · « Il y a deux races distinctes : celles au regard franc, aux muscles forts, à la démarche assurée et celle des maladifs, à la mine résignée et humble, à l’air vaincu. Hé bien ! C’est dans les collèges comme dans le monde : les faibles sont écartés, le bénéfice de cette éducation n’est appréciable qu’aux forts. » (Education anglaise). · « La théorie de l’égalité des droits pour toutes les races humaines conduit à une ligne politique contraire à tout progrès colonial. Sans naturellement s’abaisser à l’esclavage ou même à une forme adoucie du servage, la race supérieure a raison à la race inférieure certains privilèges de la vie civilisée. » (The review of the reviews, avril 1901). · « La première caractéristique essentielle de l’olympisme ancien aussi bien que de l’olympisme moderne, c’est d’être une religion. En ciselant son corps par l’exercice comme le fait un sculpteur d’une statue, l’athlète antique honorait les dieux. En faisant de même, l’athlète moderne exalte sa patrie, sa race, son drapeau. » (Pierre de Coubertin, Les assises philosophiques de l’Olympisme moderne). · « Les races sont de valeur différente et à la race blanche, d’essence supérieure, toutes les autres doivent faire allégeance. » cité par Boulogne dans La vie et l’œuvre pédagogique de Pierre de Coubertin. Sourses http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Coubertin

    On nous roule dans la farine uniquement pour des raisons de POGNON !!!!Je suis dégouté



  • tenzinjack tenzinjack 11 août 2007 00:28

    Vous me faite tous rire, bien sur qu’il faut lutter contre ces JO de 2008 En tant que citoyens de pays dit démocratiques vous ne pourrez pas dire « on ne savait pas » ! Pour les jeux de 1936 à Berlin, le comité olympique avait travaillé avec la république de Weimar. Adolphe Hitler ayant pris le pouvoir en 1933, on pouvait dire ils ne savaient pas. Mais Là, depuis plus de 60 ans la Chine représente le pire pays des violations des droits fondamentaux humains, et en toute connaissance de cause on lui accorde les jeux olympique ! Mais savez-vous ce que c’est le régime communiste chinois, c’est : · L’intention d’extermination totale des populations non han. L’ethnie majoritaire en Chine, qui en constitue les 92% de la population. · 1,2 million de victimes depuis 1950 au Tibet · Des milliers de manuscrits tibétains anciens brûlés à tout jamais · des milliers de statues détruites et expédiées vers des fonderies en Chine · Assassinats, enlèvements, arrestations arbitraires, viols, stérilisations forcées des femmes · La torture est également monnaie courante dans les prisons chinoises au Tibet, mais aussi en chine contre leur propre peuple. Prélèvements d’organes sur les suppliciés du Falun Gong ( gymnastique et philosophie de paix interdite par les autorités sans réelles raisons). · Exécution publique dans des stades de sport pouvant servir pour les JO · Abolition du droit de grève, musellement du seul syndicat de travailleurs · La fabrication de ses armes atomiques et le stockage ses déchets nucléaires au Tibet · Pillage systématique des ressources naturelles sans prendre en compte les graves conséquences écologiques à l’échelle planétaire (inapplication du protocole de Kyoto) · Des centaines d’espèces animales et végétales rares ont définitivement disparu . Le déplacement de force de milliers de paysans chinois pour construire le plus grand barrage du monde. . La déification de Mao , sanctuaire et idole de la jeune génération chinoise, qui ne l’a pas connue. · L’anciens président Jiang Zemin poursuivie pour crimes , génocide, crimes contre l’humanité et torture dirigée par l’état par plusieurs pays européen dont la Belgique · Assassinat ou emprisonnement des membres d’associations des droits de l’homme Et il y en a des pages comme cela, toutes ces accusations vérifiables auprès des associations et instances gouvernementales qui lutte pour la liberté. Pierre de Coubertin va se retourner dans sa tombe quand le discours d’ouverture sera lu à Pékin. Chaque citoyen doit boycotter les retransmissions Télés, radios, et presses écrites pour atteindre tous ces groupes de presse qui ont signés la chartre de la censure chinoise et faire chuter significativement l’audimat. Prenez vos responsabilités , après les JO le monde sera chinois...



  • tenzinjack tenzinjack 31 mai 2007 09:19

    Très bonne analyse. Cet article confirme l’expansionnisme chinois que je dénonce dans toutes mes interventions sur les droits des tibétains, mais aussi sur la terrible machine économique qui va nous submerger en ce début du XXI eme siècle.



  • tenzinjack tenzinjack 31 mai 2007 08:59

    Pour ceux que ça interesse je vous renvoi sur un article de la journaliste Claude B. Levenson qui soutien nos actions

    LE TIBET DANS LA LIGNE DE MIRE DES JO DE 2008

    ChomoLungma, cette « Déesse mère du monde » plus communément connue sous l’appellation d’Everest, fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps. Un jour, c’est un alpiniste britannique qui est le premier à téléphoner du sommet chez lui par l’intermédiaire de son portable, la société chinoise de téléphonie venant juste d’installer un relais au camp de base. Le lendemain, c’est un Japonais de 71 ans qui devient le grimpeur le plus âgé à parvenir tout là-haut. Un autre jour, c’est une équipe de balayeurs décidés, emmenés par un autre Japonais, qui ramène à Katmandou une demi-tonne de déchets ramassés sur place pour nettoyer les lieux... Toute cette pub bien sûr parce que c’est le plus haut sommet de la planète, mais aussi parce que les autocrates de Pékin ont décidé que la flamme olympique y passerait, sous prétexte de symbole de paix, d’amitié et d’harmonie entre tous les peuples. A l’occasion des JO, bien entendu. Trop beau pour y croire ? Peut-être simplement parce que le slogan des futures joutes « One world One dream » (Un monde Un rêve) réveille de bien curieux échos - ’un peuple, un pays, un führer’, ça ne dit vraiment plus rien aux dirigeants sportifs du monde ? C’était en 1936, à Berlin... Pour l’heure, les mesures de sécurité et de contrôle atteignent des niveaux d’alerte de plus en plus élevés : sait-on jamais ?

    Dans la perspective des jeux de 2008, toute la région autour de l’Everest est désormais placée sous haute surveillance renforcée : la moindre incartade ou le plus petit pas de travers seront plus aisément signalés sans retard - merci les télécoms chinois. La poignée de téméraires qui, fin avril, sont allés jusqu’au camp de base clamer leur désaccord avec cette opération de mainmise sur un territoire où les autochtones ne sont plus maîtres chez eux ont certes passé un mauvais quart d’heure, mais s’en sont finalement bien tirés grâce à leur passeport américain. Mieux en tout cas que les Tibétains qui avaient tenté un peu plus tôt de franchir le Nangpa-la et se sont fait tirer comme des lapins sous prétexte qu’ils auraient attaqué des gardes-frontière en cherchant à quitter illégalement le pays...

    De la montagne la plus haute du monde comme instrument politique : y aurait-il preuve plus flagrante de la signification éminemment politique de ces compétitions sportives dont les deux principaux piliers de soutien sont précisément ... la politique et l’argent, pour ne pas dire le fric ? A cette aune-là, tous les compromis sont possibles et les magouilles fourmillent. Pauvres athlètes pris au piège de ces jeux parés de mille nobles vertus qui vont se mesurer dans des stades qui servent aussi à l’occasion de lieux d’exécution ! A un peu plus d’une année de la date fatidique du début des festivités, l’idée se lance dans l’arène d’un éventuel boycott pour cause de crise humanitaire au Darfour - sans grande illusion, certes, car comment résister à l’appât des médailles et à la gloire de l’instant victorieux, même au prix du sang et des larmes de millions de laissés-pour-compte à l’écart du périmètre sacré ? Les dieux du stade y retrouveront vraisemblablement leurs dévots.

    Nul doute que le Darfour aujourd’hui mérite cette attention publique - mais la question essentielle est autre : si boycott il doit y avoir, comment se fait-il qu’elle n’ait pas été posée d’emblée, en raison de la répression au Tibet, des atteintes aux droits de l’homme et de la suppression des libertés fondamentales au Tibet et en Chine ? Les promesses de Pékin lorsque les jeux lui ont été attribués à Moscou à l’ombre du souvenir du boycott de ceux de Moscou justement, quand le Kremlin avait envoyé ses troupes en Afghanistan ? Du vent - force est de l’admettre, si jamais d’aucuns feignaient d’y croire, peu nombreux étaient ceux qui se berçaient d’illusions. La Chine toute puissante, si puissante qu’il ne faut pas la contrarier ? Fadaises ! Ce n’est pas la Chine que l’on contrarie, mais ses autocrates. Sans doute la Chine est-elle grande, « mais le reste du monde est encore plus grand que la Chine » observait un jour le Dalaï-Lama.

    Un minimum de dignité, sinon d’honneur, n’a jamais fait de mal à personne - et respecter ses propres principes en fait partie. La pleutrerie - merci les autorités belges de « prier » le Dalaï-Lama de remettre sa visite alors qu’il était attendu à Bruxelles pour l’ouverture de la 5 e Conférence internationale des groupes de soutien au Tibet - n’est pas bonne conseillère, même dans le monde de la Realpolitik. A preuve : le lendemain de cette escale manquée, le hiérarque tibétain était reçu avec tous les honneurs en Allemagne voisine. Naguère on disait « vérité en deçà des Pyrénées, mensonge au-delà », en fait il ne s’agit même plus d’une montagne, simplement d’une frontière censée ne plus exister dans l’espace européen : jolie leçon de relativisme. Et à d’autres les protestations effrontées du CIO de ne pas mélanger sport et politique : comme si ces messieurs se mouvaient uniquement dans le meilleur des mondes. Celui d’Orwell, afin de mieux y entraîner une cohorte aveuglée de suiveurs béats ? A moins que ce ne soit une version moderne de la Flûte enchantée...

    D’aucuns cependant refusent de s’y laisser prendre - les participants aux discussions de Bruxelles, bien décidés à poursuivre leur combat pour la juste cause du Tibet, et ceux - moins nombreux, mais encore plus déterminés - qui, lors du 1 er Forum mondial pour la liberté du Tibet à Turin, se sont retrouvés sur le thème de l’indépendance d’un pays militairement occupé. C’est qu’un sentiment de frustration s’exacerbe parmi les Tibétains, à l’intérieur comme en exil, face à la mauvaise volonté patente de la Cité interdite d’ouvrir un vrai dialogue avec les représentants tibétains pour trouver une solution bénéfique pour les deux parties au différend tibéto-chinois trop longtemps tenu sous le boisseau. Escompter la disparition du Dalaï-Lama pour briser l’espoir des Tibétains est un calcul à courte vue, car JO ou pas, l’homme ne vit pas que de pain, et comme le notait autrefois Jacques Bacot, « les Tibétains sont un peuple étrange, qui vit à part des autres et ne fait rien comme eux ». C’est dire aussi qu’ils en ont vu d’autres au cours de leur histoire plurimillénaire et que la flamme, pour vacillante qu’elle puisse parfois paraître, est toujours vive.

    Claude B. Levenson



  • tenzinjack tenzinjack 31 mai 2007 08:44

    Mes sourses : Je suis membre de la Ligue des droit de l’homme et affilié à la Fédération internationale des droits humain

    Complément à mon article , Dialogue droits humains : la Chine claque la porte au nez de l’UE

    http://www.fidh.org/article.php3?id_article=4294

    Cordialement Jacques MEJEAN







Palmarès