• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ter32001

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • ter32001 1er mai 2008 09:48

    Le Diable se cache dans les détails :

    Nicolas Sarkozy répond dans son interview télévisée du 24 avril 2008.
    Les prix sont devenus trop élevées notament dans les grandes surfaces.
    Le gouvernement va prendre des mesures pour une baisse (il était temps) ou pour une maitrise de l’augmentation (il fautsavoir : pour une baisse OU une maitrise de l’augmentation ? Car si l’augmentation est maitrisée à ces niveaux de prix...).
    Le gouvernement va prendre des mesures pour contraindre les producteurs à baisser leurs prix (les producteurs ? Mais ce sont les grandes surfaces qui font passer par exemple le prix d’une salade de 20 cents à 1 euros).

    Le paquet fiscal :

    - L’augmentation des heures supplémentaires semble une bonne solution pour chercher de la croissance.

    - Suppression de l’impot sur les successions jusqu’à 150 000 euros (1 000 000 millions de francs) par enfant.
    Par exemple, une famille ayant 3 enfants, n’aurra aucun impot jusqu’à 450 000 euros...Avant c’était 50 000 euros par enfant.

    - Déductibilité des interets d’emprunts pour ceux qui achetent (C’est une mesure qui vise à soutenir le marché de l’immobilier, mais qui risque cependant d’entrainer un emballement des prix. Les principaux bénéficiaires seront ceux quidisposent de la plus grande capacité d’endettement. L’OCDE vient de conseiller aux Etats-Unis d’en finir avec un dispositifanalogue parce que « les avantages fiscaux ont surtout bénéficié aux ménages à revenu élevé pouvant facilement accéder à lapropriété ». Les catégories les plus populaires disposaient déjà du prêt à taux zéro.)
    François Hollande a affirmé que le gouvernement allait "augmenter de 2 à 3 points les taux de TVA" pour financer les mesuresfiscales.

    Questions non posées lors de cette interview :

    - Le financement de la suppression de la publicité sur France 2 (pourquoi cette décision a été prise sans concertationfaisant décoller du jour au lendemain le prix de l’action en bourse ?), dont le manque à gagner est évalué à 1,2 milliardd’euros devrait également être répercuté sur les prix.

    - La visite de Kadafi en France s’imposait elle alors que les contrats étaient déjà signés sous Jacques Chirac ?

     







Palmarès