• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Tescontent

Médecin , passionné par les relations humaines , et désirant contribuer à laisser un monde respecté pour nos enfants .

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 15 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Tescontent 6 septembre 2007 15:44

    Resper95 « « acheter civiquement en France » ? Comme si on pouvait choisir ? » Tescontent : Oui, j’ai le choix et acheter d’occasion en fait partie . Resper : « puisque nos tomates sont majoritairement « importées » d’Espagne«  Tescontent : Je les achete francaises et bio de surcroît , source de sante (donc moins de charges sociales) Resper : « Le pétrole et le gaz sont forcément importés, donc on peut dire stop à toute activité économique« . Tescontent : Tu ne m’a pas lu : cela a developpe les chaudières économiques , les activites d’isolation et notre création d’energie , les panneaux pour l’eau chaude et l’électricité , toutes activites creant de l’emploi et de l’energie . Resper : « Même les écrans LCD tellement à la mode actuellement devraient être mis de côté !«  Tescontent : Meuh non ! et meme s’ils augmentent de 5% , n’as tu pas remarque que leur prix a baissé de 50 % depuis 5 ans et cela continue . Resper : « l’idée que faire baisser les charges des entreprises ne va pas faire augmenter les salaires« . Tescontent : Oui , j’ai écrit qu’il faut baisser aussi les cotisations payées par les salariés (d’environ 15% du salaire aujourd’hui a 10% ) d’ou le maintien certain du pouvoir d’achat Resper : « La TVA « anti-délocalisation » est aussi ridicule .......si une entreprise française veut délocaliser pour d’autres raisons, elle le fera. Tescontent : C’est une mesure parmi d’autres , je ne la prétend pas tout resoudre . Resper : « A moins de remettre l’esclavage légal, je ne vois pas comment faire face au dumping social asiatique... » Tescontent : Leurs charges augmentent rapidement, les transports aussi, ils paieront les tgv et airbus 5% moins chers.....en attendant qu’on mette au point de nouvelles piles a combustible ....etc Resper : « si la TVA augmente, les propriétaires vont rechigner à faire des travaux«  Tescontent : Non, puisque leur baisse de cotisation sociale compensera l’augmentation ! Resper : « Bref, la TVA sociale est une bonne idée, mais ce n’est pas la solution miracle » Tescontent : La, je suis d’accord, il y a encore du pain sur la planche . Amities espérantes .


  • Tescontent 6 septembre 2007 13:34

    Si la tva passe de 20% A 25%, les prix augmentent de 5% . Si l’etat baisse non seulement les charges patronales (de 5% du salaire) mais AUSSI LES CHARGES DES SALARIES(de 5% du salaire sur environ 15% aujourd’hui) , alors le pouvoir d’achat est maintenu si les francais achetent civiquement en France , ce qui restreindra les delocalisations et le chomage . Cela permet aux importations et non seulement a notre production interieure de participer a nos charges sociales . Les prix de l’importation augmenteront de 5% mais les francais sont intelligents . Par exemple, ils traitent avec succes le probleme de l’augmentation de 100 %des produits petroliers en isolant le logement en construisant des chaudieres qui consommment 30% de moins et en roulant et consommant moins , toutes mesures qui augmentent l’emploi et la preservation de l’environnement . On peut transposer la sobriete dans d’autres domaines . Un dernier point : SEPARER CE PRELEVEMENT DE LA TVA, afin qu’il soit affecte UNIQUEMENT AU SOCIAL . Amities non taxables .


  • Tescontent 3 septembre 2007 15:01

    Il n’y a pas besoin d’etre chretien pour voir qu’on est tous dans le train de l’enfer . Pourtant les prises de conscience sur le monde de l’humain et de l’environnement sont de plus en plus nombreuses . Les africains evoques dans cet article n’en sont qu’un pilier de plus pour rever puis construire un monde decent pour nos enfants, meme si des cicatrices resteront indelebiles .


  • Tescontent 21 juin 2007 18:39

    Votre article est interessant bien que transpirant d’opinions :

    « La diffusion de la bible des Septante donnait à cette nouvelle religion la tradition qui lui manquait ainsi que sa conscience malheureuse . la diffusion de la bible des Septante transformait la religion hébraïque, comme les autres religions orientales, en religion universelle »

    la diffusion de la bible des Septante a commencé 250 ans avant J-C !! Plus simplement, dès le milieu du 3ième siècle avant notre ère, les juifs d’Alexandrie entreprirent la traduction en grec, la langue de leur pays, de la Loi, écrite en hébreu . C’était une ouverture sans précédent qui allait faire de la Septante la Bible méditerranéenne, juive puis chrétienne. La presque totalité de l’Eglise la considéra comme son Ancien Testament. Elle fut la Bible des auteurs du Nouveau Testament ; ils puisèrent en elle leur langue et l’essentiel de leurs concepts. A l’exception de la Peshitta et de la Vulgate de saint - Jérôme, toutes les versions dites anciennes de la Bible furent réalisées à partir de la Septante. ( http://pascal.dupuy.chez-alice.fr/Lexique/septante.htm )

    André Canessa : « C’est grâce à la Septante que le livre sacré des Juifs s’est répandu dans tout le bassin méditerranéen. Le judaïsme tel que nous le connaissons (avec la lecture de la Loi se substituant au sacrifice sanglant) est directement issu de ce livre. » (http://perso.orange.fr/andre.canessa/Esdras/index.htm )

    Je vais aussi approfondir avec « La Bible et l’Occident » André Paul , Bayard Culture, 2007, et ses ouvrages que vous ne citez pas .

    Historien spécialiste de la Bible, André Paul donne une suite aux deux remarquables ouvrages qu’il a consacrés aux origines de la tradition biblique : « Et l’homme créa la Bible. D’Hérodote à Flavius Josèphe », publié en 2000 et « La Bible avant la Bible. La grande révélation des manuscrits de la Mer Morte » publié en 2005. Sous-titré De la Bibliothèque d’Alexandrie à la culture européenne, le dernier livre de sa trilogie nous rappelle comment l’Occident latin a « construit » la Bible en mettant en forme l’héritage littéraire qui constituait la Loi des Juifs traduite en grec à Alexandrie - dans le cadre de la politique culturelle voulue par les Ptolémées - pour donner naissance à la fameuse Bible des Septante. Ce n’est qu’ensuite, à l’issue d’une longue évolution, que la « Bible » prit la forme et le contenu que nous lui connaissons aujourd’hui, dans la mesure où la liste des livres qui la composent n’impliquait pas naturellement l’existence physique d’un recueil correspondant. C’est l’adoption précoce par les Chrétiens du cahier à pages d’invention récente, le codex appelé à devenir notre livre, qui permit le rassemblement de plusieurs écrits en un même recueil. A la fin du IVe siècle, les Eglises grecques d’Egypte, de Palestine ou d’ailleurs surent rassembler en un seul recueil la majorité des livres de l’Ancien et du Nouveau Testament. L’Eglise latine ne suivait pas alors cette voie et il faut attendre le VIe siècle pour que Cassiodore atteste l’usage d’un corpus de livres saints réunis dans un volume unique, en un temps où il n’existait pas encore de mot pour désigner la chose. On employait les termes de « Livres saints », « Ecriture » ou « Ecriture sainte » au singulier ou au pluriel. Issu du latin biblia, le mot « Bible » n’apparaîtra qu’au XIIe siècle et s’imposera dans l’espace chrétien alors que l’inspiration biblique originale donnera, dans l’espace juif, naissance à la Torah, « charte divine du peuple initial » selon l’auteur. C’est à une enquête approfondie et particulièrement éclairante que nous convie André Paul tout au long des quatre cents pages de son ouvrage. Il nous rappelle tout d’abord dans quelles conditions se constitua le recueil hébraïque des « vingt quatre » livres et comment il fut « normalisé » avant d’évaluer l’importance que revêtit la réalisation de la « Bible des Septante ». Il nous explique comment les chrétiens de la grande cité hellénistique d’Egypte ont reconnu dans cette Bible des Septante l’expression de la « vérité inspirée ». Après avoir évoqué la postérité biblique de cette traduction dans les diverses églises d’Orient, il nous montre comment la tradition chrétienne en formation assure la transition des deux « alliances » mythiques aux deux « testaments », l’Occident latin devenant bientôt - notamment à travers les œuvres respectives de saint Jérôme et de saint Augustin - le moteur principal de l’intégration des héritages juif et chrétien dans le « Canon des Ecritures ». Un parcours qui nous conduit ensuite jusqu’au XIIIe, puis au XVIe siècle qui voit s’effectuer la révolution de l’imprimerie et les traductions du grec et de l’hébreu rivaliser désormais avec celle de la Vulgate. C’est aussi le temps du concile de Trente qui, dans son entreprise de réforme de l’Eglise catholique, fixe une fois pour toutes la liste canonique des livres saints.


  • Tescontent 21 juin 2007 05:43

    J’ai apprécie la clarte de l’article . J’apprécie un peu plus les USA avec leur liberte d’expression et de facilite de contestation du systeme de penses unique dominant. J’espere simplement que cela permettra un jour de poursuivre des etudes epidemiologiques , medicales et toxicologiques serieuses sur ce sujet . Merci beaucoup .







Palmarès