• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Thelma Sanders

Thelma Sanders

Ne crois plus à grande chose, mais continue à espérer...

Tableau de bord

  • Premier article le 29/06/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 14 97
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires


  • Thelma Sanders Thelma Sanders 4 mars 2008 18:15

    Je vous remercie de vos réactions, il faudrait dénoncer cet état de fait jusqu’à ce que les autorités roumaines s’en saisissent réellement. C’est honteux pour l’image du pays. La marchandise illégale doit être souvent d’ordre alimentaire, ce qui est encore plus risible, il faut y renoncer au fur et à mesure, elle aura plus de goût à être mangée au retour dans le pays  !


  • Thelma Sanders Thelma Sanders 3 mars 2008 20:22

    oui l’obssession des toilettes...je ne le nie pas

    Presque 20 ans après le changement de régime politique qui était noyé dans la corruption, on en peut se résigner de voir persister ce genre de pratique, inutile de surcroît, car une fois les douaniers arrosés là-bas, rien ne protège des éventuels contrôles par la suite.

    Si vous me permettez, je ne crois pas que l’on ait raison de s’en ficher, si la société se gangrène par la corruption, on paiera pour tout et n’importe quoi, ce fut le cas en Roumanie dans le temps. La démocratie prend fin aussi avecune généralisation de la corruption.

    Vous comparez les pratiques de grands compagnies avec celles de petits ouvriers, moi, je connais peu les malversations à grande échelle, mais à l’échelle du petit ouvrier, celui qui courbe l’échine d’emblée, en acceptant la corruption, défendra ses droits difficilement. Il m’importe que l’ouvrier roumain gagne en dignité et en connaissance du droit.

     

     


  • Thelma Sanders Thelma Sanders 14 juillet 2007 18:00

    ouI Je l’ai lu, même en entier, soit, Madame Satrapi a plutôt l’air d’être « sex and sun », les idéologies l’ont désabusée, d’accord , d’accord, maintenant me demander d’être convaincue de manière « définitive », ah la la, le mot définitif dans ma bouche, tourne indéfiniment et insidieusement. En tout cas, j’ai encore une fois pris la mesure de mon impulsivité....Merci en tout cas


  • Thelma Sanders Thelma Sanders 8 juillet 2007 21:16

    Cher Monsieur, j’ai senti moi même que je frisais l’intolérance et je ne tiens pas à camper sur des positions stériles. Mme Satrapi ne pouvait utiliser une autre étiquette politique pour désigner le combat de certains membres de sa famille, il se trouve que tout cela réveille en moi d’assez mauvais souvenirs et je réagis en fonction de mon vécu. Pour ce qui est de l’amour que les communistes portent à leurs enfants....., hum, vous vous souvenez des orphelinats roumains et des conditions indignes dans lesquelles on gardait des enfants ? On n’était même pas au courant de l’existence de ces « camps de concentration ». Je n’ai pas de haine, j’ai juste ressenti des peurs comme la peur de la police, la peur de traverser une frontière, la peur de ne pas être arrêté même si on n’a rien fait ! Vous comprenez cette peur subtile qu’un régime politique instille dans vos veines ? La peur pour rien alors que tu n’as rien fait de mauvais...mais à leurs yeux, tu es un coupable potentiel. Et puis , vous savez quoi ? J’ai un léger sentiment que l’on y va tout droit et ici même dans ce vieux pays de Voltaire....on devrait exhumer ses oeuvres et en faire des lectures publiques. Respectueusement vôtre


  • Thelma Sanders Thelma Sanders 7 juillet 2007 17:50

    C’est votre opinion, Monsieur, le terme d’apologie peut vous sembler provocateur, je vous l’accorde. Sur le fond, le film ne m’a pas appris quelque chose de nouveau sur le régime iranien, mais tout comme je l’ai déjà dit, j’ai été sensible aux images métaphoriques et à l’humanisme de l’oeuvre. Sur le plan pratique, seuls les Iraniens vivant en Iran seront en mesure de changer leur quotidien. Avant 1989, à l’Est, des réfugiés politiques se manifestaient sur les radios clandestines, cela nous forgeait une conscience politique, mais ne changeait rien au quotidien merdeux. Si Gorbatchev n’avait pas bougé, on serait au niveau de la Corée du nord et je peux vous assurer que cela ne vous aura pas empêché de dormir et de manger tranquillement. Tout comme aujourd’hui, soyons d’accord, nous jetterons au moins un coup d’oeil aux JO qui auront lieu en Chine et on va même se réjouir des performances françaises et nous dormirons tout aussi bien même si on va fusiller quelques opposants politiques une fois que tout le monde aura plié bagage.

    J’ai grandi de l’autre côté du mur de Berlin et aujourd’hui,après avoir vu le film « Persepolis », j’ai une seule question à poser à Madame Satrapi, le communisme vous semble une solution politique viable en Iran, en France ou en Europe ? L’analepse historique concernant le passé engagé de sa famille, même placée dans le contexte de l’époque, revêt une petite nuance idyllique. Si vous aviez lu avec attention les commentaires, vous auriez lu que nous devons respecter l’engagement de ces personnes qui étaient de bonne foi, tout comme celui d’autres inconnus, dévoués à leur pays. Je me permets de retoucher ce côté idyllique, il est de mon devoir par respect à mon tour pour ceux qui sont morts à cause du communisme et non pas tant à cause de la dictature comme on tente de me le suggérer. Car le communisme, une fois au pouvoir, ne devient qu’une dictature puisqu’il anéantit la propriété privée à tous les niveaux si on se tient aux textes, bien sûr. Et rien ne dit que si le parti communiste iranien arrivait au Pouvoir, il ne serait pas tombé sous l’influence du grand voisin, l’URSS. Il y a de grandes chances d’ailleurs et touxs ceux qui étaient de bonne volonté et sincères auraient été laminés vite fait et bien fait. Un bon week end !







Palmarès