Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

therasse

therasse

Quelques années de fac de droit. Stop aux études en troisième année, et « real orientation » de ma carrière professionnelle vers la banque et les assurances où j’ai dirigé une petite succursale pendant 13 ans. Fin de carrière dans un service crédit. Actuellement pré-retraité. 
« Hobbies passions » : le tennis, lire, écrire.
Activités actuelles :
-problèmes de hanche : le tennis, c’est quasi-définitivement compromis
- restent la lecture et l’écriture, exclusivement sur le net

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 231 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par therasse (---.---.---.136) 6 janvier 15:16
    therasse

    De censure en censure, de loi liberticide en loi liberticide finit par se constituer un régime fort. Le problème c’est que c’est toujours l’autre qu’on censure et c’est toujours le plus fort qui censure le plus faible. Mieux vaut des excès de langage que des bruits de bottes dans les rues. 

  • Par therasse (---.---.---.208) 3 décembre 2013 15:18
    therasse

    AVANT DE VOTER, IL Y A LIEU DE BIEN S’INFORMER QUANT AU PASSE DES CANDIDATS ; S’ILS ONT EU UN QUELCONQUE LIEN AVEC UNE RELIGION, CHOISISSEZ DE CONFIER VOTRE SUFFRAGE, VOTRE MANDAT A QUELQU’UN D’AUTRE ! VOILA LA LECON A TIRER. CHACUN SAVAIT QUE HOLLANDE ET ROYAL AVAIENT DES AFFINITES POUR LA RELIGION ; ET SOUVENEZ-VOUS DE CEUX QUI SONT MONTES AU CRENEAU DANS CETTE HISTOIRE ; IL S’AGIT D’UN PAS DE PLUS VERS LA DICTATURE. IL FALLAIT VOTER DES LOIS SPECIALES CIBLANT LES MACS ET LES MAFIAS, MAIS EN AUCUN CAS S’EN PRENDRE AUX RELATIONS LIBREMENT CONSENTIES, C’EST UNE ATTEINTE A LA LIBERTE SEXUELLE ET A LA LIBERTE DE CONTRACTER. 

  • Par therasse (---.---.---.208) 30 novembre 2013 07:33
    therasse
    Voter des lois spéciales (procédures, peines lourdes) pour faire tomber les mafias du sexe et les macs, mais les vrais, pas les bailleurs) eût été populaire et applaudi. 
    Mais, alors que déjà en votant le mariage pour tous, la gauche s’est mis la droite à dos ; s’agissant d’une liberté en plus pour un segment de population, on ne pouvait qu’apprécier, qu’on soit homo ou non. Aujourd’hui, en s’en prenant à la liberté sexuelle, cette conne de gauche va se mettre la gauche à dos (70% selon les sondages) ; il est vrai que chacun savait avant de les élire que l’ex-couple Hollande-Royal, c’était bigots et Cie. Une seule question subsiste : que mijotent-ils pour faire chier le centre ? 

  • Par therasse (---.---.---.132) 9 juillet 2013 15:35
    therasse

    Croyez-vous vraiment qu’avec toutes les casseroles qu’il aura au cul et qui ne manqueront pas d’être révélées au fil de ce quinquennat, Sarko puisse encore constituer un candidat dangereux, crédible dans quatre ans ?

    Dès lors ne serait-ce pas un excellent épouvantail dissuasif pour les citoyens susceptibles de voter à droite mais qui conserveraient au fond de leur conscience un soupçon d’honnêteté ?

    Oui, décidément une très mauvaise affaire pour l’UMP que ce pot de colle ambitieux qui a perdu de vue qu’une candidature envisagée (voire même déclarée) ne confère aucune immunité ! 

  • Par therasse (---.---.---.132) 28 juin 2013 08:29
    therasse

    La notion d’homicide involontaire devrait être restreinte :

    -Si je roule vite sur une route secondaire, et que je tue quelqu’un, j’ai commis un délit, mais à aucun moment je n’ai souhaité administrer de violences à quiconque même en cas d’alcoolémie avancée. Il s’agit donc là clairement d’un homicide involontaire. Idem pour un chirurgien qui, suite à une erreur médicale, entraîne la mort d’un patient.

    -Mais dès que des coups sont administrés VOLONTAIREMENT, dès lors la mort qui s’ensuivrait chez la victime étant une conséquence d’une volonté initiale de faire mal, de porter atteinte à l’intégrité physique de la victime, le Code Pénal devrait considérer qu’il y a eu volonté dommageable et donc qualifier les charges d’homicide volontaire. Peu importe que la mort ait été voulue ou non.

    Si tel avait été le cas, Cantat aurait écopé d’une peine bien plus lourde.

    Rappelons également qu’il y a deux raisons à une peine privative de liberté : mettre la société à l’abri d’un individu dangereux, l’empêcher de nuire à nouveau, et accessoirement, sanctionner, punir. L’aspect protection de la société me paraît bien plus capital que la punition.







Palmarès