• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

thibaut

thibaut

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • thibaut thibaut 19 août 2007 14:17

    Bravo pour vos commentaires, trois points que vous abordez très bien et que je soulignerais à nouveau, moins bien ^^

    - nolife.. mais : ou quoi ? j’étais alcoolique dès 16 ans par exemple avant d’être un nolife, j’étais squatteur de cages d’excalier. Quel est le meilleur choix sachant que j’ai de toute facon besoin d’exprimer un excès comportemental ? ou peut être un médicament psychotrope légal serait meilleur pour moi que l’internet ? non merci, je préfère garder mon énergie, ma libido et mon libre arbitre.

    - Le langage, ce n’est jamais qu’un mode de reconaissance, et je ne pense pas que ce soit le premier argot de jeunes dans ce pays qui fasse peur aux adultes.

    - Ou est la vraie life ? si par exemple je passe 80% de mon temps devant mon ordinateur personel, pour mes loisirs et pour mon travail, suis je plus un no life que le gentil socialo-ecolo-anar de l’appartement d’à coté, dont le discours moralisant et les diverses activités militantes seraient apprécié sur ce site, et qui ne passe pas autant de temps devant un PC, mais qui reste RMIste professionel ?


  • thibaut thibaut 30 juillet 2007 14:12

    @pinpin, si vous étiez soucieux d’écologie à proprement parler plus que de politique ou je ne sait quoi, ne seriez vous pas plutôt heureux de voir les progrès de la diffusion du nucléaire : c’est une énergie non productrice d’effet de serre, et qui qui ne rejette quasiment aucune radioactivité puisque le combustible utilisé est isolé. En comparaison les centrales à charbon (fort utilisées par des pays comme la Chine, les USA, l’Allemagne, qui n’ont pas le parc nucléaires de la France) rejettent chaque année des milliers de tonnes d’uranium et de thorium dans l’air chaque année (merci les allemands !).

    Estimations des rejets d’élements radioactifs dans l’atmosphère des centrales a charbon, pour le monde entier, pendant un siècle :

    Uranium : 828,632 tonnes (contenant 5883 tonnes d’uranium-235)

    Thorium : 2,039,709 tonnes

    source

    http://www.ornl.gov/info/ornlreview/rev26-34/text/colmain.html

    @BMD, merci de m’avoir corrigé plus tôt.


  • thibaut thibaut 29 juillet 2007 16:34

    « Le monde est dangereux, parce que nous sommes les premiers à financer cela et à insuffler la violence. »

    La partition catastrophique de l’Inde et du Pakistan (Grande Bretagne). La guerre d’Algérie (France). Le dessin des frontières par en particulier la France et la grande Bretagne, encore une fois catastrophique et inducteur de tribalisme. Les colonies sauvagement sur exploitées, telles les colonies Belges. La semi décolonisation de l’Afrique par les puissances coloniales ; qui ont ensuite soutenu des régimes fondés sur un modèle colonial de gouvernance, c’est à dire très capable de laisser exploiter et sortir les ressources des pays concernés, mais peu démocratiques et donc plus interessés par les comptes aux Bahammas qu’au developement de leur pays. Ce sont des faits dont nous sommes en large partie responsables et qui « font un monde dangeureux » ; et ce qui est pire, un monde parfois gravement malade, comme en particulier une partie significante de l’Afrique actuelle.

    Cependant garder la tête d’un peuple sous l’eau (pas de soucis pour ses dirigants qui s’en sortent souvent pas mal) ne me semble pas la meilleure manière de « corriger le tir ». Quand un pays, quelque soit sa douloureuse histoire post coloniale, veut sortir de l’ornière, pouvont nous lui interdire les technologies civiles dont nous jouissons, encore plus si son besoin est vital pour son dévelopement (eau potable) ?

    L’énergie nucléaire civile est seule à aujourd’hui pouvoir répondre à le demande d’une centrale de désalinisation sans contribuer au réchaufement global. Devons nous considérer que nous ne sommes pour rien dans les problèmes actuels de l’Afrique et fermer la porte à tout dévelopement ? ou préferons nous leur laisser fabriquer une centrale pas seulement civile, ou encore des centrales au charbon (comme en Allemagne) et participer au réchaufement global ?

    Alors, quel est votre choix :

    1) leur interdire de developer une centrale de désalinisation ? (si oui : avec des moyens militaires ?)

    2) Les laisser construire une usine de désalinisation couverte en éléctricité par l’alternative au nucléaire dans ce cas de figure, c’est à dire une centrale à énergie fossile ? (solution a choisir si vous ne « croyez pas » au réchaufement global)

    3) Les laisser developper le nucleaire national sur le modèle Nord Coréen et Iranien ?

    4) Leur fournir de la Vittel gratuitement pour les 35 ans qui viennent ?

    5) Une autre idée ?

    Pour information, les autres pays dévelopant des usines de désalinisation jointes a une centrale nucléaire sont : l’Argentine, Egypte, Inde, Pakistan, Maroc et Corée du Sud.


  • thibaut thibaut 28 juillet 2007 20:32

    Vous avez assez raison, comme nous avons pu le voir dans le beau reportage de la série « Un oeil sur le monde » sur France 2 il y a quelques mois, comme le note aussi le journal The Economist (1), ou encore la formidable Marjane Satrapi (2), mais enfin pourquoi crier ?

    (1) http://www.economist.com/specialreports/displaystory.cfm?story_id=9466834

    (2) http://www.amazon.fr/Pers%C3%A9polis-1-Marjane-Satrapi/dp/2844140580/ref=pd_bbs_sr_2/402-4794556-9475301?ie=UTF8&s=books&qid=1185647294&sr=8-2


  • thibaut thibaut 28 juillet 2007 19:44

    Dans l’article :

    « Les réserves en uranium que recèle la planète ne permettent en aucune manière de développer massivement le nucléaire. C’est une solution non durable et qui va très vite faire peser sur les réserves une pression considérable à même de changer l’équation financière du système. »

    Cette affirmation hasardeuse est démentie par les faits.

    Nous (le monde) consommons 70.000 tonnes d’uranium par an. Les reserves actuelles sont de 4.7 millions de tonnes « économiques », 10 millions en tout. Une estimation de 35 millions de tonnes à terme. Finalement la quantité d’uranium contenue dans les océans et de près de 5 milliards de tonnes ; une reserve suffisante pour couvrir les besoins actuels du monde entier (650GWe) pendant environ 7 millions d’années.

    sources :

    http://www.iaea.org/NewsCenter/News/2006/uranium_resources.html

    http://www.uic.com.au/nip75.htm

    http://www-formal.stanford.edu/jmc/progress/cohen.html







Palmarès