• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Thundo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Thundo 6 novembre 2009 21:27

    Il n’y aurait pas de club de footeux gays si les gays étaient reçus dans les autres clubs ; si l’homophobie n’était pas omniprésente dans le milieu du foot. Si des imbéciles n’allaient pas prétendre qu’un gay dans une équipe de foot va obligatoirement essayer de les tripoter. Si les injures omniprésentes, sans compter le rejet, le mépris, les moqueries n’étaient pas quotidien. 
    Le jour où la présence d’un homo dans une équipe de sport ne posera plus de réaction homophobe, il n’y aura pas besoin d’un club de foot gay.
    Cette équipe a, je le reconnais, un nom qui prétend à confusion : elle n’est pas composée que de gays mais de nombreuses personnes différentes (hétéros, homos, beurs, etc). Son but est aussi de lutter contre toutes les formes de discrimination dans le foot justement.
    Et l’autre qui parle d’insultes homophobes comme de simples insultes que l’on doit banaliser ? ça c’est une phrase d’un mec résigné, comme si l’inacceptable, s’il est établi depuis un certain temps avait valeur de normalité et d’impossibilité à combattre. Le travail de sap des homophobes a bien fait son oeuvre à ce que je vois.
    Et l’homophobie, dans tout ça ? Les homosexuels sont toujours la pauvre petite sœur des minorités. « Pédé » est toujours une insulte, très utilisée d’ailleurs, des écoles aux terrains de football ; la société le tolère fréquemment, tandis que « nègre », « bougnoule », « youpin » sont, sauf en de tristes exceptions, totalement refusés, quand ils ne sont pas punis avec tout le poids de la loi. Etre discriminatoire envers les homosexuels ne semble pas être si grave d’après certain ici... Par ailleurs, des homosexuels sont toujours emprisonnés ou torturés,ou pendus dans de nombreux pays du monde.
    Je suis en colère parce que, autant j’arrive à ironiser sur la discrimination dont les communautés peuvent être victimes, autant quand l’auteur décide de se jeter sur la communauté la plus globalement et sauvagement discriminé qui soit dans le monde ou au sein de nos propres familles pour une question si intime, ca me rend hors de moi ! Ces gens là n’ont rien demandé, ils demandent à vivre comme tout le monde, sans avoir besoin de se cacher, et y a toujours d’immondes petites ordures pour dire que ces gens sont anormaux ou psychiatriquement atteints et qu’ils sont un danger pour l’humanité (si, si, je l’ai entendu maintes et maintes fois). Je ne connais pas de communauté plus brisée et de gens plus meurtris dans ce qu’ils ont de plus intimes que les homosexuels de ma connaissance, qui ont pour certains été rejetés de leurs familles, et qui n’ont pu trouver de refuge que dans cette communauté. Le fait que PD soit une insulte courante qui pourtant dépeint 10% des individus, ca vous la coupe. Le fait que leurs proches, leur famille, leurs employeurs ou collègues puissent les rejeter, tout ca ca vous passe complètement au dessus de la tête. Le fait qu’ils soient obligé de se regrouper et qu’ils soient à vif parceque des ordures se plaisent à les stigmatiser alors que bordel, ils auraient eu le choix, ca les aurait pas plus emmerdé d’être « comme tout le monde », pareil, ça vous vient même pas à l’esprit. Le fait que certaines personnes traitent ces gens de menace contre l’humanité ? Qu’ils aient été exterminé à une époque ? Le fait qu’encore aujourd’hui dans certains pays ils soient considéré comme de la vermine ? Ni chaud ni froid ?

    Nan tout ce que vous voyez c’est que des mecs qui ne sont pas « comme vous » se sont organisés pour vivre et renforcer leurs liens, pour dépasser le cadre de leur exclusion de fait, et que maintenant on parle de ghettos gays, alors que, on a bien montré qu’on n’était pas capable de leur donner un cadre de vie supportable.
    Les insultes homophobes, au même titre que les insultes racistes sont condamnées par la loi française. Ces insultes sont utilisées à des fins méprisantes, insultantes, pour faire penser que les homosexuels ne sont que des êtres inférieurs, qui ne valent rien, et confortent ceux qui les utilisent dans leur hétérosexualité.
    Tous les week-ends, en France, en Europe, dans le Monde, dans bon nombre de stades, 
    des joueurs, dirigeants ou arbitres se font traiter d’« enculés »,de « tapettes » ou de « pédés », etc. par des supporters, parfois pères de familles accompagnés de leurs enfants, dans une indifférence générale. C’est intelligent ? C’est sensé respecter les homosexuels, ou plutôt donner un sentiment de mépris et de dévalorisation pour ces personnes qui ne demandent qu’une chose : le respect de leur dignité ?
    L’homophobie commence par ça : les insultes qui sont leurs souffrances. Mais c’est peut être trop difficile à comprendre pour certains hétéros qui en prendront conscience le jour où leur enfant leur annoncera son homosexualité...







Palmarès