• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tobor

tobor

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 162 0
1 mois 0 7 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires


  • tobor tobor 20 mars 14:32

    @troletbuse
    "Pour Lagarde, à la place de faire une peinture sur corps, il vaudrait mieux lui peindre le visage pour éviter les cauchemars aux enfants. "
    Tu dis ça parce que tu n’as jamais vu son corps...


  • tobor tobor 12 mars 23:56

    @gaijin
    « on peux pas faire des robots hommes pour les homosexuels ?
    triste époque. »

    En fait il faudrait faire des robotes masculines, ce qui est très compliqué


  • tobor tobor 12 mars 23:49

    Je pense qu’il y a une énorme confusion autour du concept d’art aujourd’hui, à mis chemin entre la culture, les médias, la technologie, ayant explosé ses disciplines. L’histoire de l’art décidera-t-elle dans longtemps et objectivement de ce qu’il y a à jeter ou à garder dans la production actuelle selon des critères qui définissent réellement l’art depuis ses débuts jusqu’alors (?)
    .
    L’ouverture d’esprit requis pour faire accepter le conceptuel et l’abstraction avait déjà vécu ses préalables au début du XXème avec l’impressionnisme et l’expressionnisme, puis Duchamp et ses ready-made jusqu’à Warhol et sa soupe, comme la mise à mort de l’art, de sa « sacralité ». Tout ça n’a pas été facile à faire avaler au peuple. Nombreux/ses ne sont toujours pas convaincu/es.
    .
    Jusqu’alors, les choses étaient claires et un artiste s’inscrivait dans une discipline artistique pour acquérir l’enseignement et le savoir-faire, puis la reconnaissance des pairs et ensuite répondre aux commandes. L’originalité n’avait pas grand-chose à voir, ni en peinture, ni en musique, elle s’instillait à dose homéopathique au fil des générations mais ce qui était demandé était un savoir-faire, un certain « bon-goût », une patte et un beau tableau qui trompe l’œil ou une composition qui tienne la route harmoniquement.
    .
    Depuis, la technologie rempli ce rôle et il reste aux artistes à divertir en valorisant la créativité, qu’elle soit choquante ou bien-pensante, en ouvrant de nouveaux concepts à l’expression. Et tout ça reste confiné entre étudiant/es en art et proches puis en expos collectives, galeries, concours, mièvres dossiers pour subsides... L’artiste est aujourd’hui au plus intègre, au plus laissé pour compte au profit d’un marché sectaire et manipulé idéologiquement qui promeut des exécutants/marionnettes avides d’entrer en maçonnerie. Donc l’artiste intègre a tendance à s’engager contre le système, ce qui est récupéré par le système qui produit ses propres détracteurs démontables à souhait, c’est vraiment une grosse soupe à ranger avec les pires merdias que la future histoire de l’art.
    .
    La créativité et le talent n’ont parfois rien à voir avec « l’art », approche le moment ou « artiste » sera une insulte !


  • tobor tobor 24 février 03:43

    @Doume65
    « Il n’y a pas de robote fellatrice.
    Il n’y a que des robots fellateurs. »

    C’est on ne peut plus objectif !
    .
    « C’est sûr, dit comme ça, c’est moins tentant.
    Désolé. »

    Là, ça dépend sûrement pour qui...


  • tobor tobor 24 février 03:21

    @Raoul-Henri :
    certainement ! Mais comme pour un JJ Goldman, on dirait
    qu’il n’y a pas de surprise possible, ça a été, c’est et ce sera
    (ouais bon, pas trop pour M Berger il semblerait...)
    toujours la même souche à relancer, sans influence du monde
    « prog » depuis les premiers jets.
    J’y vois une forme d’obscurantisme et de pauvreté créatrice,
    qui insinue au publique l’idée qu’on a Un truc à dire dans sa vie
    et puis basta !







Palmarès