• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tolosa

Encore jeune Universitaire, spécialisé en gestion de patrimoine. 

Tableau de bord

  • Premier article le 15/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 18 27
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • tolosa 31 janvier 2009 08:44

    Bonjour, attention le "témoignage" de catherine est sans doute un faux. La supercherie est démasquée ici (http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?f=41&t=8802)


  • tolosa 7 juillet 2008 15:44

    Bonjour
    Article quelque peu confus à mon goût et comprenant certaines erreurs
    1) La russie n’est pas le premier pays en terme de réserve
    2) Sauf erreur, les pays du golfe n’ont pas abandonné la technique d’injection de gaz dans les puits ?
    3) Les nouveaux gisements du brésil (gisement de tupi ?) ne sont pas à 7 000 metres de profondeur !!

    Et je passe sur les phrases telles que le but d’une entreprise n’est ni de produire ni de rendre un service, il n’est que de servir ses actionnaires qui attestent que le monde des PME ET TPE est inconnu de l’auteur...


  • tolosa 5 novembre 2007 11:52

    Bonjour. La question de la fiscalité énergétique est une question cruciale. Effectivement, 75 % du prix de l’essence ou du super provient des taxes (je cite ce chiffre de mémoire, je n’ai pas vérifié (puisque l’auteur ne donne pas sa source) , mais je crois effectivement que c’est dans cet ordre de grandeur). La tentation pourrait être grande de dire qu’il faut que l’état diminue cette fiscalité pour protéger des secteurs économiques fragilisés par la hausse des hydrocarbures. On peut s’attendre à une politique catégorielle de ce genre. Pourtant elle me parait dangereuse. Pourquoi ? parceque cette hausse n’est pas conjoncturelle. Elle est sans doute structurelle, annonciatrice du pic en cours ou prochain. Or, la depletion ce n’est rien d’autre qu’une diminution des volumes (et c’est cela qui en partie produit un impact sur les prix). Il faut donc se préparer en amont aux conséquences sociales de cette dépletion. Cela signifie désinciter les consommateurs à consommer de l’énergie et donc au contraire taxer les hydrocarbures. Bien évidemment, une telle mesure n’est pas suffisante, il faut repenser la ville, l’habitat, les transports, les sources d’énergie etc.


  • tolosa 18 mai 2007 13:57

    article tres intéressant. Sinon, je n’ai rien compris au message précédent


  • tolosa 17 mai 2007 10:06

    merci, voyez vous c’est en écoutant Ségolène Royal lors du débat que l’idéed de la rédaction de ce billet m’est venue tant j’enrageais de son incapacité à placer le débat sur le fond

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Présidence Sarkozy






Palmarès