Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

tonimarus45

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1856 0
1 mois 0 22 0
5 jours 0 8 0

Derniers commentaires

  • Par tonimarus45 (---.---.---.209) 12 juillet 15:39

    bonjour-a rocla-« il a fini vieux con » dites vous et bien j’en connais un autre de « vieux con » il en est meme le capitaine

  • Par tonimarus45 (---.---.---.209) 12 juillet 15:36

    bonjour— a rocla— «  »ils ont qu’a creer leur entreprise«  »dites vous et je vous repondrais ces patrons qui ont des difficultees ils n’ont qu’a se reconvertir en ouvrier, non ??

  • Par tonimarus45 (---.---.---.209) 12 juillet 09:23

    bonjour-Voici en copie colle le texte d’un article que j’avais trouve sur le net

    — — Et en effet puisque il n’y a pas de « theorie du genre » que sont venus enseigner des membres de la« LGBT »( lesbiennes, gay, bisexuels ,transexuels)dans cette ecole ???releve sur le net
    RÉDIGÉ PAR ANTHONY LE 16 - OCTOBRE - 2012 AJOUTER VOTRE COMMENTAIRE

    Lundi 15 octobre 2012, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement est venue au collège André-Chêne de Fleury-les-Aubrais afin d’assister à une IMS (Intervention en Milieu Scolaire), ce moyen est utilisé par le GAGL45-Centre LGBT d’Orléans depuis plus de 4 ans pour combattre l’homophobie dans les collèges et les lycées. Elle a choisi le GAGL45 pour son projet d’interventions en milieu scolaire dont elle a eu connaissance lors des groupes de travail inter-ministériels mais aussi parce que le GAGL45 assure la présidence de la Fédération LGBT.

    L’IMS a commencé normalement avec la projection de 2 films produits par l’INPES. Ces films ont permis aux jeunes de débattre sur les thèmes de l’homosexualité et de l’homophobie. Par la suite, les deux intervenants de l’association, Christophe et Anthony, leur ont fait comprendre ce qu’était une discrimination et comment umajorité rejette une minorité par peur, par méconnaissance ou par haine. Après avoir démontré que ce qui était normal, c’était la diversité, Christophe et Anthony ont parlé de l’homophobie : les insultes, les actes violents et les conséquences sur les personnes discriminées. Ils leurs ont parlé de ces jeunes qui se suicident parce qu’ils subissent des actes homophobes à l’école et dans leurs familles. Ils leurs ont expliqué également quel comportement ils devaient avoir face à ces actes homophobes.

    Ensuite, Najat Vallaud-Belkacem, accueillie par Denis Lefèvre, est entrée dans la salle, accompagnée des officiels : Michel Camux, Préfet, François Bonneau, Président de la Région, Valérie Corre, Députée, Michel Breffy, Conseiller général, Pierre Bauchet, Maire, Marie Reynier, Rectrice, Denis Toupry, Directeur académique, Sébastien Fix, Principal du collège et de la presse. Ils ont écouté les réponses apportées par les deux intervenants aux questions des collégiens posées par écrit. Puis, la ministre s’est adressé aux élèves en leur demandant ce qu’ils avaient retenu, leurs impressions concernant l’intervention de l’association. Un véritable dialogue s’est installé entre les élèves et la ministre pendant lequel cette dernière rectifiait quelques propos des jeunes et apportait des éclaircissements sur différents sujets.

    Après un point presse, ce dialogue a continué au self où un savant mélange était organisé entre les élèves, Najat Vallaud-Belkacem, les membres de l’association et les officiels. Que ce soit la ministre ou les officiels, chacun a quitté ce collège avec une autre idée sur la lutte contre l’homophobie et la nécessité de soutenir ces actions. Les politiques se sont félicité de telles initiatives qu’ils soutiennent sans réserve. L’objectif de l’association est atteinLes discussions informelles avec la Rectrice et la Ministre ont permis à Denis LEFEVRE de développer et expliquer la position fédérale sur cette question, à savoir développer le soutien aux associations sur tout le territoire et permettre de pouvoir créer des postes d’animateur dans les associations pour mener ces projets. Il a pu également aborder la question de la prise en compte de la question de la sur-suicidalité des jeunes LGBT en tant que problème de santé publique en insistant sur le fait que le Ministère de la santé devait se saisir de cette question spécifique de façon volontariste dans le Plan suicide.« ».

  • Par tonimarus45 (---.---.---.209) 12 juillet 09:01

    bonjour—ignominieux ,les dechets d’humanite sont a l’oeuvre afin de defendre cette honteuse mesure qui ponctionne une fois de plus les plus pauvres.et pendant ce temps en france et meme en europe, les riches sont toujours plus nombreux et plus riches et les pauvres toujours plus pauvres et plus nombreux..( au lieu de dire que cela est faux recherchez sur le net)

  • Par tonimarus45 (---.---.---.209) 12 juillet 08:53

    bbonjour —a spartacus( dechet d’humanite)et pendant ce temps, en france et meme en europe les riches sont toujours plus riches et plus nombreux pendant que les pauvres sont toujours plus pauvres et plus nombreux.(avant de dire que cela est faux cherchez sur le net)







Palmarès