• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

torte didier

torte didier

36 ans. Brun. Masculin. Un enfant. Hétérosexuel. 1m68. Né à Lyon. 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • torte didier torte didier 8 mai 2007 20:35

    C’est beau ! C’est beau ! Un mal. Un mâle. Une malle. Un mal. Je ne sais plus. Quand il pénètre dans la pièce je suis époustoufflé. On peut dire que je me fiche de tout. La convenance est imprécise. Vive la France



  • torte didier torte didier 8 mai 2007 20:33

    Comme à mon habitude, j’adore l’avenue Kleber. Le 10 de cette rue est sans contestation le sommet de l’aventure de l’architecture baroque. Les gens passent sans rien voir. Mais il suffit de se poser sur un banc vert et la vue est imprenable. Les gens s’en foutent. C’est dommage car l’esthétique est toujours incomparable quand on pointe le nez dehors.



  • torte didier torte didier 6 mai 2007 13:10

    J’arriverais jamais à taire le mot du penseur : éteint la lumière et arrête de dormir. le fond de l’histoire parvient ici et là à émouvoir quand même les hommes. Il ne faut plus s’occuper des autres mais de nous, de moi.



  • torte didier torte didier 6 mai 2007 13:08

    C’est bien. C’est bon de voter sens lire un seul mot de l’article même pas son titre. Quand j’appuie sur le bouton et que les chiffres s’envolent sans rien dire. Je me fige comme un chien de garde. Un vrai mortel. Après je regrette mais c’est trop tard. Je me crée une autre adresse. Je disparais dans la nuit. Et les hommes sont bons. Je compte sur eux pour me redresser. Pour me calmer. Je prends toutefois mes cachets régulièrement. Et eux ils votent avec leurs tripes, leurs coeurs, leurs pensées. C’est beau, c’est bien, c’est bon....



  • torte didier torte didier 6 mai 2007 13:06

    C’est bien. C’est bon de voter sens lire un seul mot de l’article même pas son titre. Quand j’appuie sur le bouton et que les chiffres s’envolent sans rien dire. Je me fige comme un chien de garde.

    Un vrai mortel. Après je regrette mais c’est trop tard. Je me crée une autre adresse. Je disparais dans la nuit. Et les hommes sont bons. Je compte sur eux pour me redresser. Pour me calmer. Je prends toutefois mes cachets régulièrement. Et eux ils votent avec leurs tripes, leurs coeurs, leurs pensées. C’est beau, c’est bien, c’est bon....







Palmarès