• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Totone

Totone

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Totone Totone 15 juillet 2008 18:46

    Bonjour a tous,

    Alors en premier lieu, je n’ai eu en tout est pour tout qu’un seul pv dans ma vie, et c’etais un stationnement. (vous allez me dire : qui vole un oeuf vole un boeuf).

    Mais ... (il y a toujours un mais) je suis à 100% contre ces radars automatiques, je m’explique et j’illustre :

    Etant fils de légionnaire, les regles et leur respect ne me sont pas etrangers (y a un jeu de mot pour les plus fins) et surtout je maîtrise grandement le "pas vu, pas pris". Evidemment le pater m’a aussi appris à assumer mes erreurs (qu’elles soient commises sciemment ou non) et donc, le jour où une de ces boites ou de ces voitures "embusquées" me flashera je ne me plaindrai pas.

    Y a quand meme un hic dans leur histoire de radar, hic qui à mon sens prouve que ces machines ne sont que des pompes à fric, le fait d’envoyer le PV par la poste.
    Imaginons un peu que je roule pépére et que je me fasse doubler par un bolide à une vitesse déraisonnable, il est normal de le verbaliser, de le punir, car celui ci est dangeureux vis à vis des autres usagers de la route (dont ma petite famille et moi meme), mais dans sa grande courtoisie, ma police (qui quand meme je veux encore le croire est la pour proteger les citoyens) laisse cette personne continuer, il recevra une jolie prune d’une maturation proportionelle à sa faute, et eventuellement un retrait de permis si l’excés est vraiment grave. Mais le type est il dangereux une fois arrivé à destination ? Ou tant qu’il est sur la route à commettre son excés de vitesse. (peut etre ponctuel : regulateur en panne, femme enceinte, chien assis sur la pedale, crampe dans le gros orteil ... que sais je encore, on a tous nos petites raisons.)

    Donc, le type est dangereux on l’arrete, il ne l’est pas, il passe, c’est du binaire, pas trop dur à comprendre.

    Pour moi, la loi, c’est un peu le fil barbelé autour d’un pré, normalement la police est avec nous, dans la pature, et devrait nous signaler de faire attention quand nous nous approchons du fil. Seulement aujourd’hui, la police n’est plus dans le pré, elle est en dehors, cachée dans un buisson et attend gentillement que nous franchissions le barbelé afin d’avoir la grande joie de nous punir.
    Messieurs et dames des forces de l’ordre, c’est peut etre pour cela que la population s’eloigne de vous, car vous vous faites les garands d’enarques qui eux, j’en suis sur, on lu Machiavel et ne savent pas trop comment ca se passe dans nos vies à nous.

    Peut on encore croire en la justice quand celle-ci pretend pouvoir etre remplacée par un oeil numérique ? Peut on encore avoir envie de faire son metier de policier ? (avec tout ce que ce mot represente, personnellement, je n’ai pas vu un "policier" depuis longtemps, les autres c’est des pantins)

    Cordialement.


  • Totone Totone 2 juin 2008 13:33

    Bonjour,

    Sans vouloir dénigrer votre travail, je pense que vous allez beaucoup trop loin dans cette affaire.

    Il est evident aussi que la virginité NE DOIT PAS constituer une valeur quelconque au mariage dans notre société moderne.

    Seulement, refuser une culture, des idées (qu’elles soient politiques, religeuses, ou meme juste personelles) à quelqu’un c’est etre liberticide.

    Ce cas ne reléve que de la justice et ce qui a été jugé c’est le mensonge avant le mariage qui n’a été decouvert qu’aprés le mariage (cet homme a fait confiance, il aurait pu lui demander des examens medicaux).

    Il me parait necessaire de preciser que je trouve archaique de demander à une femme de se reserver pour son epoux, mais il me parait important aussi de ne pas interdire aux futurs époux (homme ou femme) d’avoir des idées, une culture.

    Le combat est noble, mais cette cartouche n’est pas du calibre du fusil. Il y a beaucoup plus grave que cette annulation à consentement mutuel, sur lequel aucun des deux epoux n’a alerté la presse, pour parler de ce VRAI probleme.

    Et puis on fait quoi ? On annule l’annulation et on l’oblige à passer sa vie avec elle ? Les pauvres.







Palmarès