• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Totor le fort

Totor le fort

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 128 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Totor le fort Totor le fort 26 mars 2015 16:40

    @Andromede95

    Merci de confirmer une fois de plus les limites argumentaires des pseudos « debunkers » sur les 2 points précis que j’ai évoqués :

    - Quid des 2’25 secondes d’accélération VG à l’initiation d’un effondrement homogène, qui impliquent une rupture synchronisée de l’ensemble des soutiens du bâtiments ?

    Andromede95 :
    - « 
    pour comprendre les explications sur ces 2,25 s de phase de chute libre du WTC7, il faut avant tout comprendre ce qu’est le phénomène de flambement des poteaux, ce dont sont incapables environ 90 % des conspirationnistes bien que les cours soient à portée de clic sur Youtube avec le mot clé « buckling ».
     »
    - « je sais parfaitement que ça peut être le fait du flambement des poteaux en acier, l’acier ayant été fragilisé par un incendie de bureau. »

    Réponse classique : RDM et flambement des poteaux n’apportent aucune réponse à ma question, même sous le couvert de l’inévitable « vous ne comprenez rien, les experts savent ». Mon cul : les phénomènes de flambement ne sont pas difficile à comprendre et en aucun cas ils ne peuvent entraîner la rupture totale d’une structure de façon synchrone et homogène, d’autant qu’une part minime des « poteaux en acier » a été soumise au feu. Un effondrement dû au flambage n’aurait pu être que partiel et progressif. Mais ça vous le savez parfaitement.

    - Quid de l’intégrité totales des façades du bâtiment jusqu’à sa chute finale alors qu’un « effondrement interne » est supposé se produire ?

    Là encore, pas de réponse mais une déviation vers la question du penthouse (un autre classique). Pas de surprise, camarade, je savais que tu ne pourrais pas répondre ! Pour le penthouse, je n’ai pas d’explication (pas plus que toi) mais ça ressemble plus à un pre-blast, une sape préliminaire comme on en voit dans les DC classiques qu’à tout autre chose.
    Enfin, pour la question de la façade sud, idem, tu ne connais pas plus que moi l’état de la façade avant l’effondrement. Ce qui est sûr c’est que soit les dégâts étaient mineurs et n’ont donc pas eu d’impact sur l’effondrement (ce que dit le rapport du NIST qui attribue la chute du WTC7 aux incendies de bureaux), soit ils étaient aussi importants que tu sembles le penser auquel cas l’effondrement aurait dû se faire du côté affaibli du bâtiment et non pas de façon homogène dans son empreinte comme ça a été le cas.
    Quoi qu’il en soit, ni le penthouse ni l’état de la façade sud ne répondent à ma question.

    Merci Andromeda95 de nous exposer une fois de plus la rhétorique standard utilisé par les agents de désinformation de ton espèce pour éviter les questions qui fâchent.


  • Totor le fort Totor le fort 26 mars 2015 16:23

    @Andromede95

    Merci de confirmer une fois de plus les limites argumentaires des pseudos « debunkers » sur les 2 points précis que j’ai évoqués :

    - Quid des 2’25 secondes d’accélération VG à l’initiation d’un effondrement homogène, qui impliquent une rupture synchronisée de l’ensemble des soutiens du bâtiments ?

    Andromede95 :
    - « 
    pour comprendre les explications sur ces 2,25 s de phase de chute libre du WTC7, il faut avant tout comprendre ce qu’est le phénomène de flambement des poteaux, ce dont sont incapables environ 90 % des conspirationnistes bien que les cours soient à portée de clic sur Youtube avec le mot clé « buckling ».
     »
    - « je sais parfaitement que ça peut être le fait du flambement des poteaux en acier, l’acier ayant été fragilisé par un incendie de bureau. »

    Réponse classique : RDM et flambement des poteaux n’apportent aucune réponse à ma question, même sous le couvert de l’inévitable « vous ne comprenez rien, les experts savent ». Mon cul : les phénomènes de flambement ne sont pas difficile à comprendre et en aucun cas ils ne peuvent entraîner la rupture totale d’une structure de façon synchrone et homogène, d’autant qu’une part minime des « poteaux en acier » a été soumise au feu. Un effondrement dû au flambage n’aurait pu être que partiel et progressif. Mais ça vous le savez parfaitement.

    - Quid de l’intégrité totales des façades du bâtiment jusqu’à sa chute finale alors qu’un « effondrement interne » est supposé se produire ?

    Là encore, pas de réponse mais une déviation vers la question du penthouse (un autre classique). Pas de surprise, camarade, je savais que tu ne pourrais pas répondre ! Pour le penthouse, je n’ai pas d’explication (pas plus que toi) mais ça ressemble plus à un pre-blast, une sape préliminaire comme on en voit dans les DC classiques qu’à tout autre chose.
    Enfin, pour la question de la façade sud, idem, tu ne connais pas plus que moi l’état de la façade avant l’effondrement. Ce qui est sûr c’est que soit les dégâts étaient mineurs et n’ont donc pas eu d’impact sur l’effondrement (ce que dit le rapport du NIST qui attribue la chute du WTC7 aux incendies de bureaux), soit ils étaient aussi importants que tu sembles le penser auquel cas l’effondrement aurait dû se faire du côté affaibli du bâtiment et non pas de façon homogène dans son empreinte comme ça a été le cas.
    Quoi qu’il en soit, ni le penthouse ni l’état de la façade sud ne répondent à ma question.

    Merci Andromeda95 de nous exposer une fois de plus la rhétorique standard utilisé par les agents de désinformation de ton espèce pour éviter les questions qui fâchent.


  • Totor le fort Totor le fort 13 mars 2015 01:41

    @Andromede95 : « Le NIST a bien établi la portion de chute libre du WTC7 ».

    L’ensemble du bâtiment est donc bien passé de V zéro à V1 à l’instant T, et a chuté de façon homogène sans être freiné par rien durant les 2,25 premières secondes... Ceci implique que l’ensemble des soutiens du bâtiment ont dû être sapés de façon synchronisée à l’instant « T », ce qui, comme tu le sais parfaitement, ne peut être le fait d’un incendie de bureau.

    Quoi que tu puisses raconter, Andromede le fake, le NIST a bien essayé de dissimuler ce fait, particulièrement gênant pour leur théorie d’un effondrement dû au feu : aucun incendie n’a jamais entraîné l’effondrement homogène d’un bâtiment à structure métallique en provoquant la rupture simultanée de tous ses soutiens.

    Le WTC 7, c’est le caillou dans la chaussure des désinformateurs à la petite semaine, aucun n’a jamais été capable de répondre aux deux éléments factuels qui contredisent la thèse du NIST (effondrement interne dû à un incendie de bureau) :

    - Les 2,25 secondes d’accélération à la vitesse de la chute libre à l’initiation, qui invalident la théorie d’un effondrement « naturel » provoqué par des incendies de bureau.
    - La complète intégrité des façades jusqu’à l’initiation de l’effondrement, qui réduit à néant la loufoque théorie de « l’effondrement interne ».

    C’est systématique, qui que vous ayez en face dans la bande de clowns qui squattent le net français pour défendre les rapports bidons du NIST, vous pouvez être sûr que ces deux éléments précis sont des points de rupture, aucun d’entre eux n’ayant jamais été capables d’y répondre de façon satisfaisante. Et il n’y a pas besoin d’avoir plus que des yeux, du bon sens et un bagage scolaire standard pour comprendre pourquoi ! smiley


  • Totor le fort Totor le fort 23 septembre 2014 23:37

    Tu es surtout là pour déverser des tombereaux de conneries, camarade. Les exactions de l’Armée Rouge en Afghanistan n’ont rien d’un scoop et celles de l’armée US en Irak n’ont rien à leur envier, inutile d’aller chercher des sources pourries caricaturant les choses. Pour le reste, l’article est factuellement exact, parfait pour éduquer les ignares.


  • Totor le fort Totor le fort 12 juillet 2014 15:41

    L’article est une véritable caricature, normal que tout le monde s’en foute, camarade ourson. Ce genre de merde rend service aux sceptiques, puisque les commentaires les mieux notés contiennent des mines d’or en terme de liens vers de l’information sérieuse sur le dossier. Donc merci à l’auteur, mais ne vous attendez pas à ce que les gens sérieusement informés viennent perdre plus de quelques minutes à commenter un telle bouse.







Palmarès