• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Toujourscoco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Toujourscoco 8 juin 2010 13:17

    Obama en a rabattu de ses prétentions sur les assurances maladies, mais il a eu fort à faire avec son propre camps vérolé par les lobbyistes de l’industrie de la santé (car la santé est une industrie comme une autre aux USA) et de l’industrie pharmaceutique. Toutefois sa réforme est déjà un progrès. Il faut aussi le juger à l’aune étatsunienne. Il y a un excellent documentaire, engagé, sur le sujet. Il faut voir Sicko de Michael Moore. A mon avis il est un peu naif sur le système français, mais il est vrai que pour un américain ça doit paraître extraordinaire. Il faut voir aussi ce documentaire pour bien comprendre que notre système de santé est à défendre avec la dernière énergie. Je trouve déjà que je paye ma mutuelle trop chèr. Qu’en serait-il avec des assureurs privés ?



  • Toujourscoco 15 novembre 2009 17:55

    Nos élus, tous, sont installés bien confortablement dans leur fauteuil de NOS assemblées. Certains depuis longtemps. Ils cumulent les mandats, les sièges en commissions.
    Pour ma part je ne m’étonne donc pas de leurs absentéisme en session.
    Bien sur, à l’heure ou l’on veut faire payer le contribuable pour toutes les conneries de nos splendides dirigeants économiques ou politiques, le refus quasi unanime des députés de passer à la caisse en cas d’absence se comprend.
    Pour ma part je défend depuis longtemps quelques idées simples :
    1) UN mandat, UN élu
    2) Un élu ne peut faire plus de deux mandatures consécutives (on évite ainsi les baronnies, la professionnalisation du monde politique).
    3) Un élu ne peut appartenir à plus de deux commissions. Il ne peut pas avoir une présidence de commission et appartenir à une seconde.

    Mais il y a un préalable à ça. Il faut un véritable statut de l’élu (local, départemental, régional, national...). Un statut qui permette à tout un chacun de se présenter sans crainte pour son emploi ou son déroulement de carrière ; sinon les travées de nos assemblées seront encore longtemps occupées par des permanents de partis politiques, pour des représentants des professions libérales ou par des fonctionnaires (et je n’ai rien contre ces professions... je suis moi même fonctionnaire).







Palmarès