• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tounaille

Je suis pas bien vieux ni expérimenté, je suis professeur de mathématiques au collège, et musicien à mes heures perdues...

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • tounaille 10 mars 2011 17:50

    Pardon... je ne comprends pas ?



  • tounaille 10 mars 2011 17:41

    Je suppose que votre message s’adresse en partie moi... permettez-moi donc d’y répondre.

    Concernant l’armée, il est en effet peu compréhensible que les soldats défunts soient inhumés d’une façon catholique... à moins que ce ne soit leur propre volonté, exprimée de leur vivant ? A moins que ce ne soit pas le cas pour tous ? Il serait intéressant d’obtenir des renseignements précis à ce sujet... Quant à votre histoire de guerre de religion... je pencherai plutôt pour une guerre économique moi.

    Concernant mes bas instincts, je vous remercie, je n’en ai pas. Mes instincts sont tout à fait hauts, et il sont laïques. J’entends par là le respect de TOUTE forme de spiritualité ou d’absence de spiritualité, qu’elle soit d’une religion, athée, agnostique, ou quelque part ailleurs encore, dès lors qu’elle s’exerce ou ne s’exerce pas dans le strict cadre privé.

    Je suis par ailleurs assez étonné que vous puissiez dans la même phrase attaquer les laïques en les taxant de racisme, tout en faisant vous même appel à la notion de race et de sang. Mais j’ai du mal comprendre votre propos.

    Par ailleurs, le raccourci entre la répression anti-religieuse pratiquée en URSS (pas uniquement contre l’islam) et les opinions d’un communiste français contemporain me semble tout à fait abusif. Je pense qu’au PCF d’aujourd’hui, peu de gens en réalité ont quoi que ce soit de commun avec Staline. Les allumés extrémistes de cette tendance ont depuis longtemps quitté ce parti, l’accusant de complaisance envers le capitalisme et de trahison envers le peuple.

    Ne nous trompons, les laïques (les vrais) sont surtout laïques, c’est-à-dire qu’il ne vous feront pas le plaisir de s’ouvrir à vous de leur éventuelle spiritualité, de sorte que vous puissiez les ranger dans une case de votre convenance. Je dois cependant reconnaître que beaucoup d’ordures intégristes cachent leur véritable nature sous la forme d’un discours laïque dévoyé. Croyez bien que je regrette que vous tombiez dans leur panneau. A moins que vous ne soyez, vous aussi, pour la destruction de la loi de 1905 ?



  • tounaille 10 mars 2011 16:24

    Bonjour,

    C’est un peu compliqué tout ça. Il me semble que les réponses à l’emporte-pièce ne sont pas une solution. En essayant de rester serein, logique et global, voici mon opinion.

    Selon moi : non, la France n’a pas besoin d’un débat sur l’islam, et oui, la France a besoin d’un débat sur la laïcité. Pourquoi ? Par exemple, parce que le concordat de 1801 signé par Napoléon Bonaparte n’a toujours pas été aboli, et qu’il établit de fait une inégalité territoriale devant la loi. Par exemple, parce que notre Président de la République actuel n’adopte pas le comportement de totale neutralité qu’il devrait avoir dès lors qu’il se tient dans l’espace public. Par exemple, parce que certains musulmans prient dans la rue et troublent ainsi l’espace public.

    De tous ces problèmes et de tous ceux que j’ai oubliés, quels sont ceux qui ne trouvent pas de réponse dans la loi de 1905 ? Voici à mon sens la seule vraie question. La situation serait-elle réglée si on se contentait d’appliquer fermement la loi de 1905 ? Cette dernière est-elle toujours adaptée à notre société ? Doit-on la raffermir, la ramollir ou l’adapter ? Cette question est d’une importance capitale, et elle mérite un débat.

    Mais faire des lois au coup par coup, telle que la loi sur le voile à l’école ou la loi sur la burqa, c’est une démarche de courte vue, qui ne cherche en rien à régler le problème de fond. Oui, je pense sincèrement que ce genre d’attitude politique stigmatise la partie musulmane de notre population et apporte son lot de voix au Front National, ce qu’à titre tout à fait personnel je me permets de regretter.

    En revanche, un débat sur la laïcité ? Dès lors qu’elle est bafouée à tous les coins de rue, et jusque par son plus haut garant devant les français, compte tenu du fait qu’elle est un des fondements de notre pacte républicain, alors oui, il faut absolument en débattre. Que chacun dise ce qu’il a sur le cœur, que les extrémistes de tous poils se dévoilent, que les véritables hommes politiques et citoyens républicains de tous bords les relèguent au rang de la ringardise qu’ils méritent, par la puissance de l’argumentation et des idées. Voici le seul moyen de les ralentir dans leur course effrénée à l’aliénation de l’homme.

    Ceci étant dit, loin de moi l’idée de penser que ce problème soit le seul que nous ayons à débattre. Régler nos autres et nombreux problèmes nous aiderait d’ailleurs sûrement dans notre combat contre l’intégrisme.







Palmarès