• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

trajectoire

trajectoire

Sociologue de formation, puis viticultrice par plaisir...

Tableau de bord

  • Premier article le 08/08/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 11 9
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • trajectoire trajectoire 17 mai 2008 14:25

    Cher Monsieur ...vous mélanger tout, pub, lutte pour l’égalité des femmes ( en droits et en devoirs ainsi que pour ne pas faire la lessive de vos chaussettes), différence des sexes, plaisir, jouissance et amour... En bon macho que vous êtes, vous allez sans doute aussi prétendre qu’une femme violée est consentante.... Si vous êtes emasculé, ce n’est guère la faute de femmes mais bien la vôtre, allez vous donc allonger sur le divan d’un psy çà vous fera du bien, plutot que de donner des cours de morale...

    Ha le bon vieux temps où les femmes etaient sous votre coupe et n’avaient même pas le droit de voter ni de rejoindre certaines grandes ecoles.... C’était bien là le bon temps....pour vous !

    Une femme... !



  • trajectoire trajectoire 26 février 2008 21:15

    Arrêtons de nous intéresser à des diversions, pour qui a lu la "route antique des hommes pervers", il était tout à fait prévisible que notre Président, confondant le Public et le privé, et ne comprenant pas ce que était de l’ordre du symbolique j’entends, le rituel qui impose un fossé entre la personne privée et la Fonction qu’il représente, allait se faire harponer comme le "Job de la bible".... (pour ceux qui aiment la plaisanterie, il a confusion entre "Job" et job...)

    Ce qui est plus grave... c’est, (et la pipolisation y fait écran car qui n’aime se délecter des ragots et commérages sordides... et de notre bétise ambiante.- à s’en délecter.... plutôt que de penser aux choses sérieuses..), c’est ce qui se passe en France et sur la scène internationale...

    Sur la scène internationale, il suffit de lire les derniers articles relatés par le "Courrier international".... pour s’apercevoir des dégâts résultants de la confusion de notre "Président de la République" et qui ne pourront rester sans suite sur le plan de l’influence de la France à l’étranger...

    Sur le plan national, quelles sont les mesures réellement prises par notre Président depuis sa mandature :

    1-Sur le plan économique

    11-Dans une France au bord du gouffre financier, un cadeau fiscal qui aurait permis, s’il n’avait pas été dépensé pour une frange infime de ses électeurs, d’investir dans les PME et dans la recherche, seules sources de développement de notre économie....

    12- Une lutte contre l’imigration clandestine spectaculaire et outranciaire, bafouant notre éthique du droit d’asile, et touchant en outre, des populations qui travaillent en France, nécessaires à notre économie...

    13-des epiphénomènes montés en épingle, comme le viol et les violeurs qui sont, sans doute immensément médiatiques mais qui touchent une partie infime de la population...

    Et à part ça....

    14-Aucune réforme de simplification des mesures administratives qui bloquent toute initiative dans notre société depuis 40 ans tant dans le secteur privé que public.. Car entre lois decrets d’application et réglements il y aurait fort à faire... Les règlements en fin de course se surajoutant aux règlements passés, des réformes de simplification s’imposent.... Pour ne pas obliger les administrés à des parcours de combattant !

    15- Aucune économie de personnels dans l’administration, or avec l’informatique tout comme dans les entreprises privées, celle ci s’impose. car elle grève sans raison objective le budget de l’état.. Aucune rationalisation entre les différents niveaux de l’administration territoriales où les fonctions se chevauchent dans une gabgie indescriptible...

    -Aucunes mesures pour l’emploi, ni pour la formation professionelle des salariés, alors que dans une économie en rapide changement de telles mesures s’imposent par simple nécessité d’adaptation rapide...

    16-Il y a six mois déjà, il était déjà prévisible que les denrées alimentaires allaient augmenter compte tenu de l’offre et de la demande sur le marché international... Aucune mesure n’a été envisagée...

    Lorsque le montant de l’impôt représente plus de 45 % du PIB comme en France, il est bien entendu absurde de penser qu’on puisse l’augmenter encore.... qu’il s’agisse de TVA sociale ou de subvention à une télé publique...

    Le problème réside davantage dans la redistribution de ces 45% que dans l’augmentation de l’imposition...

    2-Sur le plan démocratique

    Après l’"Homme miracle" qui allait tout résoudre nous avons vu le "Populisme" se developper... Le populisme, nous le connaissons bien, l’histoire nous en a déjà donné tant d’exemples :en Italie fasciste, en Argentine fasciste...Il a pour fonction d’anhiiler la démocratie au profit d’un individu en utilisant des arguments qui vont toucher la sensibilité du moment... ( aujourd’hui viol, banlieues etc).... pour supprimer la démocratie....

    21-Première atteinte à la démocratie... La dénégation de la fonction ministérielle. Mise en place de commissions ad hoc censées penser les grands problèmes de société au lieu de commissions ministérielles, prise de parole à la place de ministres, intervention de conseillers du Président

    22-Deuxième atteinte à la démocratie... la dénégation de la fonction du parlement ( chambre des députés) idem...

    -23- Remise en cause de la Constitution par le biais du Conseil Constitutionnel...et du principe juridique fondemental de la non rétroactivité de la loi...

    -24 Remise en cause personnelle du Président de la loi de 1905  lors de ses prises de positions chez le pape et en Arabie Saoudite....( sans consultation aucune des députés élus)...

    Ceci est grave

    d’autant plus grave qu’on ne parle que d’affaires de cul ( pardonnez moi l’expression mais la vulgarité des uns entraine celles des autres( joli cul)), et de gros mots prononcés....

    Ceci est grave car nous nous acheminons progressivement vers un pouvoir personnel sans qu’aucune force ni gauche ni de droite viennent à penser le danger pour notre Démocratie...

    A quand le petit livre rouge ?... Est ce ce " Ce que je crois" signé de Monsieur lePrésident de la République Française, en pub première page du "Monde" il y a quelques semaines et qui semble passé inaperçu ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    ...

     



  • trajectoire trajectoire 15 août 2007 09:31

    che guevera,Bolivar, castro... Ils nous ont tous fait rêvé..C’était ailleurs donc bien mieux... Mais n’oublions pas que pourqu’il y ait transformation, il faut des conditions historiques de luttes démocratiques populaires, il faut une culture démocratique bien implantée... Malheureusement dans les conditions de l’amérique latine celle-ci n’existe pas et à n’en point douter ce populisme virera comme précédemment au fascisme de gauche ou de droite et à l’appropriation pas une minorité des biens communs... L’histoire est parfois un éternel recommencement...



  • trajectoire trajectoire 14 août 2007 21:04

    Essayons de raisonner à l’inverse. Partons d’une société où les sources d’énergie vont se restreindre, la démographie étant galopante et la Chine et l’Inde accroissant nécessairement leur demande, les besoins vont s’accroître bien au delà des quantités disponibles quelles qu’elles soient (nous pouvons clore ainsi les débats obsolètes sur l’énergie propre, de substitution etc, etc et les centaines de pages qu’elles ont suscitées...).

    Pourrons nous assurer pour tous le modèle de civilisation actuellement dominant ? Bien sûr que non-

    Quelle solution va inventer le capitalisme international ( régissant actuellement notre économie, le grand soir n’étant hélas pas pour demain !) pour sortir de cette impasse ? Bien entendu il y aura une classe dominante qui s’assurera la maîtrise et la consommation de l’énergie pour ses biens personnels. Mais au delà comment assurer une production industrielle sans énergie ? Comment assurer la rentabilité de leur capital ? La première conséquence logique serait de minimiser les coûts de transport, donc à la suite de la délocalisation que nous vivons en occident, nous allons assister à une re-localisation des unités de production plus proches des lieux de commercialisation ( si tant que nous n’ayons pas perdu les savoir-faire.). encore faudrait -il qu’il y ait une clientèle captive pour pouvoir la consommer...

    Pour réduire les coûts de production déjà lourdement grevés par le coût de l’énergie les coûts salariaux vont se réduire donc baisse des salaires. Donc nous allons assister à une paupérisation des employés et des salariés surexploités et d’une clientèle captive constituée d’une élite sur-consommatrice. Cette situation pourra-t-elle tenir dans les pays occidentaux où l’histoire est tant chargée des notions de liberté, égalité, fraternité ? Y aura-t-il des révoltes ? La production et la consommation vont -elles émigrer vers des pays plus stables où ces traditions sont moins vives et va-t-on assister au déclin de l’occident ?

    Nécessairement la raréfaction des produits va déclencher de la part de la couche dominante des violences pour museler les couches inférieurs (j ‘entends dominées). Vas-t-on assister à un clivage entre couches dominantes et dominées jamais égalé dans l’histoire de l’homme ? Je pense à des systèmes de production pire que l’esclavage. Ajoutez à cela le coquetel ( ça s’écrit comme ça ?) des changements climatiques et de la désertification engendrant nécessairement des migrations ... donc masse salariale captive marché du travail pléthorique... L’avenir nous réserve bien des surprises...



  • trajectoire trajectoire 14 août 2007 08:58

    tout d’abord au « jeune qui sait des choses » je repondrai par la célèbre phrase « Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien ». L’histoire des peuples se construit, elle est multiforme et changeante, elle nécessite pour sa construction, témoignages et documents. Cette construction et déconstruction permanente est indispensable à la construction de chacun.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté Démocratie






Palmarès