• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Triarii

Triarii

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 23 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Triarii Triarii 13 juin 2014 09:58

    On est d’accord, tout ça est une parodie, il faut que le pays organisateur gagne pour que le fric de la pub rentre, et pour éviter encore plus d’émeutes au Brésil.

    Sauf que le rédacteur de cet article n’a absolument rien compris au sport de haut niveau, comme probablement à la vie : c’est d’abord le talent et la somme de travail effectué qui génère des résultats. 
    PAS le nombre.

    Un petit pays comme l’Uruguay de moins de 3M d’habitants a gagné 2 coupes du monde, est allé en demi finale la dernière fois, et a une chance sérieuse de gagner cette fois ci. Rien à voir avec la quantité.
    Comme la Croatie d’hier soir qui était bien meilleure que le Brésil, et qui aurait du gagner sans un arbitrage honteux (mais si prévisible).
    Donc si l’Afrique ou l’Asie sont « sous » représentés, c’est juste parce qu’ils sont nuls, ou que le foot n’est ni assez populaire, ni une priorité dans pas mal de pays fortement peuplés.
    Hé oui, dans le sport pro, ce sont les meilleurs qu’on invite. Ou plutôt qui se qualifient. Car il y a des phases préliminaires, ou chacun a sa chance. Choquant, non ?

    En tout cas moins que des scores de 15 à 0 les doigts dans le nez, joués à 2 à l’heure parce qu’on aurait décidé que la sélection pakistanaise ou soudanaise a droit à son strapontin parce que Mahmoud a fait 25 gosses à bobonne.

    Hé ouais, faut du spectacle. Et le spectacle, avec la pub et le fric qui va avec, ça se génère par l’adversité, des matches serrés, de haut niveau (même biaisés par l’arbitrage). On n’est pas à l’école des fans. On est dans la vraie vie, ou il faut se battre pour réussir.

    Un peu ce qu’a fait l’Europe depuis quelques millénaires, en gros, et l’Amérique du Sud aujourd’hui (pas les USA : ils s’en foutent et ils ont leurs propres jeux du cirque avec d’autres sports).

    Je sais, ça fait mal au cul. 



  • Triarii Triarii 14 novembre 2010 15:59

    C’est bien beau de vouloir réinventer l’eau chaude, mais vous devriez d’abord lire René Guénon, Julius Evola ou Blanqui et les socialistes du 19e s.


    Et parler de tradition (en opposition à la modernité) au lieu d’« archaïsme ».

    La lucidité ne compense pas toujours le manque de culture, même si l’effort est louable.




  • Triarii Triarii 10 novembre 2010 10:28

    J’ai pas tout compris, mais mon intellect est assez limité.


    C’est quoi le problème ? 
    Que je sache, depuis Villers Cotterets, la langue du peuple de France est censée être le français. Que ça plaise ou non.
    Refuser la crétinisation des esprits, le nivellement par le bas, la destruction d’un système éducatif par le laisser aller et le laisser faire, la loi du plus fort avec les plus gros muscles ?
    Si c’est ça, Pagny a totalement raison, et tous les français le soutiennent, y compris et surtout ceux qui aimeraient profiter de l’ascenseur social par l’école, et qui essaient de se sortir de la merde dans laquelle ils vivent.

    Quand à scolariser ses enfants à Miami, la ville la plus pourrie par la mafia de tout l’empire yankee, c’est un choix, heu...à la fois onéreux et déplacé. Eriger cela en exemple pour quelqu’un dont les enfants dont jamais du connaitre une école publique, en France ou ailleurs...c’est un peu comme le Pape parlant des préservatifs...exotique.


  • Triarii Triarii 5 novembre 2010 16:58

    Le PSG n’avait déjà plus d’équipe.

    Ils n’ont plus de supporters
    Et aujourd’hui ils n’ont même plus de stade.

    Je ne suis pas supporter de cette « équipe », tout au plus amateur de foot, et même plutôt avec l’OM, mais les premières minutes du match hier soir étaient effectivement choquantes. C’est une caricature, une comédie de mauvais goût, mais ça n’est plus du sport (si ça l’a jamais été).




  • Triarii Triarii 5 novembre 2010 16:45

    DSK ne défend pas, et n’a jamais défendu, les intérêts de la France et des français.


    Ceux de la finance mondialisée, des milieux d’affaires, de Wall Street et donc des Etats Unis, oui. C’est même exactement son métier actuel.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès