• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tristesse

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • tristesse 27 novembre 2007 21:07

    La votre l’est moins !

    Si c’était réellement le cas, il y aurait au minimum les 300 enfants prévus en septembre pour cette évacuation. Hors ils ne sont pas 300 mais 103. S’ils avaient voulu trafiquer, ils auraient pu ramener beaucoup plus avec la bénédiction de leurs « familles » en plus ! : Le Darfour est en guerre et elle s’étend sur la zone frontalière avec le Tchad !

    Il y quelques semaines de cela, 600 Personnes e cette région du Darfour ont traversé l’Egypte à pied pour trouver refuge en Israel. Nous avons en France des réfugiés politique venus du Darfour.

    Et il faudrait vraiment être stupide pour faire du trafic d’enfants sans gagner d’argent et en prenant des congés sans solde ! et là ce ne sont pas des supositions mais des éléments prouvés suite à l’enquête en France !

    Quand on veut faire passer des enfants d’un pays à un autre en toute discrétion, on fait comme « les bons humanitaires » on les planque dans les bagages diplomatiques ! et la même si on se fait prendre, on n’est pas puni ! Demandez au journalistes qui et aux politiques qui se sont fait prendre !

    Et quand on donne dans le trafic d’enfants, on ne va pas retaper les toilettes d’un orphelinat au Cambodge et on ne fait pas une grève de la fain en France pour que des politiques s’intéressent au sort des enfants exploités en Asie !

    Alors ils ont certainement commis des erreurs mais l’accusation de trafic d’enfants ne repose sur rien.

    Lisez la charte signée par les familles d’accueil qui ont financé cette opération et vous verrez que l’Arche de Zoé a bien mis en garde les familles sur le fait que c’était bien un accueil et que ces enfants seraient suivi par les services d’aide sociale à l’enfance et que c’est bien un juge Francais qui devait se prononcer sur leur avenir en France. D’où l’interêt d’informer tous les services de l’état avant l’opération.

    Aller chercher volontairement des enfants non orphelins et non Soudanais ne pouvait que leur poser des problèmes ! Alors je continue à croire qu’ils se sont fait piéger.



  • tristesse 27 novembre 2007 19:16

    Ben pas de démenti !

    Cécilia a déclaré qu’elle avait bien reçu une lettre de l’Arche de Zoé mais qu’elle n’avait pas donné suite ...

    Elle ne précisait pas si elle n’avait pas donné suite avant ou après son divorce ou si elle n’avait pas donné suite après l’intervention du président Debi pour récupérer à son compte cette affaire !

    Mais bon elle avait déjà été calmée et interdite de voyage en Bulgarie par son mari après le coup des infirmières Bulgards mal digéré par l’opinion publique.

    Faudrait regarder de près la liste des « démissions spontanées » à l’Elysée suite à cette affaire...



  • tristesse 27 novembre 2007 19:06

    Breteau explique la raison dans sa lettre.

    Et je pense que si j’avais à voler des enfants, j’utiliserais des moyens beaucoup plus discrets !

    Et comme le but était de les faire rentrer en France à la vue de tous (déclaration de presse, site internet, lettre aux politiques ...), j’aurais été cherché des vrais Soudanais pour avoir une chance qu’ils puissent avoir le statu de réfugiés ! Parce que c’était évident qu’il y aurait eu une enquête.

    Le HCR confirme que les gosses n’ont pas tous été indentifiés et qu’ils n’ont pas forcement de parent biologique.

    Des enfants disent connaitre un adulte qu’ils considèrent comme étant leur parent.

    La dernière information : Des enfants viennent de villages Tchadiens peuplés par des réfugiés Soudanais du Darfour !

    Pour qu’il y ait volonté de voler ces gosses, il fallait un avantage financier, hors là aussi tout était expliqué et accessible avant l’opération. Il suffit d’aller sur le site de leur association et de lire le PV avec le bilan financier de la réunion du 8 septembre à Valence. En plus les zozos sont tous des bénévoles et certains d’entre eux ont pris des congés sans solde pour partir ...

    Je chercher à trouver une cohérence dans la version « médiatique » des faits, cela ne colle pas avec les éléments que nous pouvons vérifier.

    Je vais sans doute en choquer plus d’un mais pour le moment, la version la plus cohérente est celle de Breteau ! Ce qui ne l’exempt pas d’avoir à rendre des comptes à la justice.

    La question est : La justice Tchadienne va-t-elle pouvoir mener une enquête juste et indépendante des groupes de pression ?

    On aura un début de réponse quand le colonel véreux sera lui aussi en prison.

    Par contre j’ai un gros doute sur le journaliste de Capa qui bien que libéré, est toujours inculpé ...

    Vu la récupération politique, le rôle de la diplomatie et la mauvaise volonté à montrer la totalité des images enregistrées. On peut se demander s’il n’a pas cherché à enfoncer l’association pour sauver sa peau ...

    C’est bizzards, quand un type dit : « on a enfreint aucune loi ... ce n’est pas parce que les autres sont timides que c’est une règle et qu’il faut la respecter » cela se transforme dans une interview sur internet en : « Ils étaient conscients de ne pas respecter les règles et de transgresser les lois ... »

    Alors je doute de l’ojetivité de Capa et de son journaliste.



  • tristesse 27 novembre 2007 17:43

    Aujourd’hui, toutes les personnes concernées confirment qu’ils ne sont pas allés chercher les enfants dans les villages. Ce sont des responsables locaux qui les ont confiés au premier camps à la frontière. Ce sont ces mêmes responsables qui ont affirmé qu’ils étaient orphelins du Soudan. Alors même si on ne peut pas en vouloir aux chefs de villages qui pensaient bien faire pour protéger leurs enfants, il faut m’expliquer pourquoi on accuse « les Zozos » de vol d’enfants ? Et quand on voit l’évolution de cette affaire, les éléments à décharge prouvés et les éléments à charge sans preuves, je trouve qu’on devrait être moins catégorique sur nos opinions ! Le ministère des affaires étrangères dit aujourd’hui : « ce qui conditionne la légalité de cette opération, c’est l’identité réelle des enfants » CQFD !

    Dans nos analyses on oublie un peu trop souvent que c’est une zone de guerre où des gens sont prêts à tout pour sauver leur vie et celle de leurs proches. On oublie aussi que si des familles ont volontairement confié leurs enfants aux zozos sous une fausse identité, elle sont passibles de peine de prison au Tchad pour abandon.

    Il y a une vidéo (prise à son inssu)d’un colonel Tchadien qui identifie formellement ces enfants comme des enfants orphelins du Darfour. Ce même colonel niait connaitre l’équipe des zozos, puis il a affirmé qu’il les avait confiés pour 2 semaines en précisant qu’ils étaient Tchadiens. Mince il savait pas qu’il avait été filmé !

    Alors si la rivière pouvait de nouveau couler dans le bon sens ... cela permettrait peut-être que les éclaboussures touchent les principaux responsables de ce désastre !



  • tristesse 27 novembre 2007 14:46

    Pour information : 260 familles ont financé cette opération qui consistait à évacuer 300 enfants et à créer un camps au Tchad pendant 2 ans. Les familles ont fait un don de 1500 € par enfant à évacuer. 4 familles ont porté plainte contre l’association. Un peu plus de 200 familles viennent officiellement de confirmer leur soutien. Informations détaillées sur le financement ont été rendu publique le 8 septembre à Valence. Les documents d’engagement que les familles ont signé sont toujours disponible sur le site de l’arche de zoé et de l’association des familles d’acceuil (cofod). Je viens de me rendre compte que tout était en libre accés sur leur site bien avant « l’opération » en Afrique. Pour le reste : http://www.france-info.com/IMG/pdf/Lettre_Eric_Breteau.pdf







Palmarès