• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tsionebreicruoc

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • tsionebreicruoc 18 mars 2008 17:06

    Bonjour

     

    Tout d’abord, bravo, bel article, du contenu et de la forme !

     

    Mais sinon, je crois que je vais faire partie de ceux qui tiennent à modérer cet enthousiasme. En effet, technologiquement les révolutions sont importantes et possiblement riches de grandes perspectives. Néanmoins, si on fait rentrer l’économie dans le jeu, et si on le fait de manière réaliste, je crois qu’il n’y a pas à s’enthousiasmer pour le court, le moyen et le long terme, peut-être le très long terme pourra être plus prometteur.

     

    En effet, premièrement, cette économie fait, comme ça a été rappelé par d’autres, la part belle aux grosses machines économiques, c’est à dire celles qui peuvent se permettre d’avoir d’énormes budgets pub et celles, comme Google, qui canalisent tout cela en vampirisant la concurence dans leur domaine. Un tel système permet donc à des grandes machines privées (donc non soumises aux contrôles des citoyens...) de prendre une part toujours plus grandes dans la vie des gens quand ce n’est pas pour les prendre en otages (bonjour messieurs les "potaches" de chez Google).

     

    Plus généralement et plus basiquement, quand on parle économie, ben, on parle économie. L’économie est basée sur l’échange, que ce soit le troc ou le numéraire, ou d’autres à inventer. Le modèle de gratuité qui s’étend actuellement repose sur la pub de "l’économie normale", à savoir des gens qui consomment des biens et services contre de la monnaie. De la monnaie de moins en moins sonnante et trèbuchante, mais à la fin quand on est titulaires de comptes bien crédités et quand on sort la carte on peut s’offrir des trucs, si la carte est pas créditée grâce à un travail que vous avez fourni (ou plus rarement une rente), là on ne peut plus. Le système économique actuel qui permet à des boîtes privées d’atteindre parfois des tailles colossales et de permettre une certaine gratuité par de la pub fonctionne comme ça. Vous faîtes tomber la base de cette économie, vous faîtes tomber tous ce que le modèle peut permettre. Et la base de cette économie, comme je l’ai dit auparavant repose sur du travail contre de l’argent qui par la suite devra être dépensé le plus possible.

    Donc la free-économie ne peut se suffire à elle-même dans le système actuel, elle est condamnée à être soit une écume particulièrement efficace pour les produits immatériels (contenus numériques), soit quelque chose qui se développe beaucoup mais en mettant les citoyens à la merci de grandes entreprises, ce qui se passe actuellement mais si le modèle devait se développer de plus en plus, les citoyens seraient certainement condamnés jusqu’à ce qu’ils décident de faire tomber ce système (et ce genre de choses, ça peut-être très, très long...).

     

    Tout cela en sachant que laisser le destin des citoyens entre les mains de grandes entreprises privées, c’est les laisser un peu plus aller vers la fin de la réflexion et de la compléxité, chose nécessaires pour envisager un destin à l’Hummanité, pour se contenter d’aller vers la réaction et le basique. En gros : "Y a pas à se prendre la tête, y a juste à consommer ! Vous inquiétez pas ! Les grosses boîtes se chargent de tout pour nous !" Vous me direz peut-être que cela ne fait qu’accentuer les tendances actuelles. Oui, mais personellement, je crois que c’est pas une raison pour l’encourager ! Personnellement, j’en attends un peu plus d’une société humaine et de la citoyenneté...

     

    Pour conclure, je crois qu’il faut privilégier la suspuscion à l’entousiasme par rapport à ce modèle d’économie gratuite qui se développe et essayer plutôt de chercher d’autres perspectives parmis celles que peuvent permettre toutes ces révolutions technologiques !

     

    Les rapports humains fonctionnent toujours sur l’échange ! N’oubliez pas cela ! Et pensez-y lorsqu’on vous propose quelque chose de gratuit ! Proposez-moi un modèle novateur avec des échanges humains crédibles et intéressants, et là peut-être je serai plus enthousiaste !







Palmarès