• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tulku_debunk

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 34 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • tulku_debunk 12 avril 2008 00:59

    On ne peut pas être et avoir été.

    En passant : pour ce qui est du financement de RSF par la NED (National Endowment for Democracy), dépendant directement du Département D’État des USA, Ménard a fini par le reconnaître lui-même.

    http://www.bancpublic.be/PAGES/162UAP5.html

    Il est vrai qu’il s’est fait beaucoup prier. En 2005, sur un forum du Nouvel Obs où il était invité, il maquillait les chiffres et répondait aux questions gênantes par des invectives.

    http://www.nouvelobs.com/forum/archives/forum_152.html

    Les commentaires sur un site pro-cubain qui lui taille un costard :

    http://vdedaj.club.fr/cuba/rsf_menard_041022.html

    S’il pleut à Cuba et qu’un Castro-lover dit qu’il pleut, on n’est pas pour autant pro-castriste si on est d’accord avec lui, n’est-ce pas ? Ce serait jeter le bébé avec l’eau du bain. Pour les mêmes raisons, ce n’est pas parce que le comportement de Robert Ménard est sujet à controverse qu’il faut tirer un trait sur le travail passé de RSF.


  • tulku_debunk 11 avril 2008 20:35

    C’est une forme de discrimination dirigé contre une population précise, et une forme de nuisance sonore. Donc il y a matière à l’interdire.

    Ce n’est pas parce que les jeunes sont ciblés que les gens plus âgés sont épargnés par cette arme imbécile. Moi qui ai 3 fois 18 ans, j’entends des sons jusqu’à 17 000 Hz (d’après la sonnerie de portable que m’a envoyée une jeune amie ou 16 000 Hz (d’après le test en ligne). Et ça n’est pas parce que l’oreille interne ne capte plus un son que le tympan est dispensé de vibrer.

    Si je vois un magasin afficher cette saloperie dans mon secteur, je n’y mets pas les pieds et je porte plainte, c’est clair et net. Certificats médicaux à l’appui (je suis sujet aux migraines).

    En passant, il s’agit de hautes fréquences et non d’ultrasons.


  • tulku_debunk 11 avril 2008 19:30

    « C’est le mot »race« qui vous gène ? Alors appelez ça »groupe ethno-linguistique« c’est plus neutre. Mais je vous signale quand même que les différentiations entre les groupes ethno-linguistiques peuvent aller très loin, je veux dire qu’elles peuvent se manifester jusque dans la génétique et la biologie des individus concernés. »

    Il est dangereux de confondre les concepts de race et d’ethnie au nom du politiquement correct. Dans les années 60 existait encore la notion de « race géographique » pour désigner des populations dotées de traits morphologiques particuliers. Pas de racisme là-dedans : ça servait à mettre un nom sur certains phénoypes particuliers : race tibétaine, races mongoles... Aujourd’hui on parle plutôt de « types ».

    Les Tibétains forment une ethnie : un groupe de populations dotée d’une organisation, d’un mode de vie, d’une culture, d’une langue particulières. Confondre l’ethnie tibétaine avec ce qu’on a appelé la *race* tibétaine est stupide. Dans des régions comme le Qinghan, où est né le dalaï-lama, il me paraîtrait aberrant que les différentes *ethnies* se soient regardées en chiens de faïence pandant des siècles et n’aient jamais pratiqué d’unions inter*raciales*. Alors il faut savoir ce qu’on veut, on ne peut pas réclamer le métissage ici et l’interdire là-bas (à condition qu’il soit volontaire, bien sûr).

    Hé non, les différences ethniques ne se manifestent pas dans le génome des individus. Ça se saurait.

    « Car figurez vous qu’il est dangereux de transfuser un Européen avec du sang prélevé chez un Africain, et vice-versa, (...) »

    Il n’existe pas d’ethnie africaine, mais de multiples ethnies en Afrique. Les problèmes dont vous parlez concernent certaines populations mélanodermes d’Afrique, caractérisées par leur phénotype. Les médecins appellent un chat un chat et continuent à parler de race mélanoderme.


  • tulku_debunk 11 avril 2008 18:59

    "Qui sait aujourd’hui qu’en 1955 et 1956 une équipe de chercheurs anglo-américains avaient découvert dans le massif tibétain de l’Himalaya, un gisement d’uranium phénoménal ? En 1959, lorsque ces “étrangers” ont voulu l’exploiter, Mao a immédiatement réagi en envoyant l’armée. Il est vrai que dès qu’une troupe reçoit des ordres précis, il y a des dommages collatéraux graves. Oui il y a eu des monastères détruits, des moines abattus, et comme partout dans le monde, des abus répréhensibles sont commis lorsque la soldatesque arrive."

    Révisionnisme historique. Tiens donc, voilà que l’extermination des révoltés de Lhassa était une simple bavure ! Un peu indécent, non ?

    Pourquoi ne pas avoir précisé que cet article était paru sur le site du « Quotidien du Peuple » ?


  • tulku_debunk 11 avril 2008 18:45

    Une minute, il y a comme un problème, là. Je lis « lettre ouverte TIBÉTAINE », pas nantaise. Il y a tromperie sur le contenu.

    Partant de là, je suis plutôt mal disposé à l’analyser en profondeur, d’autant plus qu’une intro qui nous alerte sur la « subsistance atavique de doctrine trotsko-stalinienne à la sauce ultranationaliste » ne me paraît pas annoncer un modèle d’objectivité. Un simple coup d’œil suffira donc. Je lis ceci : « Quant au Tibétains eux-mêmes, ils ne sont tout simplement pas de la même race que les Hans, ethnie majoritaire de la Chine. (...) De ce point de vue, on pourrait effectivement considérer comme « aberrant » que l’Algérie, différente de race (en tant que sous-groupe racial seulement) et de structure linguistique, ne soit plus française. »

    Nous apprenons que la race tibétaine est différente de la race chinoise, et accessoirement, la race algérienne n’est pas moins distincte de la race française. Cela au moins me paraît clairement affirmé. Merci de nous révéler, Mr Wyilu, qu’il s’agit d’un conflit racial : race Han contre race Tibétaine. Cela dit, je vous laisse en assumer les conséquences.

    L’occupation chinoise fut atroce pendant les années 50-60, mais pour ce qui est de la mort de « plus d’un million de Tibétains » jusqu’à preuve du contraire, ça me paraît être de ces exagérations typiques des défenseurs du « Tibet libre » d’obédience dalaï-lama. Je demande à voir les preuves, et je ne suis pas le seul, alors si vous en êtes incapable, pas la peine de me traiter de négationniste parce que ce sera « ta gueule le troll, et tu sors ». Le génocide des Juifs par les nazis est documenté à un tel point qu’il est absurde d’en douter, le génocide supposé des Tibétains par les Chinois ne l’est pas. Continer à troller sur cette rumeur est irresponsable, parce que les médias du gouvernement chinois ont beau jeu de dénoncer une intoxication de « la clique du dalaï ».

    « Il reste à peine » 2 millions de Tibétains au Tibet - ah oui, ils étaient combien auparavant ? Fumiste, va. 2 600 000 (recensement de 2000), ce n’est pas « à peine deux millions » (un arrondi de 600 000 personnes, pas mal). Pour le reste, Bush = Hu Jintao, stalinistes = révisionnistes, c’est de la camelote. Avec des défenseurs du Tibet comme vous, les Chinois n’ont pas de souci à se faire.







Palmarès