• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

TVSET

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • TVSET 16 février 2009 20:39

     "... de voyeurs de seize rats de laboratoires enfermés dans un grand appartement on est devenus voyeurs au rire gras"
    "...nous avons regardé des pauvres malheureux obligés d’ingurgiter des gros vers..."
    "...Nous avons aussi vu des couples se déchirer..."

    Pardon, mais qui vous oblige à regarder ? 
    Il n’a jamais eu autant de choix de programmes mais votre article donne l’impression que les individus sont passifs, presque forcés de voir la télé-réalité.
    Ce n’est pas le cas. Il n’y a jamais eu autant de chaînes et l’offre n’a jamais été aussi variée.
    Je n’aime pas la plupart de ces émissions mais je peux admettre que d’autres puissent y trouver un intérêt. Les valeurs véhiculées vous heurtent ou vous révoltent, je peux le comprendre, mais qui peut se prévaloir de détenir les bonnes valeurs et les mauvaises ? Le bon goût et le mauvais goût ?
    Il me semble déceler dans la violence de votre texte une pensée qui voudrait protéger le "bon peuple". Il faudrait supprimer les programmes de télé-réalité pour sauver la société, empêcher les masses d’être abruties et influencées par cette dépravation, cette apologie "du vulgaire, du salace et de l’odieux".
    Mais qui façonne l’autre ?
    Pour ma part, je pense que le péril est moins grand dans un monde ou l’individu est libre de choisir un "mauvais" programme que dans celui ou il y a une police de la pensée, prompte à condamner ceux qui ne regardent pas les "bonnes émissions".

    Indépendamment du contenu de la télé-réalité qui repose effectivement souvent sur l’élimination je ne partage pas non plus votre point de vue sur "la déshumanisation, le cloisonnement...".
    Ces programmes font débat. Ceux qui les regardent en parlent entre eux (ceux qui ne les regardent pas aussi), certains même se réunissent devant la Nouvelle Star ou les prime de la Star Academy. C’est aussi souvent un sujet de discussion transgénérationnel.
    Paradoxalement donc ces programmes rassemblent.

    Le rapport coût/efficacité de la télé-réalité demeure imbattable.
    Pour les chaînes, notamment privées, il n’y a pas de raison de s’en séparer.
    Tant qu’un autre type de programme ne sera pas aussi puissant ou tant que le plus grand nombre ne s’en détournera pas de lui même (saturation, rejet, lassitude...) la télé-réalité occupera une place importante. En attendant, vous savez quoi ? Il y a des dizaines et des dizaines de chaînes qui proposent autre chose.







Palmarès