• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Tyner

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 59 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Tyner 24 octobre 2008 12:06

    "vous oubliez que c’est un chemin vers la purification"


    [Déjà faut être sensible à la notion de "purification", mais passons.] Le "vers" quoi on veut tendre est assez souvent quelque chose de sympa (étonnant, non ?) : les moyens proposés, voilà la question relevante.

    Quand les écoles Waldorf proposent le développement harmonieux de l’individu (c’est sympa, c’est vrai), c’est le "but" ou bien ce sont les "moyens" ? Question fondamentale à mon avis.


  • Tyner 23 octobre 2008 20:39

    Sans vouloir être indiscret, puis-je avoir des précisions ? Votre message n’est pas très clair. 


  • Tyner 23 octobre 2008 17:52

    Il n’empêche que les citations plus haut (furtif) sont bien réelles. Que les anthroposophes mettent en valeur celles plus "positives", c’est bien normal. Conclusion ? A pensée riche, paradoxe et non-équivocité ? Dans ce cas, grand besoin d’une critique constructive faisant la part des choses dans les pensées du maître, plutôt qu’une hagiographie, non ? 


    Il n’empêche, je constate au passage que sa lecture assidue a eu apparemment au moins un impact pathétique sur vous. Vous semblez porter un vif crédit aux dénialistes du VIH... Normal quand le "tout est symbole" et la "pensée magique" remplace l’esprit critique.


  • Tyner 21 octobre 2008 17:50

    Désolé, Zen, il y a méprise effectivement.
    Mon message apparaissant en queue de discussion est en fait une réponse au message de dom beaucoup plus haut, qui est le suivant (et vous était adressé). Donc, dans mon message ci-dessus : texte de dom en gras, mes réponses en maigre. 


    Dom a écrit : "
    puis-je aussi vous expliquer, zen, qu’aujourd’hui encore on lit sur les montagnes s’il va neiger ou pas ? Aujourd’hui encore dans toutes nos campagnes on préfère planter à lune descendante pour favoriser les racines par la descente de la sève plutôt qu’à sa montée parce qu’ainsi la plante va se fortifier, avant de reprendre une nouvelle croissance à lune montante.
    vous croyez que c’est une question de temps historique et d’évolution linéaire de la conscience ? De mythologie ? De sorcellerie ou encore de sectarisme ? mdr
    personellement je n’y vois aucun rapport direct avec notre conscience, hormis que celle-ci a dû avoir l’humilité d’apprendre de la nature, parce que vouloir lui dicter nos vues s’est toujours avéré plus que périlleux.
    Des récoltes entières peuvent ainsi être perdues si lepaysan ne tient pas compte du ciel, que croyez-vous.
    La seule chose qui ait fait croire aux hommes qu’ils pouvaient faire fi des éléments indicateurs de croissance fut l’apparition des chimiques qui nous polluent aujourd’hui les veines et le monde.
    C’est un savoir que nous n’avons pas le droit de perdre et pourtant quelque cinquante ans d’agriculture intensive, industrielle, mécanisée, pesticidée et aujourd’hui transgénifiée... ont suffi pour que le nombre des hommes perde de vue les rythmes des astres et les lois qui gouvernent la croissance des êtres. Non, nous ne sommes pas plus malins qu’avant, juste plus arrogants envers l’univers, appuyés que nous sommes sur nos béquilles systémiques mentales.
    Un peu de foi en l’aom nom de bleu ! (je me le dis aussi rassurez-vous)
    bonne journée..
    "


     

  • Tyner 21 octobre 2008 13:29

    puis-je aussi vous expliquer, zen, qu’aujourd’hui encore on lit sur les montagnes s’il va neiger ou pas ?

    Quel rapport entre climatologie locale et "énergies vitales" ou "cosmiques" ?

    Aujourd’hui encore dans toutes nos campagnes on préfère planter à lune descendante pour favoriser les racines par la descente de la sève plutôt qu’à sa montée parce qu’ainsi la plante va se fortifier, avant de reprendre une nouvelle croissance à lune montante.

    Vous allez souvent parler à des agriculteurs "dans toutes nos campagnes" ?! ?

    Vous avez dû croiser ceux qui clouent encore des chevêches à la porte de leur grange... et accusent ensuite la voisine "pas nette" des proliférations de mulots.

    Il n’y a que vous pour croire que l’effet gravitationnel de la lune montante et différent de celui de la lune descendante... L’immense majorité des agriculteurs a plus de bon sens et de culture que vous.

    Des récoltes entières peuvent ainsi être perdues si lepaysan ne tient pas compte du ciel, que croyez-vous.
    A ça c’est sûr : il démarrera les semis avant qu’une semaine de pluie annoncée ne lui empêche d’entrer au champs avec son tracteur en tant voulu. (Peu importe la lune...)


    Non, nous ne sommes pas plus malins qu’avant,
    Si : on a compris que massacrer les rapaces n’était pas un bon plan en termes strictement agricoles.







Palmarès