• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Claude Simon

Claude Simon

Economiquement liberal-communiste, politiquement anarchiste (à défaut de politique décente). Mais quand l'idéologie ne veut plus rien dire, vieux fond chrétien, sans doute.

Tableau de bord

  • Premier article le 02/08/2006
  • Modérateur depuis le 12/09/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 20 3173 594
1 mois 0 32 0
5 jours 0 5 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 65 58 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Claude Simon Claude Simon 24 juillet 18:13

    Dans un cadre mondialisé et européise, l’état au service exclusif de l’usure est un long processus de dégénerescence de service public, de droits sociaux et de démembrement économique.

    En lieu et place du cogitos de Marx le bourgeois, qui anticipait la perte de valeur pour tout produit, sorte de servitude intellectuelle au progrès, L’EURSS astreint à la perte de valeur pour tout le système, au profit de la doxha monnaie-crédit : servant de cette ineptie intellectuelle mais surtout contradiction de la séparation des pouvoirs de Montesquieu, métissage économique nazi et bourgeois,l’agent economicus europeus est régulièrement à bout de nerfs.

    Excepté reprendre une souveraineté citoyenne dans le cadre d’une institution type CNR d’une théorie monétaire et économique développé dans mes deux derniers articles, je ne vois pas trop.




  • Claude Simon Claude Simon 24 juillet 17:30

    @Spartacus


    « Il est au contraire plus développé dans les marchés de réglementarisme....Le fait qu’il existe un intervenant qui dispose de la force de coercition pour transformer le marché entraîne plus de possibilités de s’enrichir a chaque nouvelle réglementation. »

    Premier commentaire novateur au sujet du libéralisme financier que je ne connaissais pas. Je m’étais effectivement rendu compte de la même chose. Du moins lors du changement de l’euro au franc proposé par les Le Pen.

    Par contre je ne cherche pas à le défendre, je ne lis pas, c’est trop abscons.



  • Claude Simon Claude Simon 24 juillet 13:14

    L’état, chose régissant la société, lorsqu’elle est scandaleuse, voue sa catharsis au scandale quotidien. Et abuse ou est abusé par la force du droit de l’état.


    Visiblement, la dissidence, pré-disposition étatique à priori, s’y essaye également.

    Je suppose que la foire d’empoigne est une expression de faillibillité à percevoir toute l’information pertinente d’être celui le plus à même de diriger un pays, car le point de vue est forcément subjectif.

    Mais je ne comprends pas votre objection : ceux sont des conférenciers qui sont plutôt là pour appeler les consciences.
    Tout le problème est que vous souhaitez prendre la place d’une élite. Mais celle-çi est d’ordre capitaliste. Le salariat, ou une société en général, n’a pas la même vocation.

    A priori, seule la formation d’une autre organisation, voire instiution, concurrente, permet de préempter les abus.




  • Claude Simon Claude Simon 24 juillet 04:15

    @Fifi Brind_acier

    L’état atlantiste peut se pamer d’une fonction sociétale dégénérative. Mais, avec sa sociopathie à scandales standard, ça lui va comme un gant. On en espérait pas autant.


  • Claude Simon Claude Simon 23 juillet 11:49

    @Renaud Bouchard


    Pour un économiste, cet épisode n’est après tout que deux barbares économiques qui se rencontrent : la chose violente et la chose usuraire.
Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. D’une bi-monnaie




Palmarès