Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Kerman

Kerman

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 02/08/2006
  • Modérateur depuis le 12/09/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 2324 561
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 48 43 5
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par Claude Simon (---.---.---.203) 16 août 19:31
    Kerman

    De toi à moi, souhaites-tu le pire ?

    Je suppose que non. 
    Donc on essaye de mieux faire, en étant inconséquent parfois.

    Il y a bien de sinistres personnages qui prêchent le pire pour détenir le pouvoir ou l’autorité, la seule chose que je puisse faire est de les laisser à leur triste sort.
  • Par Claude Simon (---.---.---.203) 16 août 17:19
    Kerman

    Je ne suis pas historien des religions, mais le christianisme a, me semble-t’il, également emprunté à la mythologie grecque.


    Par exemple, le fait qu’un Dieu enfante avec une humaine. Sauf s’il y a des références antérieures dans une autre religion que j’ignore.

    Zeus, Dieu qui aide, le Dieu des chrétiens, Dieu est amour, ceux sont des concepts relativement proche finalement.

    Merci pour le cours sur le premier monothéisme.

  • Par Claude Simon (---.---.---.203) 16 août 15:53
    Kerman

    Il y a un papier relativement intéressant, puisqu’il se fie aux précédents historiques de la première et seconde guerre mondiale, et lie les évènements de ces guerres aux manipulations et attentes des financiers lors de ces évènements tragiques.

    Le voici (tout en anglais) : http://www.zerohedge.com/news/2014-...

    En somme, s’il y a 3ème guerre mondiale (dont l’allumage de départ a été financé par un financier, Soros), c’est que l’aboutissement d’un totalitarisme de micromanagement à l’échelle mondial, au service d’une élite de banquiers, est souhaité.

    De vous à moi, c’est déjà le cas de l’Europe ou des US de mon point de vue. La question serait plutôt de s’en émanciper, dans une certaine mesure.

    En général, s’il faut annoncer une guerre mondiale, et en avoir peur, c’est au profit des marchands de cannon et de leurs financiers.
    Donc, c’est une rumeur de megalos en soif de servilité.

    Et puisque vous nous rappeliez la notion de rapport de force, la toute puissance nucléaire dans les deux camps permet une certaine atténuation de la pertinence de ce concept valorisé dans la doctrine marxiste.

    On pourrait, dès lors, considérer la guerre froide comme, de fait, une 3ème guerre mondiale. Et nous en serions à la 4ème, c’est cela ? Einstein prévoyait qu’elle se ferait avec des gourdins. Je lui fais confiance sur ce point.


  • Par Claude Simon (---.---.---.203) 16 août 12:04
    Kerman

    A ce qu’il paraît, il est préférable de garder son âme d’enfant. Dès lors, chez moi, ce n’est pas un choix mais un processus inconscient, si je vous suis.


    Concernant les fallacies idéologiques, je ne t’en fais pas dire.Nous avons un despotisme éclairé, l’Europe. Je ne m’aventurerais pas à dire qu’il est humaniste. Mais peut-être l’est-il, dans le respect d’une hiérarchie de force, d’intérêt, et de richesse.
    C’est, à l’en croire Asselineau, un nazisme économique. Mais monétairement, ça ne l’est pas, puisqu’il réduit le militarisme.
    Je ne suis pas suffisamment megalo pour entrevoir ou m’aventurer sur un autre système. Car, si je suis angélique, c’est que je suis affublé d’oeillères sur les conséquences que la nature humaine engendrerait.
    Effectivement, comme vous le soulignez, despotisme éclairé ne rime pas avec humanisme, pour la simple et bonne raison qu’humanisme ne rime pas avec système.

    J’ai juste l’idée que, peut-être, l’avenir est à plus d’autonomie au détriment de l’hétéronomie, dont vous rappelez trop bien les tenants et aboutissants. Soit, jardiner par vous-même, faites votre énergie vous-même (énergie libre, potentiel à confirmer), le minimum nécessaire en monnaie tombe du bec (dividende universel ou concept de monnaie libre, communautaire, complémentaire ou autre).
  • Par Claude Simon (---.---.---.203) 16 août 10:55
    Kerman

    Je vais de donner ma définition de la liberté, volpa.

    Il s’agit d’une voie entre le fait de dominer et d’être dominé.

    Pourquoi je préfère ne pas trop dominer ? Car cela mène à des horreurs. Etre trop dominé, également, j’en serais victime.

    Donc, oui, je ne suis pas marxiste, mais libéral.




365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Théorie globale d’économie
  2. Du droit de monnaie




Palmarès



Agoravox.tv