Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Gandalf

Gandalf

 Certains croient que seul un GRAND POUVOIR peut tenir le mal hors de portée. Mais ce n'est pas ce que j'ai trouvé. J'ai découvert que ceux sont les petites choses du folklore quotidien qui garde l'ombre au port. Les petits actes de gentillesse et d'amour. 
La critique est l'ignorance ou le déni de la solution. Voilà la source du respect pour l'entrepreneur.

Tableau de bord

  • Premier article le 02/08/2006
  • Modérateur depuis le 12/09/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 18 2728 567
1 mois 0 8 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 56 51 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • Gandalf (---.---.---.222) 7 mars 20:37
    Gandalf

    @hugo BOTOPO


    Dommage hugo, tu craches sur le fil, mais tout est dans le fil, du moins d’un point de vue macro-économique. Du moins s’il ne faut pas te faire du tout-prémaché.

    Tu ne vois toujours pas ?

    Je t’explique.

    Comment financer une économie circulaire, de réhabilitation de lieux sacagés, qui favorise les circuits courts ?
    Par la proposition monétaire qui tue tout les dumpings, donc les circuits courts, l’activité non-marchande de réhabilitation écologique.
    Ainsi, tu peux tout financer.
    On pourrait l’appeler monétisation de l’économie du don.

    Mais elle permet également des buts humanitaires, à savoir ne pas faire apparaître le coût du labeur dans le produit.

    J’habite dans l’une des 3 régions les plus fertiles du monde, où les paysans se suicident du fait du surendettement, alors qu’un milliard d’être humains ne se nourrit pas correctement.
    Désolé, mais c’est tout ce que j’ai trouvé pour joindre l’offre et la demande (cf ma proposition).
  • Gandalf (---.---.---.222) 7 mars 16:40
    Gandalf

    @Robert Bibeau

    1975, quand le cabinet Mc Kinsley a fait un deal entre actionnaires et patrons sur le dos des salaires.
  • Gandalf (---.---.---.222) 6 mars 21:19
    Gandalf

    @Robert Bibeau


    Puisqu’ils consomment à crédit du fait de la compétition chinoise, et si leurs salaires redeviennent compétitifs vis à vis de la Chine, ça rééquilibrerait les balances commerciales.

    C’est un système que je pense sous vos yeux, permettant de mettre fin à tout les dumpings qui tirent tout vers le bas. Voilà pourquoi il n’est pas appliqué. Il lui manque du temps, et il faudrait revoir beaucoup de normes bancaires, comptables, etc.


  • Gandalf (---.---.---.222) 6 mars 17:39
    Gandalf

    Admettons ceci :


    Puisque le travail créé de la valeur, et que l’on créé la monnaie lors de cette création de valeur, et puisque la consommation détruit la valeur, et que l’on détruit la monnaie lors de cette destruction de valeur :
    - les patrons n’auront plus à payer les salaires mais une institution financière s’en chargerait ;
    - le coût du salaire ne sera pas reporté sur le bien des produits, et permettra de redonner du pouvoir d’achat aux plus nécessiteux ;
    - cette part de rémunération ne concerne que le salaire minimum (SMIC) car le prix est formé hors-marché, le reste du salaire est déterminé par le marché de l’emploi ;

    Dès lors, il n’y a plus de prise pour les dumpings sociaux, robotiques.
    La mondialisation, concurrence libre et non faussée entre esclavage et salariat, n’aurait plus d’intérêt, l’économie ne s’arrêterait pas en cas de crise financière, du bâtiment, etc.
    Cela redonnerait du pouvoir d’achat aux plus nécessiteux : RSA, chomeurs, retraités.

    Cela redonnerait également la possibilité aux PME-PMI de lutter contre la concentration de la grande distribution et des mutinationales.

    Autre façon de voir les choses, mais d’un point de vue macroéconomique :
    - cette part salariale serait variable en fonction de la balance commerciale de chaque pays, elle augmenterait quand les déficits se creusent, baisserait quand le solde commercial est positif.

    Cela permettrait de faire reconverger les économies européennes de l’eurozone par ex.





  • Gandalf (---.---.---.222) 6 mars 17:12
    Gandalf

    @HELIOS


    @Helios, 

    Ca marchera en terme de dumping social interne, ça ne marchera pas vis à vis de l’extérieur.


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Le libéralisme économique n’existe pas
  2. Historicité de l’étalon des monnaies




Palmarès