• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ulrich

ulrich

Homme sans qualités. Plus à l'aise dans les fins de siècle que dans les nouveaux millénaires, mais bon... quand il faut y aller, faut y aller.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/02/2010
  • Modérateur depuis le 13/11/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 10 127
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires


  • ulrich ulrich 29 avril 2014 23:33

    Beaucoup d’idées dans un article ! Je réagis seulement à votre métaphore  :
    « un passé qu’il faut jeter comme on se débarrasse d’un smartphone »
    .
    Il est clair que notre boulimie de futur est liée à la Spéculation Addictive, tandis que notre dégoût du passé traduit l’ Aversion Généralisée envers ce qui ne peut pas produire de la« Valeur » : combien vaut un Future sur l’acier en Juillet 1914 ou une minute de pub diffusée il y a 5 minutes ? S’il vaut attendre 15 ou 20 ans pour la revendre à prix cassé dans un programme vintage, autant replanter tout de suite des forêts de teck en Indonésie. La filière « Valorisation du Passé » est comme la filière « Recyclage » : une affaire de spécialistes, à rendement faible, et à risques : car, contrairement aux déchets électroniques, les Passés Nauséabonds s’exportent difficilement vers les pays à faible coût.

    Par ailleurs, je partage tout à fait votre vision sur la révolte pasteurisée et le monde ramolli : ainsi le Consommateur moderne, pacifié par le prémâché, finira-t-il par perdre jusqu’à l’idée qu’il a des crocs.


  • ulrich ulrich 1er décembre 2012 18:16

    Entièrement d’accord. La sur-interprétation comme je la comprends ne prétend pas dire la vérité ultime sur une oeuvre - bien sûr que Hopper était trop malin pour se contenter d’un sens et que s’il avait voulu bavarder, il aurait fait philosophe et pas peintre.

    Je trouve que la sur-interprétation est un sous-genre qui ses mérites, une sorte de produit dérivé des chefs d’oeuvres. Un truc décoratif, un peu futile et m’as-tu vu, comme les cravates avec Mona Lisa ou les savons de bain avec la Vénus de Botticelli. En moins cher... et même en gratuit.


  • ulrich ulrich 1er décembre 2012 17:21

    Bon. Mettons que « Le siècle prochain sera religieux ou ne sera pas » était juste un marronnier de Malraux. Mettons que la messe cathodique ait définitivement remplacé la cathodique. Mettons que les résurgences religieuses soient aussi bénignes - même si çà gratte - que des retours périodiques d’herpes.

    Qu’est-ce qui reste à la société humaine comme module de survie par gros temps ?


  • ulrich ulrich 1er décembre 2012 14:29

    Me voici démasqué...

    Un livre indispensable pour tout changement de millénaire. Tout autant que l’Essence sans Plomb (à méditer dans tous les sens des deux mots).


  • ulrich ulrich 1er décembre 2012 14:25

     A la place de :
     le passé de la station clocher ; le présent en acte du pompiste ; et le futur de la déforestation qui devrait s’ensuivre.
    Lire de gauche à droite :
    Le passé de la forêt primitive,
    le présent en acte du pompiste ; et le futur du retour des religions qui nous menace.


    Ce petit con m’enterre juste pour taquiner :) (smiley)

    Evident ment !



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Penser sainement




Palmarès