• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

velocopeau

Militant associatif de longue date, je veux être un citoyen averti et m’informe sur un peu tous les sujets.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/09/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 12 21
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • velocopeau 14 décembre 2007 14:56

    « Pour un parti au pouvoir de gauche ou de droite,le pouvoir d’achat est la 1ere préoccupation suivi de l’emploi et de la sécurité des biens et des personnes. »

    C’est bien ce qu’on leur reproche : de mettre en avant la consommation de chacun et pas le bonheur de tous. Le pouvoir d’achat ne comprend pas la culture, l’éducation, la solidarité, l’amitié, bref, tout ce qui fait le bonheur. Sauf à croire qu’acheter une voiture ou un iphone va vous rendre réellement heureux, je ne vois pas l’intérêt de mettre le pouvoir d’achat en avant. Il faut pouvoir acheter des biens et des services mais ça reste un moyen, pas une fin en soi. Ex. : pourquoi acheter un logiciel payant quand un logiciel libre fait mieux ?

    Pour le second point, l’emploi, on parle de quel emploi ? Selon moi, un bénévole qui s’investit dans une association, une personne qui passe du temps pour les autres (solidarité avec ses voisins, développement de logiciels libres...) devrait mieux être considéré qu’un salarié d’EADS qui fabrique des armes qui serviront à tuer.

    Enfin, pour la sécurité, il faut prendre les problèmes en amont. En développant la solidarité, les échanges entres personnes, la mixité sociale, la culture, la réflexion sur soi... on apaise la société et on n’a plus besoin de mirador ou d’alarme. La sécurité enferme les personnes chez elles. Ce n’est pas une avancée sociale.



  • velocopeau 30 novembre 2007 11:41

    La comparaison avec la voiture me gêne : comparer de la culture et de l’échange avec une boîte qui fait du bruit (et pas de la musique), qui pollue et casse la convivialité, y’avait sûrement moyen de faire mieux.

    J’ai lu un article très intéressant sur la baisse du nombre d’artistes et de chansons diffusées sur les radios. Les média actuels cherchent à nous vendre toujours les mêmes « produits », y’a de moins en moins de diversité. Pour découvrir les artistes locaux, rien de mieux que le téléchargement ou la copie des disques. On les fait connaître et c’est tant mieux.

    Et puis, si vous voulez vous-mêmes faire de la musique, ce sera encore mieux ! Citoyens, sortez vos guitares !



  • velocopeau 29 novembre 2007 13:49

    Arrêtons de parler de pouvoir d’achat et de niveau de vie !

    Est-on des êtres humains ou de simples travailleurs-consommateurs ?

    La qualité de vie, c’est aussi du temps libre, l’accès à la culture, à l’éducation, du lien social, l’équité sociale, la justice entre les hommes...

    Toutes ces choses ne sont pas comprises dans le pouvoir d’achat...

    On n’achète pas ses amis, on les garde en leur consacrant du temps et de l’intérêt.



  • velocopeau 8 novembre 2007 14:52

    Bonjour,

    Voici quelques remarques, constructives j’espère, bien qu’un peu trop tranchées :

    « Si donc, comme Porsche, vous ne vendez que des modèles de sport ou de luxe, il ne vous est simplement pas possible de respecter la norme. »

    Ben, c’est pas grave, ils paieront les taxes afférentes ou arrêteront de produire des jouets de luxe inutiles et énergivores smiley Résultat, soit les riches paieront plus cher leur plaisir égoïste et polluant, soit on aura moins de voitures polluantes sur les routes. Très bien !

    « Par ailleurs, ce sont les clients qui achètent et pas les constructeurs, qui ne peuvent les forcer à acheter de petits véhicules s’ils en veulent des gros ! »

    Les constructeurs déploient des sommes astronomiques en publicité pour faire la promotion des 4X4, ils ne peuvent pas après rejeter la faute sur les consommateurs qui les demandent... mais les consommateurs ne peuvent non plus rejeter la faute sur les constructeurs, ils peuvent aussi ne pas se laisser influencer par la propagande publicitaire. Tout le monde est donc en partie responsable.

    « Dans le même temps, la Commission veut aller plus loin, comme elle s’y est engagée. Elle veut donc mettre en place un nouvel objectif pour 2012 de120 g/km. Est-ce réaliste ? Les constructeurs disent que non en arguant que les nouveaux moteurs et modèles prennent de 6 à 7 ans à concevoir et que donc pour 2012 c’est trop tard et que la technique n’avance pas aussi vite que cela. »

    C’est un peu facile... Le problème est que si on temporise encore, ils ne seront pas incités à développer de nouveaux moteurs. En les faisant payer dès maintenant, on aura au contraire une course à la sobriété, gage de résultats rapides. Quand il faut payer, on trouve toujours une solution rapidement.

    « Par ailleurs, ils souhaiteraient avoir un peu d’aide de ceux qui peuvent influer sur les comportements des acheteurs par des campagnes d’incitation à l’achat de véhicules moins émetteurs, des campagnes de modération ou des règlementations plus restrictives à l’utilisation et en dernier recours par la taxation. »

    Il suffirait d’interdire la publicité pour les voitures qui consomment plus 120g de co2/km voire pour la voiture en général. Et en plus comme ça, ils feront des économies !

    « Car le système de calcul en moyenne sur toute la gamme de véhicules produits pénalisent ceux qui fabriquent et vendent les voitures les plus grosses et les plus consommatrices de carburant. »

    Ben, c’est le but, non ? Taxer plus lourdement les véhicules les plus polluants... Si des entreprises se spécialisent dans ce genre de modèle, elles en sont seules responsables. Elles peuvent choisir de changer de gamme !

    « il sera toujours difficile, voire impossible, de satisfaire les 140 g/km sur un gros 4X4 de 6 litres de cylindrée, même en y utilisant la technique la plus sophistiquée et la plus chère »

    Ben tant pis, ils paieront des taxes supplémentaires, ce qui est bien le but du projet. Après, les gens choisiront de payer plus cher un modèle polluant ou de choisir un modèle plus sobre et moins cher.

    « Par contre, c’est une idée inégalitaire en ce sens que le riche aurait toujours la possiblité de se payer le gros 4X4 auquel le moins riche ne pourrait pas accéder. »

    C’est en tout cas plus égalitaire que maintenant puisque les riches paieront plus cher leur 4X4.

    « ce sont les voiture à forte marge, les grosses, qui font vivre les constructeurs et leurs employés. »

    Personnellement, je ne me nourris pas de voiture smiley Si des contructeurs n’arrivent pas à survivre, ça ne me pose aucun problème de conscience. Pour les salariés, y’a une transition à trouver qui à mon sens peut venir d’une réduction du temps de travail (32h voire 25h/semaine).

    « La bataille pour trouver d’autres systèmes de norme de limitation d’émission est lançée et chacun y va de sa suggestion. Le poids peut-être »

    Faire des voitures qui peuvent rouler à 220 km/h, qui pèsent une tonne alors qu’elles serviront moins de 5% du temps pour transporter en moyenne 1,3 personnes sur moins de 3 km, on a des belles marges de manoeuvre !!!

    « il y va de la survie des moins bons. »

    Tant mieux, non, si les moins bons s’améliorent ou disparaissent ? (je ne parle que des contructeurs automobiles bien sûr)

    « Une chose est sûre la voiture à 120 g/km d’émission de CO2 vous coûtera nettement plus cher, de 2 500 à 3 500 euros de plus par véhicule disent les constructeurs »

    Je ne suis pas sûr qu’ils soient de bons conseils. Et puis, si une voiture coûte plus cher à l’achat (ce qui reste à prouver) mais consomme moins, il faut faire le calcul.



  • velocopeau 18 octobre 2007 15:42

    **même au sortir de l’été le plus frisquet du siècle naissant."

    Attention de ne pas confondre « réchauffement planétaire » et « changement climatique ». La planète se réchauffe et déséquilibre le climat. Après des étés très chauds, nous avons un été frisquet. Des inondations par ci, des sécheresses par là, le climat se dérègle. Par contre, si la température augmente sur le globe, nous pouvons avoir plus chaud en Europe (on envisage une remontée du climat méditerranée sur la France) mais aussi se refroidir (la fonte des glaciers pourrait casser le Gulf Stream qui réchauffe nos côtes).

    Vouc citez Claude Allègre, méfiez-vous de ce personnage : il est de gauche mais a voté pour les Verts (qui a des idées diamétralement opposées) puis s’acoquine avec Sarkozy. C’est un scientiste convaincu et pas du tout un climatologue. plus d’infos : http://www.liberation.fr/actualite/sciences/213670.FR.php

    **un flot de contre vérités au service d’une idéologie : l’écologie salvatrice. - deep ecology - chère aux ayatollahs verts.

    Pourquoi les détracteurs des écologistes les classent-ils tout de suite dans les extrêmistes ? Dès qu’on est contre le modèle actuel, on est catalogué. L’écologie est avant tout humaniste (sauf quelques rares ayatollahs).

    Les contre vérités :

    **L’homme fabrique du C0² pour la moindre de ses activités, y compris quand il expire. Donc l’homme est coupable du réchauffement d’un globe qui serait tellement plus accueillant, si le terrien ne l’avait pas colonisé, et l’homme blanc plus particulièrement.

    Il n’est pas question d’exterminer l’espèce humaine, on peut dégager du CO2 tant qu’il est absorbé par la planète ! On demande justement à pouvoir mieux respirer (limitation de la voiture par exemple).

    **troquer sa voiture pour le vélo et les transports en commun, se chauffer moins et se passer d’air conditionné

    Est-ce si difficile ?

    **voir son paysage pollué par des éoliennes

    Soit on ne consomme pas d’énergie, soit il faut accepter des contraintes de production (barrages, éoliennes, centrales nucléaires...).

    **réduire sa vitesse sur les autoroutes c’est à dire augmenter la durée du temps de transport

    Votre calcul n’est pas exact puisque le temps alloué dans une journée aux transports varie peu. Si on va moins vite, on va moins loin. Et puis, le train est plus compétitif. Calculez donc le temps « perdu » en roulant 10 km/h moins vite, c’est dérisoire : moins de 5 minutes.

    **dépenser beaucoup pour les frais d’ « écologisation » de son habitat

    Les maisons passives, sans aucun système de chauffage (ex. en Suède) peuvent être construite à coût constant. De même, manger bio peut coûter le même prix.

    **fréquenter les plages de cote d’Opale de préférence à celles des Seychelles...

    Vous avez quelque chose contre la côte d’Opale ? Il y a déjà pas mal de choses à voir et de gens à rencontrer dans nos contrées...

    **Des voix discrètes instantanément qualifiées de négationnistes s’élèvent ici ou là

    C’est bien la preuve qu’elles peuvent s’exprimer !

    **Avant de « remonter dans l’arbre », but ultime de l’écologie salvatrice qui souhaite nous inciter à retrouver notre milieu naturel

    Manifestement, vous parlez d’un sujet que vous ne connaissez pas ! Vous pensez encore que les écolos sont pour le retour à la bougie alors qu’ils utilisent quasiment tous internet ?

    **Au rang des facteurs qui contribuent à déterminer la température de notre environnement, hors effet de serre : L’ensoleillement, La dissipation par effet Joule de l’énergie sismique, La tectonique des plaques, Le volcanisme, L’activité solaire, Les aérosols

    Mais on ne peut agir dessus ! Alors que sur nos comportement, on peut !

    **Depuis l’origine des temps la hausse des températures a précédé d’environ 800 ans l’augmentation du taux de C0². Perturbant pour nos écolos qui préfèrent dès lors n’en point parler.

    C’est bizarre comme à chaque fois que les scientistes parlent de science, il n’y a pas de sources à l’appui... Ceux qui croient que la science va nous sortir de nos problèmes sont les premiers à la mettre en doute...

    **l’Homme est responsable de tout.

    Il est en tout cas responsable de beaucoup de choses puisqu’on passe notre temps à impacter notre environnement et à vouloir dominer la nature. être responsable, c’est devenir adulte !

    **Et une interrogation l’homme doit-il s’adapter aux modifications du climat ou prétendre le modifier ?

    Bonne question ! Le mieux serait de ne pas le modifier mais pour l’instant, c’est mal parti... Faut-il s’adapter à la pollution ou arrêter de la produire ?







Palmarès