• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

velosolex

velosolex

alias "bakerstreet", mais j'ai définitivement perdu mon mode d'accés dans ce labyrinthe des mots de passe google. Ca ne fait rien, je garde l'avatar, ce brave snoopy qui représente pour moi l'omega du stoïcisme. Un genre philosophique arrondi en boucle par la pratique de la bicyclette, sur le mode zen : Des montées, des descentes, et les cheveux, ou ce qu'il m'en reste, au vent léger...Dieu me garde des crevaisons !

Tableau de bord

  • Premier article le 03/02/2011
  • Modérateur depuis le 13/02/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 12 2772 194
1 mois 1 15 4
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 49 37 12
1 mois 3 2 1
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • velosolex velosolex 22 mai 18:00

    @ouragan
    Le problème c’est que le loup n’est pas un cambrioleur. Mais par ce lapsus vous montrez votre philosophie. Oh, pas vraiment originale, c’est celle qui est en train de transformer la terre en un désert vide, avec des barbelés dans les prairies, et dans les têtes aseptisés !


    . Les animaux, quand on les bouffe pas, dérangent, et deviennent des « nuisibles » 
    Voilà le crépuscule d’un monde, et les bergers , du moins certains, qui comptent leurs sous, avec des préoccupations de notaire. Les requins gênent aussi les planchistes, les cormorans emmerdent les pêcheurs. Les renards gênent les chasseurs. J’ai encore toute une liste, des étoiles jaunes à distribuer !

    Bientôt tout ce beau monde se retrouvera sur une planète vide, avec plus qu’eux même à affronter. 
    Et même plus de corne de rhinocéros pour pouvoir bander ; 

    J’ai bien peur que la fin du monde soit bien triste, comme disait Brassens


  • velosolex velosolex 22 mai 17:51

    @Sergio
    Pour une fois je ne suis pas d’accord avec vous. Le loup, comme le cyclotourisme n’a pas été réintroduit par l’homme.

    Expliquez-nous : le loup en France - Franceinfo Vous faites erreur avec l’ours. Si l’homme est bien responsable de la disparition de ce pauvre ours en france, le retour du loup n’est pas du au covoiturage, ni à un stage étudiant.
     La bête s’est débrouillée par ses propres moyens, et vient d’Italie ou d’Espagne. Pas d’Angleterre à ce que je sache.. Ce qui sait parfaitement d’ailleurs ouragan, qui néanmoins saute sur le rabe de l’occasion. Prétendez que l’animal a été améné par les martiens ou est le produit du front national, et il sera ravi...Tout est bon dans le cochon..... Mince, pour une fois qu’ouragan nous parle autre chose que son animal fétiche, on lui ramène un caca de loup à identifier. Et le Hulot dans tout ça, par qui a t’il été reintroduit ? L’homme m’est plutôt sympathique, et a rejeté plus d’une fois un marocain, autant sous Chirac que sous hollande. N’est pas Placé qui veut. Moi qui suit militant opposé à notre dame des landes, forcément, j’espère une bonne nouvelle, Hulot ayant le même rejet de ce projet morbide. Retailleau par contre, le président de la région loire, est très déçu que Fillon ai été bouté. Personnellement je pense que plus d’un crime nocturne prêté au loup est le fruit de certains politiciens enragés. 


  • velosolex velosolex 20 mai 20:58

    Hulot n’est pas du genre à se satisfaire de promesses s’engageant à repeindre les centrales en vert. Chez es irréductibles de Notre dame des landes, dont je suis sympathisant il y a un frétillement d’espoir.

    Le pire n’est jamais sûr. Nous avons déjà échappé à Fillon et Le Pen, vieilles centrales vieillissantes, qui nous auraient explosé dans la gueule. 


  • velosolex velosolex 17 mai 18:50

    @samuel

    Ce Warren est un imbécile et n’a rien dans le buffet ! Faire l’apologie de l’armoire à confiture alors que le meuble est pourri par les vers, et se foutre du voisin qui n’ a rien dans le ventre en se léchant les doigts devant un pot d’abricots mûrs est la preuve d’un esprit autistique. 
    Quand les libéraux américains commencent à s’inquiéter, c’est que ça commence à sentir le roussi. Les images de Détroit ont révélé l’incroyable au monde effaré. Mais les Détroit sont maintenant légions, rencontre d’un système économique qui fait exploser l’injustice et les hauts revenus, mais prive de routes carrossables et de ponts les citoyens de base. Vu dernièrement dans une émission un TGV dernier cri, pouvant atteindre 300 Kms heure, devant rouler à la vitesse d’un diesel pour pouvoir rouler sans risque sur des ponts rouillés et des chemins de fer instables. Toute la vérité du monde était résumée dans cette image saisissante, et cette réalité psychotique. 
    Je m’égare ?..Pas tant que cela. Car cette dichotomie à l’oeuvre dans les universités travaille tout autant à l’établissement d’une société à deux vitesses, de plus en plus paranoïaque, et sécuritaire, par retour du frustré, et établissant une hiérarchie de plus en plus infamantes des salaires et des mérites. Car en quoi un couvreur devrait il avoir son savoir et ses risques sous évaluées, en rapport à un avocat dont la valeur est liée au fait que sa seule présence vous donne un satisfecit auprès du juge, comme une reconnaissance implicite des mécanismes de la justice. Le monde peut se passer de ce genre de talent, et de « faiseurs » mais pas de couvreurs..Nous pouvons remplacé le métier de couvreur bien sûr par d’autres nobles professions. Généralement celles que les enfants ambitionnent, en bas âge. Les enfants de cinq à dix ans ont une très belle philosophie de la vie. Ils veulent devenir infirmier, professeur, ou pompier. Mais pas politicien, ou alors on peut se faire du souci pour eux. . 
    Il y a un moment où votre diplôme bidon, survitaminé, ou votre château et vos actions ne serviront plus à rien, dans un monde où les portes ne pourront plus s’ouvrir ailleurs que sur le vide. 
    Pas de bonheur ou d’issue pour l’homme qui ne soit collective. 
    Pas d’issues si nous tuons les possibilités de rêves et d’émancipations des citoyens de base. La désespérance, sur aggravation des inégalités, sera notre chant posthume. 


  • velosolex velosolex 17 mai 18:37

    Bonjour. (bon et bel article) Clivage, compétition, mensonge, culture de classe, et non plus de masse. Nous revenons peu à peu dans la logique de l’ancien régime, où l’on achetait les charges, et où le but des rentiers était de profiter au maximum de la plèbe, cet outil de production à leur service....

     C’est à peu près la même logique de ce mieux disant universitaire, qui est en fait, un mieux payant, sur fond de milieu « bien né ». D’ailleurs différentes affaires ont montré que des étudiants achetaient parfois des thèses, ou des diplômes. Les salaires astronomique encadrant certaines professions font rêver certains à un retour sur investissement rationnel...
    . La course au diplôme tient lieu de viatique dans la panique liée à la compétition acharnée. Je doute qu’elle ne ne produise autre chose que des gens angoissés, exténués, soucieux ensuite de rentabiliser au mieux leur dette, c’est à dire peu susceptibles de prendre des risques et de quitter les sentiers balisés. 
     Derrière tout cela, watson, je pense qu’il y a une grande pathologie universelle, gonflée par les endomorphismes de la vanité, sur fond de grande panique.
     A l’heure où tous les compteurs et les indices de la catastrophe climatique et environnementale virent au rouge, nous voyons que le système ne produit plus de rêve et d’utopie collective, mais vend très chers des brassières de sauvetage pour quitter ce Titanic. .
    Et même pas un plan de travail cohérent, mais au contraire installe une compétition mortifère, et enlève les fusibles et les paramètres de contrôles qui peuvent gêner. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès