• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

velosolex

velosolex

alias "bakerstreet", mais j'ai définitivement perdu mon mode d'accés dans ce labyrinthe des mots de passe google. Ca ne fait rien, je garde l'avatar, ce brave snoopy qui représente pour moi l'omega du stoïcisme. Un genre philosophique arrondi en boucle par la pratique de la bicyclette, sur le mode zen : Des montées, des descentes, et les cheveux, ou ce qu'il m'en reste, au vent léger...Dieu me garde des crevaisons !

Tableau de bord

  • Premier article le 03/02/2011
  • Modérateur depuis le 13/02/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 2763 191
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 46 35 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • velosolex velosolex 4 mai 11:03

    @Rincevent
    Vous êtes bien sévère, car l’auteur écrit vraiment très bien. Ce qui change du rata habituel qu’on trouve sur ce site, hors bien sûr, les desserts.. 

    On peut se vanter de tous les titres, et de toutes les appartenances. Mais vous serez jugé sur pièces. 
    Et l’on oublie la filière dés que les mots tombent. 
    En l’occurrence, le style est le meilleur passeport et n’a pas besoin d’exhiber son CV. Manifestement, le profit que l’auteur a trouvé dans la lecture est manifeste dans son style, et n’a pas besoin d’être explicité davantage.
    Certains demanderont il est vrai des explications à ceux qui parviennent à monter une montagne, sans corde ni pitons, en utilisant une voie inédite, leur recommandant de faire comme les autres. 
    Je parle de ce culte du diplôme , particulier à ce pays, qui a remplacé les anciens titres et charges de l’ancien régime, et qui font office de jugement exclusif pour bien des gens.

  • velosolex velosolex 3 mai 18:46

    @Taverne
    On est au dehors de la raison. De Gaulle n’a évidemment pas plus à voir avec Le Pen, qu’ils ont à voir avec Jeanne d’Arc, et même « Jeanne la folle ».....« Prouvez le moi » disent ils, selon leur technique d’épuisement. Et vous voilà en train de renvoyer la balle de tennis à un automate, en tachant de lifter au mieux. Peine perdue et parole au vent pour ceux qui ne veulent entendre que leur musique.

    Première remarque : De Gaulle n’était pas un démagogue, un pétainiste, ( parti qui évoque au mieux ce ramassis de badernes du FN,) et qui s’est fait condamner à mort par vichy, mais au contraire un visionnaire, qui à peine avoir eu le rôle qu’on lui connait, lance les embryons de la construction européenne. 
    Les Le pen, cette famille d’héritiers, parti d’un patriarche trouble, suspecté d’avoir détourné un héritage d’un milliardaire largué, et récupéré par le parti....Scandale quelque peu oublié, mais qui est revenu dernièrement sur les news.
    L’héritage Lambert… Une Des Causes De La Suspension De Jean ...
     Petit commerce politique construit sur la haine, s’appuyant sur le populisme le plus crasse, primant bien sûr l’émotion au contenu, en relation avec l’action française, d’avant guerre. On fait revenir dans la soupe habituelle l’immigration, sujet préféré de ceux qui n’ont rien d’autre que leur nationalité à laquelle se raccrocher. 
    La dernière mesure gag, qui consisterait à cliver l’économie entre deux monnaie, les euros que les Le pen continueraient certainement à avoir dans leur portefeuille d’actions, et les francs cfa que les autres disposeront pour s’acheter béret et baguette de pain est digne du théatre de guignol.


  • velosolex velosolex 3 mai 01:05

    @velosolex

    Rectificatif
    Confondu Locoal Camors et Locoal Mendon. 
    Mille excuses pour Cadoudal, sa cachette,et la susceptibilité des gens du cru. 
    Une heure de vélo en roulant bien entre les deux localités ; a Camors il y a encore un sabotier ; et une eau miraculeuse dans la foret. 
    C’est pas là que Marine vient se ressourcer. 
    Sinon elle serait polluée

  • velosolex velosolex 3 mai 00:57

    @Oupouaout

    Le parlé est joyeux et sent la grappe fleurie. A vrai dire je ne tire des bords maintenant que sur mon vélo. Des marins et des équipages j’en ai beaucoup croisés, par toujours entiers. Je me souviens d’un capitaine de pétrolier qui cherchait son 300 000 tonnes au bout du quai, se plaignant qu’on lui avait piqué, sans se rendre compte qu ’il était dans un pavillon de psychiatrie. 

    J’aime Lorient, ses ports et ses cicatrices, une ville cassée par la guerre, qui échappe aux catalogues touristiques. Quel dommage qu’ils aient détruit ce pont tournant construit pour les sous marins allemands ! J’ai tiré des kilomètres de photos noirs et blancs bien avant le numérique. Il parait qu’ils vont construire sur le toit des bunkers de la base sous marine qui hébergeait les U Boot la plus grande station solaire de France. Que les nids de guerre deviennent des miroirs d’énergie, est une idée révolutionnaire. Des idées, passons aux actes !
     Ce pays d’armor et d’arvor les gens, selon quelquefois quelques kilomètres de fait, aussi rapidement que la lumière dans le ciel. La mer et la lumière ne connaissent pas les frontières. C’est pour cela que la plupart des pays de mer sont accueillants. 
    Est et ouest, ce Morbihan a toujours été une terre de notables et de brigands, avant même qu’on pende Marion du Faouet, et que Georges Cadoudal ne défia le Napoléon le long de la rivière d’Etel, dans sa cachette de Locoal Camors, face à Saint Hélène, le village.
     Napo aurait du se méfier, y voir un présage !
     La Marine , version franc, ou euro, est une fausse sœur de la côte, qui se déguise comme Bécassine pour plaire aux touristes, cherchant à les convaincre qu’elle a du fond, alors qu’elle ne fait que patauger dans la vase. Vase à marée basse sur le Blavet qu’on contemple du haut du haut du bonhomme, faisant des clins d’oeil à sa bonne femme hissée sur l’autre pilier du pont, tout près du cimetière des bateaux de Kerhervy en Lanester. 
     Son papa, à Marine, qui s’appelait infanterie, a toujours tenu davantage du vieux corps mort où l’on s’enfonce, ou l’on se fait bouffer par les tarets, que de la fière goélette qui flotte au vent.
     C’est cela qui fait rêver. Pas papa fouettard ni sa fille. Je parle du vent. 
    Celui contre lequel on lutte quand on monte en danseuse la cote de Quistinic. 
    Pas moyen de tirer des bords sans avoir bu un verre, ou deux
    Mais ce qui fait bouger le drapeau, ce n’est même pas le vent. 
    C’est l’esprit. 

    Bien à vous. Au festival des bagadou peut être, vous me reconnaîtrez. Facile, j’ai une canette de Jeanlin en main

  • velosolex velosolex 2 mai 17:22

    @velosolex
     Quand aux oiseaux je n’ai jamais su comment agir....Une fois de plus, mon apragmatisme me rend stupide, sujet à tous les revirements et les culpabilités. 

    Fallait il sauter sur ma chatte dés que cette mignonne parvenait à en chopper un ?
    Une fois ou deux j’ai pu sauver l’oiseau. 
    Mais au retour un grand doute m’assaillait !
    Je ne parle même pas du regard d’incompréhension totale de mon animal. 
    La nature des chats n’est elle pas d’attraper les oiseaux, comme celle de Marine de ferrer des nigauds ?

    C’était une chatte de style européen, morbihannaise elle aussi, qui levait la patte pour qu’on lui ouvre la porte, et qui s’en servait comme d’une cuillère pour lécher les pots de fromage blanc. 
    Elle est enterrée depuis un mois dans le fond de ma jardin. Avec son pot de terre rempli de croquettes comme une princesse égyptienne pour faire le dernier voyage.
    Amon Ra pèse t’il l’âme des chats ?...
    Les oiseaux chantent sur le noyer qui lui fait de l’ombre.






Palmarès