• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

velosolex

velosolex

alias "bakerstreet", mais j'ai définitivement perdu mon mode d'accés dans ce labyrinthe des mots de passe google. Ca ne fait rien, je garde l'avatar, ce brave snoopy qui représente pour moi l'omega du stoïcisme. Un genre philosophique arrondi en boucle par la pratique de la bicyclette, sur le mode zen : Des montées, des descentes, et les cheveux, ou ce qu'il m'en reste, au vent léger...Dieu me garde des crevaisons !

Tableau de bord

  • Premier article le 03/02/2011
  • Modérateur depuis le 13/02/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 2663 178
1 mois 2 186 34
5 jours 0 39 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 45 34 11
1 mois 2 1 1
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • velosolex velosolex 20 mars 12:13

    @Fifi Brind_acier
    2000 ans de nationalisme nous a mené au résultat que l’on connait, le vingtième siècle détenant le pompon....C’est déjà miracle qu’on soit encore en vie après ces sorties de route sans airbag. L’europe a coté n’en est qu’à ses balbutiements, un machin sans aucun doute perfectible, et qui n’aura de puissance que dans l’entente, et dans l’abandon de quelques souverainetés qui ne font que le bonheur de quelques oligarchiques jaloux de leurs prérogatives.... Les test « Trump » et autre « Erdogan », sont en ce moment intéressants, dans le sens où l’on voit que l’UE indispose assez fortement quelques nationalistes pour que ceux ci la provoque, voulant lui faire la peau...Pourquoi voudriez vous que ces satrapes essaient de la démolir, si l’Europe ne leur faisait pas de l’ombre..Les anglais, jamais remis de l’impérialisme britannique ont toujours été à contre mesure, finissant par adhérer à l’UE pour mieux la torpiller...Le « Give me my money back » de Margaret fait valeur de sens, et a installé les anglais dans une dynamique de chantage permanent, avec une réussite certaine. Mais arrive toujours un moment où le maître chanteur est victime de ses excès. Il faut que l’Europe possède des divisions !.... Pas seulement guerrières, pour répondre à votre interrogation. La comparaison sur la guerre de 14 n’étant qu’une métaphore qu’il faut replacer dans le présent. Mais cette guerre, qu’un écrivain britannique a baptisé de conflit de somnambules n’a été du qu’à une série de postures héritées du passé, sur la certitude que le conflit sera une bonne affaire, sur fond d’amnésie des conséquences, la guerre étant presque oubliée....J’ai la certitude que nous ne sommes rien divisés, dans cet espace européen, où tout nous unit . Peut être que nous ne sommes pas fait pour le bonheur et que nous préférons l’illusion des postures, recroquevillés sur des archaïsmes. 

    Les somnambules - Été 1914 : comment l’Europe a marché vers la ...

  • velosolex velosolex 20 mars 11:51

    @Ar zen
    Les deux en bas résilles, ou même sans, dansant le french cancan serait sans doute le meilleur avertissement, pour nous mettre en garde contre des dangers d’un monde sans régulation aucune...

    It’ s too awful !...

  • velosolex velosolex 20 mars 10:59

    @Olivier Perriet
    Wait and see...On ne sait pas grand chose, à moins de lire dans le marc de thé. 

    L’avenir n’est écrit nulle part, et dépend de la capacité des hommes politiques à défendre des principes et à s’adapter au réel. 
    Cameron pensait lui aussi, tout en le provoquant, que le Brexit n’aurait jamais lieu. Les coups de billard à trois coups et la croyance naïve à croire qu’on peut maitriser les choses une fois qu’on a lancé un train sans freins sur les rails a déjà jouer d’un tour à plus d’un pays. La guerre de 14 a commencé ainsi, dans une sorte de poker menteur, où chacun pensait que l’autre reculerait. 

  • velosolex velosolex 20 mars 10:39

    @bouffon(s) du roi
    La photo de pin up publicitaire ?..Méfiez vous, une fois que la belle aura défait jarretelles et silicone, les fémurs seront peut être un peu moins bandants. Article donc outrageusement simpliste, et qui réchaufferait le cœur des partisans du Brexit, certains ne savant plus très bien où ils en sont. Peut être qu’il y a quelque chose quand même de pourri au royaume d’Angleterre, comme dirait shakespeare. Nostalgie d’un vieux monde où la GB damnait la pion au monde ?...Bien malin si les provocations à la Thatcher, qui ont présidé au choix de Cameron de mettre l’avenir du pays dans la main des nostalgiques de l’empire et des gueules cassées du libéralisme, l’UE jouant la dedans le rôle de bouc émissaire, ne vont pas être le pas de trop ?

    Déjà l’Ecosse qui connaissent le danger de jouer avec les fantômes freinent des quatre fers, ne veulent pas quitter l’union, exigent un référendum. Ne parlons pas des irlandais du nord..
     Bien sûr la chute de la livre déjà à l’oeuvre et qui ne fait pas l’affaire des expatriés, n’est qu’un hors d’oeuvre. Il aurait simplement honnête, pour être crédible, de faire le constat, au lieu de jouer « the pound saved the queen » que toutes les entreprises sont loin d’être emballé par cette histoire. Quand à moi, à l’heure où Eerdogan et May tentent de saboter le navire, jamais je ne me suis jamais senti autant européen.
    Ces entreprises qui ne veulent pas du Brexit - Le Figaro

  • velosolex velosolex 17 mars 13:42

    Fillon est la représentation de ce qu’il y a de pire : Non seulement dans les idées, qui ne sont que des intérêts, mais dans le fait que ce type est vénal.


     Et c’est là le pire, la porte ouverte à tous les courants d’air, le cul prêt à glisser sur toutes les planches à savon.
     
    Sans doute que le nom de ses bienfaiteurs, ceux qui lui ont acheté gratos ses costumes, seront ceux qui demain nous feront des costards.






Palmarès