• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

veracite

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • veracite 15 mai 2009 17:39

    @ La Taverne des Poètes


    Les actions plus ou moins discutables de Ségolène, qui n’a pas de pouvoir statutaire dans son parti, n’ont rien de commun avec les abus de pouvoir de l’autocrate François Bayrou qui est, lui, le président du Mouvement Démocrate. Ce qu‘’e Lokerino et Alain Goethe résument ci-dessus dans quelques commentaires est donc largement justifié.
    Il est question dans cet article « Un abus de Pouvoir au MoDem ? » de manquements aux droits de l’homme par un élu du parti qui est couvert, voire encouragé, par le Béarnais qui bloque tous les recours statutaires : Conseil National et Comité de Conciliation et de Contrôle, CCC, dont il a même fait de F-X De Peretti le président, pour mieux garantir la « loi du silence ».
    Vous faites erreur lorsque vous croyez qu’il y a eu calomnie.
    Il y a d’abord eu la dénonciation de l’usage des habituels procédés de « copinage » pour la constitution des deux séries de listes : celle de C. Casanova d’une part et celle du couple de Co-Présidents J-L Bennahmias-F-X De Peretti d’autre part, avec un cumul systématique, et avec la double candidature, dans les unes comme dans les autres des listes en concurrence, de la même adhérente !, Corinne Apéré, fidèle de F-X De Peretti et William Carulla …
     Il y a eu, ensuite, la dénonciation du changement de nom de cette dernière, dans la liste F-X De Peretti – J-L Bennahmis - trois semaines après la date de clôture réglementaire des listes et donc trois jours avant le vote ! - et de son remplacement , au mépris de toute éthique et des statut, par Michèle De Peretti.
    Les adhérents ignoraient que cette personne était la mère de FXDP, ils n’en ont donc jamais parlé ni écrit quoique ce soit. Ils avaient supposé que c’était son épouse !. C’est lui qui les a détrompé le soir où, ayant remâché sa haine, revanchard d’avoir été dénoncé et obligé de remplacer ainsi, il a pété les plombs, mis ses menaces à exécution et donné les coups de poings annoncés, pas seulement des gifles.
    François Donval a bien porté plainte, heureusement !
    Damned ! Cet article est finalement très utile pour informer les adhérents du Mouvement Démocrate et éviter à certains des suppositions ou affirmations sans fondement.

    Titeuf de Marseille







Palmarès