• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Verdi

Verdi

Journaliste engagé contre le "sarkozysme", auteur des livres :
"2002-2009 Le Temps des Cretins" , en 2009
"2007-2012 La France massacrée", en 2014
"L'Ire du Créateur", en 2012
"L'aureus de Jesus", en 2014
"Déboussolés", en 2016

Tableau de bord

  • Premier article le 17/06/2009
  • Modérateur depuis le 27/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 182 1216 11640
1 mois 8 35 1047
5 jours 3 8 507
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 705 529 176
1 mois 15 13 2
5 jours 10 8 2

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Verdi Verdi 24 mars 17:35

    @cevennevive

    Bonjour cevennevive,

    Ces cris d’orfraie, parce qu’un mafieux de la sarkozie agonisante se fait, publiquement, remettre à sa place de malfrat de la politique, me feraient sourire, s’ils ne révélaient pas la mentalité pourrie d’une certaine droite, soutenue par les cathos intégristes, dont Fillon semble être la nouvelle icône.
    Bravo mille fois à Christine Angot qui a eu les c...... de dire haut et fort ce que pensent des millions de Français du sieur Fillon et de sa clique. 

  • Verdi Verdi 24 mars 09:31

    @Claire29

    Attention, c’est, jusqu’à preuve du contraire, de la pure diffamation (voir la réplique cinglante de la fille à Mélenchon). Capital.fr aurait dû vérifier l’origine de ces fausses allégations : un élu UDI de l’Essonne, un certain Christian Schoettl, frappé d’inéligibilité en 2009, pendant un an, qui a probablement une dent contre Mélenchon, et qui ressort périodiquement ses inepties (déjà en 2005, puis en 2012).

    Ayant la réputation de »grande gueule", Monsieur Schoettl devrait prendre garde, car ses amis du centre, la liste est longue, pourraient bien lui intimer l’ordre de la fermer, beaucoup n’ont aucune envie que la justice enquête sur d’éventuelles « fillonnades » dans leurs rangs, qui pourraient s’avérer, elles, bien réelles...

    La règle, pour un journaliste digne de ce nom, est d’adosser ses dires ou ses écrits sur des éléments incontestables, tels que peuvent en fournir l’ouverture d’une enquête judiciaire et ses suites ou des investigations journalistiques poussées, débouchant sur des preuves irréfutables, dont peuvent se saisir la police ou la justice. 

    Cracher son venin sans preuves, par pure haine, est risqué pour son auteur et ceux qui colportent ses fausses allégations, qui peuvent s’attendre à une plainte pénale, avec risque d’une condamnation sévère, s’il y a atteinte à l’honneur, à la dignité et à la considération d’autrui. 


  • Verdi Verdi 22 mars 11:23

    @Fergus

    Bonjour Fergus,

    Renversant Pierre Dac, combattant et voix de la France Libre, à Londres, avec son acolyte non moins désopilant, Francis Blanche.
    Juste ce court commentaire pour apprécier cette tranche humoristique que vous nous offrez ce matin. Un humour qui semble bien être le grand disparu, aujourd’hui.

  • Verdi Verdi 20 mars 22:13

    @Eric F

    Voici un lien qui vous permet de suivre les analyses de Filteris :


    Prenez en considération ce qu’a dit un de ses dirigeants, à savoir qu’ils effectuent gratuitement leurs études, ce que j’ai rappelé dans mon article. De ce fait, ils n’ont pas obligation de présenter leurs résultats, comme le font les instituts de sondages traditionnels. 

  • Verdi Verdi 20 mars 17:50

    @Feilusha

    Tout çà pour çà ? Vous dépensez beaucoup d’énergie pour rien !