• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Vicnent

Vicnent

Citoyen de France, j’aime mon pays et rêve secrètement d’un monde meilleur et plus tolérant...
Aujourd’hui, j’ai l’impression que l’on marche sur la tête, sans pour autant savoir ni comprendre à qui profite le crime.
Scientifique de formation, je m’attache à regarder la vie se dérouler, sans oublier d’interférer et de constater parfois...

Tableau de bord

  • Premier article le 13/02/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 9 86
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • Vicnent Vicnent 5 décembre 2009 12:13

    article debile : 

    D’une part, ce n’est en rien scientifique de parler d’univers multiples (il n’y a aucun moyen de se donner une expérience permettant d’infirmer ou de confirmer le moindre début de cette hypothèse - Karl Popper - pb de la démarcation en science). 
    D’autre part, merci de réviser vos élements basiques de mathématiques avant d’écrire de telles horreurs sur les puissances. 
    Enfin, la phrase « D’où l’hypothèse sci-fi » devrait être indiquée comme totalement gratuite ou farfelue (au choix)

  • Vicnent Vicnent 29 novembre 2007 16:20

    je ne crois pas que la comparaison avec Pigeot soit si biaisée que cela :
    - d’une part, les frais de studio ne sont pas comparable entre un johnny qui s’entoure des meilleurs muusiciens, qui prend le studio le plus réputé de Los Angeles, tout ceci pendant des semaines, avec le gars qui va louer un simple studio à Paris, voire en province, juste les deux ou trois jours nécessaires pour enregistrer sa maquette finale ou son album.
    - D’autre part, l’un et l’autre tablent aussi sur des ventes. L’un va commander 500 000 pressages de CD, l’autre, peut être quelques centaines.

    À mon sens, la comparaison n’est pas biaisée.


  • Vicnent Vicnent 16 février 2007 14:01

    Bonne analyse, correctement argumentée. (Je suis l’auteur de l’article auquel tu réponds...)

    Ce qui me gène chez Bayrou, c’est son coté acharismatique. Je trouve qu’il manque de leaderchip. D’autre part, j’ai jugé sa prestation très décevante hier sur « à vous de juger » France2.

    Pour ne donner qu’un exemple : quand la personne d’Alcatel Lucent a dénoncé la situation (fusion puis 12500 suppressions d’emploi), plutôt que de faire son Jospin et de rappeler lui aussi qu’il n’avez pas de baguette magique, peut être devrait-il donner un cours d’économie à nos concitoyens : d’une part, ce n’est pas parce qu’une entreprise dégage des (gros) bénéfices qu’elle se porte bien. D’autre part, le capitalime (ou l’économie de marché) n’a pas vocation à être moral : ça n’a d’ailleurs rien à voir. Je renvoie vers l’ouvrage d’André Comte Sponville intitulé « le capitalisme est-il moral ? ». Simple et clair : 2+2 fait 4 même si dans certaines situations, on eut aimé que cela fasse autre chose. L’économie de marché est avant tout une théorie économique : la moral n’a rien à y faire. Même si on peut manager avec moral et éthique, évidemment...

    Enfin, souvenons du tollé qu’avait fait la France quand Michelin ou Danone ont licencié : depuis, et grâce à la restructuration opérée, ces deux sociétés ont réembauchées bien plus qu’elles n’avait licencié ! Qui en parle ?

    Bayrou est un bon candidat, intellectuel. Mais il commence à verser dans le néopopulisme, comme le dit si bien Alain Duhamel...

    Enfin, ce qui me gène le plus chez Bayrou, c’est que si on considère qu’en gros, il vaut 15%, (et tout les autres 85% donc), je ne vois pas comment un centriste, centré mais piochant à droite et à gauche, pourrait gouverner avec un premier ministre de droite et un ministre de l’intérieur de gauche, un ministre du budget de droite et un(e) ministre de la défense de gauche ou encore un ministre des finances de gauche et un ministre de la santé de droite... Ça, ça ne me parait pas possible... Entre la droite et la gauche, il y a (entre autre !) une part du dogme économique infranchissable. (libéralisme et moins d’état contre étatisme et assistanat)

    Pour le Vicnent (de mon login), dont tu penses qu’il est une erreur : non ! Mon prénom est Vincent, mais l’immense majorité du temps, quand je le tape au clavier (sans le regarder), c’est ’vicnent’ qui sort ! C’est devenu ma marque de fabrique. Mon site en a pris le nom.

    J’ai ajouté cette réponse (enfin cet article) sur mon blog (je ne peux modifier l’article initial d’agoraVox). C’est ici.


  • Vicnent Vicnent 16 février 2007 14:01

    Bonne analyse, correctement argumentée. (Je suis l’auteur de l’article auquel tu réponds...)

    Ce qui me gène chez Bayrou, c’est son coté acharismatique. Je trouve qu’il manque de leaderchip. D’autre part, j’ai jugé sa prestation très décevante hier sur « à vous de juger » France2.

    Pour ne donner qu’un exemple : quand la personne d’Alcatel Lucent a dénoncé la situation (fusion puis 12500 suppressions d’emploi), plutôt que de faire son Jospin et de rappeler lui aussi qu’il n’avez pas de baguette magique, peut être devrait-il donner un cours d’économie à nos concitoyens : d’une part, ce n’est pas parce qu’une entreprise dégage des (gros) bénéfices qu’elle se porte bien. D’autre part, le capitalime (ou l’économie de marché) n’a pas vocation à être moral : ça n’a d’ailleurs rien à voir. Je renvoie vers l’ouvrage d’André Comte Sponville intitulé « le capitalisme est-il moral ? ». Simple et clair : 2+2 fait 4 même si dans certaines situations, on eut aimé que cela fasse autre chose. L’économie de marché est avant tout une théorie économique : la moral n’a rien à y faire. Même si on peut manager avec moral et éthique, évidemment...

    Enfin, souvenons du tollé qu’avait fait la France quand Michelin ou Danone ont licencié : depuis, et grâce à la restructuration opérée, ces deux sociétés ont réembauchées bien plus qu’elles n’avait licencié ! Qui en parle ?

    Bayrou est un bon candidat, intellectuel. Mais il commence à verser dans le néopopulisme, comme le dit si bien Alain Duhamel...

    Enfin, ce qui me gène le plus chez Bayrou, c’est que si on considère qu’en gros, il vaut 15%, (et tout les autres 85% donc), je ne vois pas comment un centriste, centré mais piochant à droite et à gauche, pourrait gouverner avec un premier ministre de droite et un ministre de l’intérieur de gauche, un ministre du budget de droite et un(e) ministre de la défense de gauche ou encore un ministre des finances de gauche et un ministre de la santé de droite... Ça, ça ne me parait pas possible... Entre la droite et la gauche, il y a (entre autre !) une part du dogme économique infranchissable. (libéralisme et moins d’état contre étatisme et assistanat)

    Pour le Vicnent (de mon login), dont tu penses qu’il est une erreur : non ! Mon prénom est Vincent, mais l’immense majorité du temps, quand je le tape au clavier (sans le regarder), c’est ’vicnent’ qui sort ! C’est devenu ma marque de fabrique. Mon site en a pris le nom.

    J’ai ajouté cette réponse (enfin cet article) sur mon blog (je ne peux modifier l’article initial d’agoraVox). C’est ici.


  • Vicnent Vicnent 13 février 2007 16:14

    Ce n’est pas bête. Sauf que si Bayrou (qui n’a rien à perdre) a intérêt à taper très fort sur Royal (pour passer devant), Strauss Kahn (par exemple), n’a pas intérêt lui, à taper trop fort sur Bayrou. En effet : si Royal passe, cela n’aura servi à rien. Si Bayrou passe, il s’assure une place potentielle chez lui (esprit d’ouverture de Bayrou).

    Bayrou n’a rien à perdre. Royal, si. Sa stratégie doit être d’autant plus fine. Bayrou non.







Palmarès