• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

vieuxcon

vieuxcon

Un autre chemin ; parce que depuis mon enfance mes valeurs n’ont pas été celles de tout le monde. Une nouvelle vie parce que d’autres chances m’ont été données, après la perte d’un amour ; à la suite d’un accident, ou d’un coup de tête.
Parce que, loin des convenances, le respect de l’autre est une règle pour moi, parce qu’il est plus important d’être un phare qu’un grain de sable, je vis une autre vie et je vous la dédie.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 252 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • vieuxcon vieuxcon 15 septembre 2009 12:59

    Arf... Ca fait du bien de ne pas se sentir seul.
    Pour moi la crise est forcément devant nous. Car pour ce qui de l’économie vraie (mais qu’elle connerie que ce terme, comme si on pouvait construire un château de sable sur du vent) , pour l’économie donc, il va falloir faire face à la baisse des nouveaux chômeurs, à la restriction de budget de ceux moins touchés, mais qui doivent aider leur proches.
    Donc moins de ventes, entrainant moins de productions, entrainant plus de chômage. Nous ne sommes qu’au début de la spirale.
    Il n’y a qu’une façon d’en sortir. Décider de mettre les compteurs à zéro. Au jour J il n’y a plus de dettes. Les salariés ont la totalité de leur salaire, pour payer leur loyer, mais ceux qui avaient osés acheter ne doivent plus rien. Profondément injuste pour ceux qui comme moi sont depuis longtemps propriétaire, mais seule façon de faire repartir le système.
    Et c’est là qu’il faudra se poser la vraie question : Repart on sur le même système ou essayons nous de réfléchir à autre chose ?



  • vieuxcon vieuxcon 15 septembre 2009 12:41

    Merci.

    Bien sur c’est un peu convenu, déjà entendu diront certains... Mais ca fait tellement va tellement mieux en le disant !
    Ils nous voudraient aussi décervelé que notre président. Soit je fais de fautes d’orthographe mais jamais de syntaxe et au moins ça me permet de sauver les apparences à l’oral. Mais voilà, notre grand maître ne respecte rien. Je sais ça n’est pas de sa faute, il est fils d’immigré, de la pire espèce, pas ceux qui on sauvés leur peau, ceux qui sont venus dans l’espoir de restaurer chez nous les joyeusetés des siècles disparus.
    Ah ce bon temps ou en échange de son travail, le cerf avait droit à un lopin de terre, un toit, de l’eau, et le droit d’offrir la virginité de sa fille au seigneur.
    Nous y sommes presque : sauf que le lopin de terre le toit et l’eau ne sont plus un droit !

    Allez je retourne ronchonner dans ma caverne...
    Bien à vous cher Astus (et au passage aux lecteurs)



  • vieuxcon vieuxcon 6 août 2009 12:31

    Bienvenue dans le club des vieux cons.
    Mais vous l’avez dit vous même : Il ne faut pas placer l’argent au dessus de tout.
    Alors ne le placer pas en premier dans les réformes à venir.
    La première des réformes c’est de ré enseigner les vertus de l’humanisme. Rappeler à tous que nous vivrons ensemble, ou périrons ensemble, pauvres ou riches. Seul l’entraide est une vertu suffisante pour nous sauver d’un crack boursier annoncer, et que nos dirigeants se refusent à le voir venir, par peur de perdre leurs privilèges. Mais leurs privilèges n’existent déjà plus. La désobéissance a pris le relais du désespoir.
    il n’y a qu’a voir sur les routes : le nombre de mort ne baisse plus, on voit de plus en plus d’automobilistes qui se passent des règles de conduite, et en oublient les règles de prudence.
    Il n’y a qu’a regarder dans les super marchés, le nombre de caddy quasi vides, alors que les ventes directes chez les agriculteurs explosent. le citoyen n’obéit plus aux règles de la pub et du bluff. Le citoyen se rappelle qu’il a sa propre intelligence. Il ne lui manque encore que la faculté de se rendre compte que son voisin est son semblable, et viendra le temps de la révolte. Hélas toujours injuste et toujours cruelle.



  • vieuxcon vieuxcon 18 mai 2009 09:29

    Bien vu l’artiste !

    Je vous rejoint sur bien des points. D’abord sur ces dames dont j’ai toujours dit qu’elles valaient bien mieux que nous car elle ne vendaient que leur cul, alors que par exemple moi comme commercial, j’ai vendu ma tête et parfois mon âme à mon patron...

    Ensuite pour les artistes que je salut bien au demeurant. Mais enfin, en quoi leur « travail » vaut il mieux que celui d’un ouvrier, d’un arisant, d’une secrétaire ? Mais enfin, pourquoi ces salaires extraordinaires que rien ne justifie, si ce n’est un système qui veut faire croire aux pauvres qu’ils pourront un jour, eux aussi avoir du gâteau ? Cela a t il un sens ? Il vaut encore mieux jouer au loto que de croire que le monde d’en haut vous est accessible.
    Mais le système tremble sur ses bases. La monètisation a tuer le capitalisme, et on voudrait continuer à nous faire croire que rien à changer ?
    Et mesdames, ne croyez pas que je sois un fidèle client de ces dames, mais je les respecte, comme tout être humain, et elles au moins assument le fait qu’elles tiennent les hommes par la queue. Prenez exemple sur la baronne Rutshild, assumez votre statut de putain maritale, ou libérez vous. N’ayez plus honte de vos envies, et comme de vrais mecs choisissez vos partenaires de jeux sexuels, même si parfois vous en bafouez la bienscéance.
    Bravo papy l’artiste. Vous voyez juste. Mais on a souvent tort d’avoir raison avant les autres. Ca ne fait rien le jour viendra... Continuons le combat



  • vieuxcon vieuxcon 8 mars 2009 01:31

    On y viendra un jour à la vraie solution...
    Comme tout celà n’est que du vent, on décidera de remettre les compteurs à 0. Les dettes sont effacées. les archives brulées. C’est injuste pour celui qui n’est pas endétté. Et alors ? de toute façon le système est toujours injuste pour quelqu’un et si ça peu sauver d’une catastrophe plus grave encore, comme une guerre ou une guerre civile...
    Annuler les dettes c’est relancer la machine, relancer la consomation et relancer le crédit. Le seul inconvénient c’est qu’on repart sur le même système, même si on le contrôle plus.
    Alors annuler les dettes et transférer la création de monaie aux états. Remettre aux percepteurs le droit d’accorder des crédits uniquement pour ceux que la vie à mis à mal.
    Ca n’a de sens que si c’est une décision mondiale.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès