• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 189 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • vin100 7 octobre 2011 12:41

    Une Logorrhée pénible, insipide et pesante qui tourne en rond......



  • vin100 19 septembre 2011 11:34

    Une auto flagellation à coup de figues molles.

    Un crime devient une faute morale.
    Le harcèlement devient une légèreté.

    Qui peut mieux dire que les bien pensants ?
    Comment cela, je n’ai rien compris ?



  • vin100 15 septembre 2011 16:38

    A Isga !
    « Quand on veut se débarrasser de son chien on dit qu’il a la rage »

    Je ne vois pas en quoi, l’auteur de cet article serait un escroc, ses arguments économiques se tiennent et vous vous gardez bien de les contester.
    Vous restez dans l’anathème, un peu facile.

    De même qu’il st un peu facile a tous ces bobos et « verdatres » bien pensant de nous faire la morale avec l’argent des autres.
    Qu’il faille de la recherche, oui , surement personne n’en doute, sur les voies que vous soutenez, oui encore.

    Mais le scandale que soulève l’auteur de l’article est cette mascarade que l’on nous fait gober, pour développer commercialement des filières non rentables, donc non commerciale, et cela avec l’argent de tous et notamment des plus pauvres, puisqu’ils sont les plus nombreux.

    L’Ecologie , oui mais pas aux dépend des Pauvres comme c’est le cas actuellement .



  • vin100 20 juin 2011 19:25

    Que l’ Economie Sociale et Solidaire soit une contribution d’avenir pour le développement mutuel des territoires, surement oui, mais l’article valorise essentiellement les SCOP et les coopératives.

    En France, beaucoup d’acteurs de ce secteur sont idéologiquement et historiquement « anticapitalistes » ce qui pas n’est systématiquement le cas de nos voisins notamment anglosaxons qui ont développé le « tiers secteurs » avec bien plus d’imagination pragmatique.

    Oui il y a des « marchés ou besoins » énormes que ne peuvent satisfaire les seules structures capitalistiques, mais les scop ne sont malheureusement pas une solution pour la plupart des secteurs industriels. 

    L’article parle de 1 000 emplois crées en 5 ans pour les SCOP, je ne peux confirmer ou infirmer ces chiffres. Mais 1 000 emplois en 5 ans c’est ridicule (je préférerais moi aussi bien plus).A titre d’info, le marché du travail c’est chaque jour 10 000 emplois crées (pour autant de détruits ), les travailleurs étrangers, c’est environ 15 000 titre de séjour de travail par an, etc ...

    Le principe une salarié, une voix est souvent une catastrophe dans l’Industrie qui doit faire des choix souvent immédiats et très techniques. De même dans les années 1930,en Espagne, il y a eu beaucoup de coopératives souvent anarchistes qui marchaient très bien. Mais quand est venu la guerre civile avec les Franquistes et les Communistes et bien le principe de convoquer une assemblée avant de prendre la décision de savoir qui allait défendre le village, avec quels moyens et pourquoi il fallait le défendre, tout cela a fait que ces communautés forts sympathiques se sont pris une déculottée terrible et à force de perdre territoire par territoire pour finir par perdre la guerre.

    Déjà existe un statut européen de coopérative qui dilue les droits individuels de vote en grands collèges, c’est une amélioration, qui était essentiel pour certains secteurs.

    Donc un petit ou un gros bémol (et je le regrette ) sur les scop qui ne sont pas la seule solution d’avenir, pour les besoins qui restent non couverts aujourd’hui.



  • vin100 7 avril 2011 19:20

    Sorry / Idem(sans les fautes).

    Je regrette que bien des pingouins qui ne partagent pas son avis se sentent autorisés à l’attaquer personnellement ce qui n’apporte rien au débat s’il en est.

    L’article est bien écrit, il est logique, mais Monsieur Kaplan ne doit pas assez sortir de sa bibliothèque ou de ses bureaux climatisés pour écrire ceci.

    Dans l’absolu, ce que vous écrivez se tient.
    Dans la réalité, sur le terrain, il en est tout autrement.

    Avez vous visité des régions, la région Stéphanoise par exemple ?
    Fleuron industriel dans la fabrication des Presses (celles qui servent dans la métallurgie, l’automobile, l’industrie tout simplement). Les Usines, les Fabriquants ont disparu.
    Avec eux tous les sous traitants industriels (on ne parle pas ici des sous traitants de service), par sous traitants industriels on entend toutes les petites entreprises industrielles spécialistes d’ une problématique technologique.

    On a donc là, non seulement, une perte d’emploi locale, mais surtout (et c’est là que cela est problématique car le mal ne se voit pas ) , on a une perte quasi irrémédiable de compétences industrielles, de compétences technologiques, de possibilités d’innovations futures.

    La technologie de demain avec la valeur ajoutée se construit donc ensuite ailleurs et cela n’a rien a voir avec une problématique de Service ou de siphonnage de l’Industrie par les Services.

    On a ainsi des pans entiers de l’Industrie qui disparaissent et avec eux c’est le futur qui pourrait s’écrire, la compétence technologique et l’innovation qui sont étranglés en même temps.

    L’ Angleterre n’a plus d’industrie Automobile et ce n’est pas la City qui va remplacer.

    Donc un bravo pour le sens de la formule et le raisonnement de Monsieur KAPLAN, mais la réalité Monsieur KAPLAN ne correspond pas, je pense à ce que vous dites.

    Il n’y a pas besoin d’être un Révolutionnaire Bolchévik pour contester vos dires, un Industriel qui n’est pas un rêveur, ne peut être d’accord avec vous.
    Votre vision est celle d’un financier, vision à court terme.
    Sur le court terme et seulement sur le court terme vous avez raison.

    Après, demain le déluge....

    On ne peut pas être d’accord.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès