• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ZoKweZo

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Vince 9 juin 2011 12:28

    Alerte ! Un socialiste se cacherait donc au sein du PS ?!!! L’avantage de cette pantalonade grotesque, c’est que les masques tombent. Je n’avais pas encore forcément enterré Valls, c’est chose faite. Bien envie de m’intéresser de plus près à Arnaud Montebourg, il porte peut-être une lueur d’espoir pour les français dans le froc. Merci pour cet article !



  • Vince 6 juin 2008 16:16

    C’est un problème épineux. Je connais bien des gens concernés, la plupart ont quand même réussi à trouver un poste, souvent in extremis.

    On peut comprendre la colère des "lauréats" qui connaissent les petits boulots, le chômage ou le RMI après de (souvent) longues études. On peut parfois comprendre les choix des collectivités, lorsqu’il sont essentiellement liés à la compétence requise. Mais il y a de quoi être estomaqué lorsqu’on propose (par exemple) un recrutement contractuel à des lauréats de concours. Cette proposition est non seulement illégale, comme l’a récemment confirmé le Conseil d’état, mais elle est souvent formulée par des responsables des RH ou autres qui, assez souvent, n’ont eux même aucun concours (mais à qui on a bien voulu donner la chance de construire leur expérience).

    Pour résumer, c’est important que ce problème soit soulevé. Et pour être efficace, il faut que les élus locaux soient saisis régulièrement de cette question. Le meilleur conseil qu’il me semble pouvoir donner à des lauréats ayant déjà tenté de nombreuses candidatures restées sans suite est de constituer un dossier, et de contacter les élus de votre commune (département, région, etc) pour leur faire part de votre situation. Vous n’avez aucune honte à avoir, vous êtes légitimes dans votre démarche.

    Enfin pour finir un peu d’humour noir :

    Un riche industriel discute avec un ami ministre :

    - Mon fils me désespère, il n’a pas fini ses études, ne cherche pas de travail, et passe son temps à boire et s’amuser avec ses amis. tu ne pourrais pas lui trouver un petit poste dans ton ministère ?

    - Aucun problème, je vais le nommer adjoint de mon directeur de cabinet, avec un traitement de 7000 € par mois.

    - Non, ce n’est pas cela que je veux, je veux lui inculquer la valeur du travail et de l’argent.

    - Ah ? Bon je le ferai chargé de mission en chef, à 5500 €.

    - Non, c’est encore trop, il faut qu’il comprenne qu’on doit mériter son salaire !

    - Heu, chargé de mission alors, 2900 €.

    - Toujours trop. Ce qu’il lui faudrait c’est un petit poste de fonctionnaire, tout en bas de l’échelle, avec un salaire de 1200 € au plus.

    - Ah désolé, dans ce cas je ne peux rien pour toi, pour ça il faut réussir un concours !

     

     

     

     

     







Palmarès