• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

wanagoodies

Directeur de production PLV.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • wanagoodies 14 avril 2007 00:42

    Tout à fait d’accord avec ce post, quel point commun entre votre accroche et le long développement sur the Bush familly ? Si ce n’est que pour calomnier ? Je tiens à préciser que je ne suis pas un « pro Sarkozy », mais je trouve ce genre de post plutôt nauséabond !


  • wanagoodies 16 mars 2007 21:03

    J’ai une vision qui m’est propre sur le travail du dimanche. Je pense qu’il faut que les commerces, GMS... puissent ouvrir le dimanche, à la condition unique que les employés travaillant pour ces sociétés soient embauchés en SD uniquement, c’est à dire qu’ils ne puissent travailler que le samedi et dimanche, avec interdiction pour les sociétés qui les employent de les faire travailler en semaine. Les 2 jours travaillés (samedis et dimanche) pouraient être rémunérés sur forfait de 35h, pour un travail de effectif de 24 heures (2x12heures).

    Beaucoups d’avantages à cette proposition :

    Les commerces,GMS... seraient satisfaits (ouverture 7j/7)= chiffre d’affaire en hausse.

    Les consomateurs n’ayant pas le temps de faire leurs achats en semaine auraient tout le week end pour faire leurs achats.

    Les salariés en SD auraient une compensation pour le travail du dimanche 24h payé 35h (soit presque 50%).

    _Les Employeurs ne pourraient pas abuser de la flexibilité des salariés , puisque interdiction de faire bosser ceux en SD la semaine.

    Création d’emplois à plein temps et en CDI.

    Relance de la machine économique grace à la consommation supplémentaire.

    Gains d’impots substanciel (IS, TVA...) pour l’état

    C’est juste l’idée d’un citoyen ordinaire, non encarté aux partis politiques ou syndicats de tous bords.

    Pour ma part je ne vois que des avantages à cette proposition. Alors qui est contre, et pourquoi ?


  • wanagoodies 16 mars 2007 20:26

    Jusqu’à présent je pouvait dire être droite. A présent, quand je vois les cadeaux financiers aux plus riches, sans compensation, tant il est clair que Mr Sarkozy privilégie très nettement le capital et la rente face au labeur, je suis, comme beaucoup de Français de classe moyenne, obligé de remettre ma pensée politique en question. Ce n’est pas pour autant que je vais me tourner vers la gauche caviar qui nous a démontré lorsqu’elle était aux manettes qu’il était possible de voter une majorité de textes anti-sociaux sous un gouvernement socialiste (ce nest pas parce que je suis Français que j’ai la mémoire courte).

    Je suppose que c’est comme cela que les personnes de ma catégorie sociale se trouvent obligés de basculer vers des politiques tel Bayrou (pour les timorés)quand il nous aura expliqué son programme économique et social exact, Le Pen (pour les inconscient)dont le programme n’a pas réellement changé depuis 50 ans, l’extrème gauche (pour ceux qui n’ont pas tout compris) dont les programmes n’ont pas variés non plus, juste enrichi d’écologie plus ou moins hasardeuse.

    En tous cas cette campagne qui s’annonçait soporifique commence à m’interpeller. A quand les débats si possible contradictoires, que l’on finisse de se faire une opinion, car ce n’est pas, pour l’instant avec les questions posées par les journalistes des médias « traditionnels » que l’on risque de se faire une idée sur les programmes exact, et les financements qui leurs sont associés. Ce n’est d’ailleurs pas non plus les posts des purs militants UMP/PS/UDF/FN... qui feront avancer le smilblick !


  • wanagoodies 16 mars 2007 19:59

    J’adore ce genre de type qui crache dans la soupe ! Même pas la reconaissance du ventre le Besson !


  • wanagoodies 16 mars 2007 19:53

    Après cette « prestation » de Madame Royal, celle de Mr Le Pen qui à suivi chez Christine Okrent en 2° partie de soirée, celle de Mrs Sarkozy, Bayrou... j’ai comme l’impression que l’on tourne en rond. Aucune question des journalistes pour rentrer dans le détail intime des programmes (que proposez-vous, comment financez-vous, quelle est la différence profonde entre vos propositions et celles de vos confrères...) On se rend compte que le trio de tête à un programme assez similaire, alors à quand les débats entre candidats qu’on en finisse ? Peut-être qu’entre eux ils se poseront les questions dont nous attendons les réponses, puisque les Chabot, PPDA, Okrent... ne posent pas les questions incisives que l’on est en droit d’attendre d’eux !

    les questions que l’on attend, n’est-ce pas :

    _la réduction de la dette ? Qui nous dit « il faudra augmenter la fiscalité pour rembourser » ?

    _la réduction du chômage ? Qui nous donne une idée originale et chiffrée ? _

    Qui nous dit comment lutter contre les délocalisations ? est-ce réellement possible que l’état puisse interférer dans les décisions des entreprises ?

    _la refonte du système scolaire ? Qui nous dit « je supprime des postes à tel endroit, en rajoute ici, voilà ce que cela va coûter et comment je finance » ?

    _etc, etc, etc.

    Non, à la place de cela ,les réponses de nos politiques ne vont que dans le sens du poil de chaque catégorie ou lobbie d’électeur ; surtout ne se fâcher avec personne ! c’est comme cela messieurs dames que l’on tombe dans l’immobilisme.







Palmarès



Agoravox.tv