• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Wang PI

Un peu comme ce vieux japonais qui lisait ses livres devant les murs de Tsing Tao.

Tableau de bord

  • Premier article le 20/11/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 14 44
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Wang PI 21 novembre 2007 14:47

    Cher JL,

    Cette fois, je saisis mieux ce que vous voulez dire et si je vous ai heurté en parlant de droit, je vous prie d’accepter mes excuses. Tel n’était pas mon intention.

    Bien au contraire, loin de concéder quelque droit à qui que ce soit (quelle présomption alors !), je pense que les idées, les avis et le fait de ne pas en changer relèvent du plus strict « droit fondamental de l’être humain ». Une fois encore, cela souligne la marge de progression qu’il me reste avant de pouvoir exprimer clairement mes idées.

    Merci encore pour vos propositions qui ne peuvent que m’aider à progresser et qui sait ... transformer le doute en semi-certitude ?

    Bien à vous,

    Wang PI



  • Wang PI 21 novembre 2007 14:39

    JL,

    Merci de cette précision. Toutefois, si j’avais utilisé l’expression que vous mentionnez, je crois que cela aurait contribué à maintenir une ambiguité dont visiblement ce fil n’a pas besoin.

    Bien cordialement,

    Wang PI



  • Wang PI 21 novembre 2007 14:36

    Bonjour Céphale,

    Merci pour votre contribution qui met en lumière l’intensité humaine de la période que nous traversons.

    Si monsieur Marseille a tenue des propos identiques à ceux de mon article, cela ne veut pas pour autant dire que je suis un personnage public. Tout au plus, que mon article avait un peu d’avance (et c’était le but de ma démarche non partisane) sur un constat qui, somme toute, résulte de l’observation des forces en présence. Par ailleurs, cette position reçoit, comme je l’indiquai à JL ce matin, un écho similaire du Canard en chaîné de ce matin (La mare aux canards, Dos au mur, fin du second paragraphe).

    C’est ici qu’il me faut remettre mon ouvrage sur le métier. Je ne souhaite rien de négatif au syndicalisme et vous renvoie à ce propos à mes commentaires d’aujourdhui (1 heure 23 et 10 heures 03).cJe ne suis pas non plus un militant politique. Les propos que j’avancent bénéficier d’une analyse identique par Christophe (0 heures 02) et vous-même (hier, 22 heures 49).

    Je ne me permettrai pas non plus de dénier aux syndicalistes une didposition au progrès que j’affirme dans ma réponse d’aujourd’hui à 1 heure 23.

    Quant à mon avis sur la nécessaire réforme du syndicalisme, loin d’y voir du culot, je ne prétends qu’à exprimer une opinion que je souhaite non partisane. Si monsieur Chérèque avait avancé des arguments sur la réforme du patronat, je ne crois pas que cela m’aurait choqué outre mesure. Chacun dans la situation actuelle a en effet une obligation d’introspection.

    Enfin, cher Céphale, si ma conclusion « de toute beauté » est « du pur Guaino », c’est que mon analyse n’est pas si incongrue que cela. Car je ne prône pas la disparition de tel ou tel, mais constate une dynamique résultant d’un rapport de forces en présence. Si monsieur Guaino partage cette vision, ce que j’ignore totalement ni ne revendique, alors je suis satisfait d’avoir décrypté quelque chose depuis mon petit univers citoyen.

    Je renouvelle mes voeux de concorde dans ce fil. Les idéologies partisanes dont je ne souhaite pas me rapproche, ne peuvent que ternir l’apport global auquel vous avez tous contribué depuis la parution de cete article.

    Bien à vous,

    Wang PI



  • Wang PI 21 novembre 2007 11:48

    Bonjour JL,

    Non, malgré tout, ils ne sont pas perfides. Désolé.

    La suite de la phrase dit clairement « et c’est heureux ainsi ». La phrase suivante souligne l’intérêt des positions individuelles, génératrices de grands débats d’idées qui ont fait de la France le pays des Lumières et des droits de l’Homme.

    Si je suis surpris par votre réaction, je continue de vous remercier pour vos commentaires intéressants, en particulier celui d’hier (18 heures 43) et de ce matin (9 heures 16 et 10 heures 59).

    Bien cordialement,

    Wang PI



  • Wang PI 21 novembre 2007 11:19

    Bonjour JL,

    Si j’accepte tacitement en publiant sur ce site, la règle qui privilégie ce que l’on dit par rapport à ce que l’on veut dire, je souligne la justesse de votre ultime phrase, « on peut toujours dire autrement ».

    Il m’apparaît que c’est ce que j’ai fait au travers de mes réponses et me plais à penser que vous n’êtes pas de ceux qui jugeraient définitivement un individu sur ses propos initiaux. Sinon, que deviendraient les progrès humains (sociaux, économiques ...) ? Ils sont le fruit de discussions qui évoluent au gré des apports de chacun, pères de la philosophie empreinte de tolérance qui fait la grandeur de notre pays.

    Je maintiens que je ne suis pas un personnage public. N’en déplaise à ceux qui pensent le contraire. Je forme cependant le voeu que l’énergie investie dans l’imagination de sombres complots à l’envergure somme toute basique puisse être « recyclée » (le terme est porteur) dans la génèse d’un vrai débat de fond.

    En vous remerciant pour vos avis à l’intérêt manifeste,

    Bien cordialement,

    Wang PI

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Politique






Palmarès