• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

waynao

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • waynao 22 juillet 2009 07:46

    @Lath

    Je suis d’accord avec vous à propos de l’intégrité et de l’intérêt du programme plus que du profil du candidat. Le soucis est qu’en France la politique est théâtralisée. C’est Bruxelles qui décide des lois, le Parlement et Sénat ont des pouvoirs relativement limités et le gouvernement est inexistant. Tout est concentré depuis l’Elysée, ou plutôt, ils veulent nous faire croire que c’est à l’Elysée que tout se décide avec une bonne couche d’évangélisation médiatique en Sarkozye.

    Finalement, ceux qui décident sont Bruxelles, le CAC40 et les multinationales qui concentrent de plus en plus tous les marchés. Surtout les multinationales faisant partie de la BRIC.

    On réfléchit donc à une alternative à Sarkozy mais quel est le candidat de gauche (ou centre-gauche) du « moins pire »... Je n’ai pas dit le meilleur candidat, nuance. Le programme dans le fond importe peu, tant qu’il est un peu de gauche, un peu de droite, une pincée de vert et de centre, et tout le programme est fait. Le principal problème est de trouver un candidat de gauche crédible, ayant eu un portefeuille ministériel d’importance pour crédibiliser la candidature 2012 et surtout qui arrive à rassembler les parties de gauche d’influence ayant un poids sur l’échiquier politique (PS, MODEM, Vert). L’équation à résoudre est loin d’être simple avant 2012. Il y a donc en plus un sérieux problème de timing. 2012, c’est déjà demain.

    N’oublions pas non plus que Sarko, après avoir dynamiter l’opposition et plus particulièrement le PS, est en train de préparer un programme de gauche pour 2012. Et pour ceux qui doutent encore que la situation est particulièrement inquiétante, petit rappel des derniers positionnement des proches de l’Elysée dans le secteur privé :

    -François Perol, Caisse d’Epargne/Banque Populaire
    -Pierre Mariani, Dexia
    -Stéphane Richard, France Telecom
    -Frédéric Oudéa, Société Générale

    Le dernier Dossier du Canard portant sur « Les Petits et les Gros Profiteurs de la Crise », (http://www.lecanardenchaine.fr/) donnent suffisamment d’informations sur la question.

    D’ici là, je vous souhaite à tous une excellente journée... au moins il fait beau aujourd’hui smiley

     







Palmarès



Agoravox.tv