• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

WDR

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • WDR 7 juin 2010 22:19

    J’aime bien la théorie du complot selon Fiterman !!

    - X et Y sont membres de l’AFIS.

    - M. Aurengo est aussi membre de l’AFIS.

    - M. Aurengo est membre du conseil d’EDF (NB : à titre bénévole).

    - Donc M. Aurengo est suspect (NB : pourquoi une société ne s’entourerait-elle pas de l’avis de scientifiques éminents ?).

    - Donc l’AFIS est suspect.

    - Donc X et Y sont suspects.
     
    Ca n’est qu’une version plus sophistiquée de :

    - Tous les chats sont mortels.

    - Socrate est mortel.

    - Donc Socrate est un chat.
     
    La réalité est plus sobre. Au nom de la vérité scientifique, l’AFIS pourfend les pseudo-sciences et les charlatans. Cela gêne ceux qui usent et abusent des raisonnements pseudo-scientifiques, qu’on peut classer en 3 catégories :

    - Les idéologues, qui sont prêts à tordre la vérité scientifique au profit de leurs idées (dans des domaines comme l’écologie, l’alimentation et la santé…).

    - Les égotistes, qui sont prêts à s’opposer au consensus scientifique international pour faire parler d’eux (il n’y a pas que ceux qui effrayent les populations en dénonçant des dangers très loin d’être prouvés, comme le Pr. Belpomme, mais il y a également ceux qui font le contraire, comme M. Allègre).

    - Les marchands de la peur, qui font commerce en jouant avec des dangers très loin d’être prouvés (comme Mme Sage, coordinatrice du rapport Bioinitiative, qui est consultante en ondes électromagnétiques).
    http://forums.futura-sciences.com/environnement-developpement-durable-ecologie/295691-criirem-scientifique-catherine-gouhier-independant.html



  • WDR 17 novembre 2008 23:05

    > Cette affaire plaide contre les grosses centrales nucléaires ou autres, et pour les petites unités de production disséminées près des usagers.

    Ah ouais ? Et que se passe-t-il si on dissémine les petites unités de production près des usagers ?
    Et bien, je vais vous le dire :
    1) on multiplie les nuisances et les oppositions (ce n’est pas parce que c’est petit que c’est propre, invisible, accepté)
    2) comment gère-t-on les indisponibilité des ces petites unités ?

    - Charibde : on en multiplie le nombre pour qu’il y ait en ait toujours suffisamment en marche —> bonjour le coût économique pour la Société française

    - Scylla : on admet des coupures de courant —> bienvenue au 19è siècle
    Une seule solution pour éviter Charibde et Scylla : faire du réseau électrique.
    CQFD.

    Heureusement que nous ne sommes pas gouvernés par des irresponsables remplis de fausses bonnes idées.







Palmarès