• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • wolfi 17 septembre 2009 21:41

    @ zvalief.

    Un interlocuteur vous dit que jusqu’à un passé très récent, la France était exclusivement blanche et chrétienne et vous répondez « bien au contraire,elle était principalement blanche et catholique »

    ça me rappelle les sketches sur Didier Deschamps .

    Là , on enfonce un peu des portes ouvertes, je me souviens de ma jeunesse, dans les années 70 , sans un seul noir ou un seul maghrébin dans les classes  ; il était également rare d’en croiser dans le rues, alors que maintenant, c’est un bon tiers de la population de ma ville.



  • wolfi 6 septembre 2008 17:17

    Nos peuples et, en particulier, les classes moyennes fiscalement pressurées ou même en voie de marginalisation, commencent à réagir devant ce qu’ils considérent de plus en plus comme une colonisation . On peut envisager que ces classes moyennes paupérisées finissent par se rebeller et exigert le retour à une société non pluriethnique ou pluriculturelle..
    En Ile-de-France, les Français de racines européennes assistent, stupéfaits, à la collusion entre un patronat avide de profits immédiats, et des étrangers clandestins – dits « sans-papiers » – soucieux de se faire régulariser avec l’appui de la presse mondialiste et immigrationniste . L’Europe que les peuples veulent est certes une Europe avec des portes, à condition qu’elles ne soient pas toujours ouvertes, et de surcroît seulement vers l’intérieur.. La compétition économique mondiale et le déferlement migratoire allogène sont deux facettes d’une seule et même réalité : un effacement voulu des frontières, la disparition programmée des identités. L’anéantissement et l’indifférenciation. .
    Le refus de la mondialisation libérale va de pair avec le rejet d’entériner le projet multiculturel métisseur. Les gens, de moins en moins dupes, commencent à établir les correspondances entre une hausse des prix vertigineuse, une immigration de peuplement inacceptable et un effondrement des salaires devenus seules variables d’ajustement dans un environnement économique ouvert à tous les délires concurrentiels. 



  • wolfi 6 septembre 2008 12:50

     la France est maintenant un pays pauvre et le deviendra de plus en plus. Sur les 26 pays les plus riches de la planète, la France se trouve en 24e position devant le Portugal et la Turquie. 7 millions de personnes vivant en France se trouvent sous le seuil de pauvreté . La France est avec la Bulgarie, le seul pays de l’Union Européenne où 17 % des salariés sont au Smic (915 euros net pas mois) contre 8,6 % en 1991.

    Le chômage reste en France l’un des plus élevé des pays industrialisés et il s’accompagne d’une forte augmentation du travail précaire. La France compte, en outre, 3,5 millions de mal logés et 900 000 SDF . Le flux permanent des immigrés sans ressource ni compétences, en grande partie venant d’Afrique, contribue pour beaucoup cet état de choses aussi lamentable que scandaleux qui ne fait que s’aggraver avec 350 000 nouveaux arrivants chaque année !
    Les jeunes Français diplômé pensent à se fixer hors de France pour des raisons de carrière et de sécurité de l’emploi. En échange, nous continuons à importer toute la misère du monde avec les conséquences financières et sécuritaires que l’on connaît.

    La société française se présente désormais de la façon suivante : 52 % de la population échappe à l’impôt sur le revenu et est plus ou moins assistée, une population en constante augmentation. Une petite fraction de riches est, elle, en constante diminution car une fiscalité confiscatoire de nature politique les condamne à se sauver à l’étranger. La classe intermédiaire aux revenus que le fisc peut facilement connaître, forme le troupeau des derniers moutons à tondre. Une fois tondu, le mouton passe dans la première catégorie. Ainsi, la gouvernance de ces dernières décennies a mis en route le nivellement par le bas et une paupérisation irréversible de la France.




  • wolfi 6 septembre 2008 12:17

    On n’a parqué personne.
    Dans les années 70, ces "quartiers sensibles" étaient très recherchés pour leur confort, leur luminosité et leurs espaces verts. A l’époque la population non européenne y était quasi inexistante.
    Les choses ont commencé à changer lors de l’afflux massifs de familles du continent africain qui ont rapidement entraîné des nuisances ( familles trop nombreuses, dégradations, délinquance, insécurité..) qui ont petit à petit fait fuir les populations d’origine.
    Il faut bien prendre conscience que dans de nombreux quartiers voire certaine villes de notre pays, ce sont maintenant les européens de souche qui sont les "minorités visibles".



  • wolfi 6 septembre 2008 12:06

    Je me demande si vous êtes déjà allé en Russie ? Ce sont là des poncifs des années 90, mais en 15 ans la Russie à fait un bond gigantesque en avant ( tout l’inverse de la France).
    Quand je vais à Moscou, je vois surtout des gens qui travaillent, qui sortent, qui consomment, qui sont heureux de vivre, qui sont fiers d’être russe ; une joie de vivre et une fierté qui ont totalement disparus de chez nous.







Palmarès