• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Xavier MONNET

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Xavier MONNET 26 février 2008 19:16

    Passons rapidement sur le cas de Monsieur Karouchi qui tente de faire passer notre président pour la victime de cette altercation. Passons également sur les commentaires du zélateur et grand humaniste Monsieur Hortefeux qui lui trouve normale la réaction du chef de l’état et de Monsieur Yves Jego qui préfère avoir un président décomplexé qu’un président hypocryte et qui dit que "40 ans après Mai 68, il ne faut plus faire preuve de puritanisme absolu".

    Mais pardon, Monsieur Yves Jego Ce n’est par Monsieur Sarkozy qui a annoncé il y quelques mois qu’il faut nous débarrasser de l’héritage de mai 68, et revenir à de véritables valeurs morales. Pourquoi y faire référence alors Monsieur Jego ?

    Monsieur Fillon un peu plus adroit mais pas plus honnëte que ses collègues qui tentent de justifier la réaction primaire de Monsieur Sarkozy en voulant laisser croire que le chef de l’état a répondu à une insulte alors qu’il en est l’auteur. De plus il indique que tous les français auraient réagi de façon similaire à celle de notre président. Comment Monsieur Fillon fait pour savoir comment chaque français se comporterait ou réagirrait en cette circonstance ? Ce n’est pas très sympathique pour les français. Serions nous tous aussi primaires ? Laisser moi l’espoir de croire qu’une très grande majorité se comporterait de façon bien différente et bien plus civilisée.

    De plus on ne demande pas à Monsieur Sarkozy de se comporter comme le premier venu. Monsieur Fillon, gardez donc votre énergie pour votre opération "coup de poing" contre l’augmentation des prix plûtot que de défendre l’indéfendable. D’ailleurs comment aller vous lutter contre les industriels et les distributeurs qui gonflent artificiellement les prix profitant de la hausse du coût des matières premières pour camoufler ces plus-values injustifiées. De quelles manières allez vous contraindre ceux ci à rétablir les prix justes ou les "prix vrais" ? pour reprendre l’expression de Madame Parisot. Des sanctions sont -elles prévues ?

    Pour revenir à Madame Parisot cette dernière invitée sur "I télé" a eu beaucoup plus de mal finalement a justifié l’écart de langage du président mais a réussi à exprimer sa satisfaction des réformes engagées par le gouvernement notamment l’assouplissement du contrat de travail permettant un licenciement plus facile, les heures supplémentaires, la baisse du chômage..etc. . Finalement le journaliste insistant sur le dérapage présidentiel, Madame Laurence Parisot s’est permise de faire une corrélation avec "le coup de boule de Zidane". La ficelle est là encore un peu grosse. Madame Parisot s’aventure dans cette analogie. Zidane a répondu à une insulte touchant un membre de sa famille (Sa maman je crois, cette insulte a été réitérée). Monsieur Sarkozy lui est l’auteur de l’insulte. Il répond à ce que l’on peut considérer dans le pire des cas comme une provocation discourtoise ou déplacée.) Est ce d’ailleurs une provocation ?

    Je ne pense pas que Zidane aurait une quelconque réaction si seul sa personne avait été prise pour cible. On aurait beaucoup de mal à ne pas serrer la main de Zidane. De toute façon je n’ai jamais vu ce dernier s’empresser à serrer des mains.

    Il me semble que zidane a reconnu qu’il avait eu tort de faire ce geste, il s’en est excusé et n’a pas protesté quand il a été expulsé du terrain. Peut on expulser Monsieur Sarkozy ?

    La notoriété de Zidane est certainement due à son talent, sa simplicité, son humilité et non à une politique de communication trés organisée depuis bien longtemps. Les deux derniers qualificatifs, simplicité et humilité ne caractérisent pas vraiment Monsieur Sarkozy.Cet incident dans la carrière de Zidane est unique à ma connaissance, sinon Il a toujours été exemplaire. Monsieur Sarkozy multiplie les impairs.

    Quelle drôle de comparaison madame Parisot entre deux hommes qui ne se ressemblent absolument pas. Zidane est un sportif et non un politique, Zidane a grandit dans les quartiers Nord de Marseille et non pas à Neuilly. Zidane a toujours fait preuve de modestie, sachant s’éffacer, très respectueux des autres hormis lors de cet incident. 

    Bien que loin de partager toutes les idées de Madame Royal, je suis d’accord avec sa remarque "ça arrive quelque fois, des citoyens qui ne veulent pas vous serrer la main, c’est tout. Je dis : c’est votre droit". Ce n’est pas Monsieur Sarkozy qui donnait des leçons de manière un peu ironique à Madame Royal durant le débat télévisuel d’entre les deux tours en précisant qu’un président de la république se devait de garder son calme et faire preuve de maîtrise de soi. Je suis tout à fait d’accord sur ce point et je souhaite qu’il montre un contrôle exemplaire et notamment pour quelqu’un qui a le pouvoir d’appuyer sur le fameux bouton rouge.

    Il est Juste de constater que Madame Royal a effectivement perdu son sang froid, mais en réagissant à la difficile situation des enfants handicapées en France et non pas par rapport à une petite vexation qui aurait blessé son ego.

    En bref, Monsieur Sarkozy devrait méditer cette citation de Robert Badinter a qui l’on peut difficilement reprocher un quelconque prosélytisme "La présidence de la République est une fonction qui appelle de la part de celui qui l’exerce réserve, distance et modestie". Cela l’aiderait peut-être à acquérir une exemplarité dans son comportement qui lui fait visiblement défaut.

    Monsieur Sarkozy présente un peu tardivement son mea culpa. Si celui ci s’excuse, c’est bien qu ’il reconnait enfin qu’il a commis une faute.

     

     







Palmarès