• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

xoj

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 29 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • xoj 26 septembre 2008 01:57

    Et oui, nous avons beau nous projeter sans cesse dans le virtuel , nous vivons bien dans le réel.

    Les outils financiers sophistiqués permettent des effets de leviers enormes et , à leur paroxisme, de la création d’argent sur l’argent.

    Mais l’Homme ordinaire par son intelligence intuitive peut sentir , sans forcement pouvoir l’analyser et l’expliquer, l’abberation de la chose et les déséquiblibres induits qui forcément à un moment (en bout d’effet de levier) doivent se réajuster sur le reel.

    Il n’y a pas, la vraie richesse c’est la production de biens , l’innovation (dans une juste limite) et non pas pas la redistribution.
    C’est l’un des problemes de la France : un déséquilibre entre la vraie création de richesse et les secteurs de services financiers et administratifs.

    Quant aux boursicoteurs , stimulés par nos institutions, ils doivent savoir que 95% des echanges en bourses sont ceux de spéculateurs qui s’insérent entre les échanges correspondants a de veritables besoins.

    En attendant , les profiteurs garderont leurs belles cylindrées et magnifiques yachts alors qu’ils auront captés une partie considérable de la richesse produite par les individus pour développer les infrastructures et services de nos Nations.

    Je le dis sans cesse : que les Hommes reprennent leur destin en main et pourfendent les marchands.
     



  • xoj 20 septembre 2008 18:38

    voter n’est qu’un acte qui rentre dans le fonctionnement actuel des institutions et donc qui ne permet que de choisir ce qui est proposé ou de s’abstenir.

    Or nous voyons , nous comprenons de plus en plus que ce cadre qu’il faut, sinon renverser, au moins reprendre en main.

    vu la dégénerescence des Nations, on ne peut qu’attendre passivement le sang et les larmes ou AGIR collectivement et FORTEMENT par une forme d’INSURRECTION.

    Y-a-t-il donc un Homme , un groupe capable d’indiquer la voie de la raison ?



  • xoj 20 septembre 2008 18:12

    face aux errements de la civilisation actuelle,

    face aux défis démographiques et environnementaux a venir

    face à la complexité globale de nos sociétés qui nous empèche toute action concrete à cause du brouillard d’interprétation qui englobe toute analyse des événements,

    le citoyen d’une communauté comme la France, ne doit-t-il pas enfin saisir l’occasion de cette période troublée pour reprendre le controle de son destion en revenant aux fondamentaux de la vie au sein de la Nation, plutot que d’attendre , comme toujours, le sang , les larmes et la honte de n’avoir pas agit quand il en était temps.

    Sans parler de révolution, je parlerais d’insurection pour reprendre ,simplement , nos institutions en main ainsi que notre travail et nos biens avant que les lois des grands marchands nous précipitent définitivement sur les chemins de la perdition.


    UN HOMME SE LEVRA-T-il POUR INDIQUER LE CHEMIN DE LA RAISON ??



  • xoj 20 septembre 2008 02:43

    Nos Elus, dans leur grande majorité, pronaient l’Europe sur des bases liberalles et d’ouverture a la mondialisation.

    Les francais ont répondu non , majoritairement a la constitution europeenne.

    La crise financiere est le résultat de l’exploitation d’outils financiers qui ont encore élargi le champs possible de la spéculation pure.

    Les institutions financieres francaises et européennes sont, via la mondialisation, totalement interdépendantes et impliquées dans cette financiarisation de l’economie du risque.

    Les subprime ont fait vivre et s’enrichir des secteurs d’activité complets (Banques, promoteurs, financiers, notaires, courtiers, avocats, ..........)

    Les conséquences sont et vont être notables pour une grande partie de la population.

    En conclusion je crois que les citoyens de ce pays peuvent et doivent demander des comptes a leurs représentants politiques et aussi européens sur les orientations actuelles des differentes institutions qui semblent nous mener la ou la population ne veut pas.





  • xoj 14 septembre 2008 18:34

    Union moribonde..

    Cette Europe tant décriée l’est parcequ’elle n’existe pas !!!!

    Le président actuel qui la représente ne peux REELLEMENT s’exprimer pour 25 pays ou plus car ces pays sont souverains et n’ont pas un gouvernement commun ; et cela parcequ’il y a encore des systèmes démocratiques dans ces pays europeens.

    Nous devrions nous en réjouir et si a un moment les peuples européens desire , de concert, parler de statégie commune , alors ils devront faire le choix politique de se ranger derriere des institutions politiques communes... ce qui n’est pas le cas.

    La ou il faut se mefier, c’est que face a l’impossibilité démocratique de faire l’Europe depuis plus de 30 ans, un conflit ou la crainte d’un conflit pourrait amener les institutions de nos différents pays a declarer un etat d’urgence et a propulser les pays europeens dans un système féderal avec un gouvernement unique, voir obtenir l’aval des peuples face a la peur commune.

    Je ne doute d’ailleurs guere que cet ’etat d’urgence’ se mettra en place d’une maniere ou d’une autre a l’image des sociétés nationales d’energies qui sont petit a petit regroupées pour atteindre une ampleure europenne par des participations privées ; necessité oblige , nous dit-on...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès