• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

yarak

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • yarak 24 octobre 2007 20:17

    Merci pour cet article superbement construit, auquel j’ajouterai une impression personnelle et un commentaire : - Je ne pense pas que Sarko ait eu une quelconque idée de récupération, surtout à l’endroit d’un pc moribond qu’il n’est même plus la peine d’étouffer. Que Môquet ait été communiste ne change rien à l’affaire. La leçon est que, même à 17 ans, on peut avoir un idéal et en mourir. Enfin le PC n’a décidément que la mémoire qui l’arrange... Pourquoi Moccquet et ses malheureux compagnons sont-ils morts ? Parce que trois abrutis aux ordres des hiérarques du Pc ont assassiné un officier Allemand, dans le dos, de sang froid, sans même savoir qui il était. Abrutis mais protégés encore, longtemps après la guerre, par les instances du parti. Décidément, pas de honte, pas de pudeur, de la basse besogne qui offense l’histoire. Mais le PC n’est plus à cela près...


  • yarak 23 janvier 2007 20:08

    La richesse est un concept à plusieurs niveaux, car, fondamentalement, chacun est le riche de quelqu’un... Riche, un tout petit peu par rapport à celui qui n’a RIEN, celui qui, d’abord,peut satisfaire ses besoins essentiels : un toit, un travail. Riche ensuite celui qui peut affronter des aléas financiers sans s’écrouler. Riche, un peu plus, celui qui peut s’offrir et offrir aux siens un peu de superflu. Riche déjà bien installé celui pour qui le superflu fait partie de l’ordinaire Très riche celui pour lequel le superflu a un coût supérieur à celui de l’essentiel... Très très riche celui qui a la chance de n’avoir pas (plus) besoin de compter Crésus celui qui peut dépenser sans espérer venir un jour à bout de sa richesse. Le seul impôt juste serait celui qui frapperait TOUTES les dépenses... mais il est politiquement inapplicable, et financièrement désastreux pour l’état ! Et l’impôt dans tout cela ? En fait il n’a pas évolué beaucoup ( exception faite de la CSG et CRDS) alors que les sources de profit ( et non seulement de revenu) ont beaucoup évolué. Ce qu’il faut demander à nos têtes pensantes, c’est de réformer ce système d’impôt, d’abord lieu en le simplifiant, ensuite en le faisant peser sur les PROFITS, c’est à dire tout ce qui procure au contribuable des facultés de dépenses. Il faut enfin n’affecter l’impôt national qu’aux seules fonctions régaliennes et éviter comme la peste de faire remonter de l’impôt vers l’état qui le fera redescendre vers ceux qui en ont besoin. L’impôt est comme l’électricité : plus on éloigne la source de sa destination, plus il y a de pertes en ligne : l’exemple type est la DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT allouée aux collectivités locales... pourquoi ne pas la décentraliser totalemnt puisque les dépenses ont été décentralisées ! Pour arriver à donner 1000€ à ce titre, il a certainement fallu 1400 ou 1500€ d’impôt... L’état devrait s’inspirer de ce que l’on demande aux ONG : je me refuse personnellement d’abonder dans des ONG qui ont plus de 20% de frais de fonctionnement et de collecte... Les cadeaux d’impôts sont souvent dans ce sens des bénéfices pour l’état. Un seul exemple : la déduction fisacle d’une partie des salaires payés aux aides à domicile. Lorsque cette mesure est advenue, j’ai presque doublé les heures des aides à domicile que j’employais : résultat ? des heures de travail, des cotisations de sécurité sociale et de retraite... et un peu plus de facilités pour moi. Il faut repenser l’impôt : M. Hollande a fait une lourde erreur ( une de plus...) en parlant de chiffres qui ne veulent rien dire. Mais personne ne fera croire qu’il n’était pas en service commandé.







Palmarès