• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

yclaeyssen

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • yclaeyssen 3 mai 2007 13:54

    Ce débat est essentiel ! On en parle beaucoup aux USA, en Allemagne, en Espagne et trop peu en France.

    De mon coté - je bosse dans le marketing - je sais qu’à coté du big brother institutionnel et/ou politique, la peur d’un big brother marchand est en train d’émerger. Les NTIC (Internet, carte RFID, mutualisation des bases, etc.) permettent en effet d’aller de plus en plus loin dans la connaissance des consommateurs. Les entreprises pourront demain recueillir un nombre considérable d’informations comportementales sur les consommateurs et notamment sur leurs clients. De leur côté, je crois que les clients sont prêts à livrer certaines informations en échange de réductions, de cadeaux, d’invitations à des événements privés, d’avantages et de privilèges divers. Pour autant, de plus en plus d’associations dénoncent les abus relatifs à la gestion (collecte, traitement et exploitation) des données personnelles. La peur d’un Big Brother Marchand est en train d’émerger tout comme les effets de saturation liés notamment au télémarketing, à l’e-mail marketing et au SMS.

    C’est pour cette raison que j’ai lancé au sein de mon agence une étude nommée « Le Baromètre de L’intrusion ». Cette étude a pour ambition d’expliciter les attentes et les craintes des consommateurs quant à l’avenir du marketing client et notamment à l’exploitation de leurs données personnelles (déclaratives et comportementales). Nous avons interrogé par internet plus de 400 000 personnes, 35 000 ont répondu à la totalité du questionnaire.

    Les réponses sont intéressantes : 3 personnes sur 4 sont dérangées par le fait que « des informations de tous types concernant chaque français sont enregistrées dans de nombreux fichiers. » 61 % considèrent que les marques et les enseignes ne les informent pas suffisamment ! Pour autant, ils sont relativement d’accord pour échanger certaines informations contre des bons d’achats ciblés et personnalisés... C’est toute la schizophrénie du consommateur qui est ici explicité !

    Il y a donc de beaux défis pour les professionnels du marketing : être plus transparents dans les modalités de collecte, de traitement et d’exploitation des données personnelles, montrer l’intérêt gagnant-gagnant de cet échange et surtout respecter les consommateurs et les clients qui ne désirent pas entrer dans ce dispositif marketing (30 % des consommateurs selon l’étude).







Palmarès