• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Yoshi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Yoshi 4 juillet 2009 17:19

    Ah, l’éternel bal des sectaires... Réchauffistes, anti-réchauffistes, en rangs serrés, prêts à toutes disgressions pour justifier leur cause. Messieurs-dames, n’oublions pas que l’on parle de science ici-bas, alors, par pitié, laissez l’émotionnel au placard et avancez des chiffres, des statistiques, des études, du rationnel.


    Oui, le réchauffement climatique est une réalité. Tous les chiffres, quel que soit leur source, nous font état d’un réchauffement modéré de l’ordre d’un demi-degré pour la période allant des années 70 (où l’on pensait -à tort- qu’un nouvel âge glaciaire se profilait) à nos jours.

    Cependant, ces élévations de températures sont à mettre en parallèle avec une activité solaire débordante, ainsi qu’une activité géomagnétique « étrange » (voir la vitesse de déplacement du pôle magnétique et l’activité sismique de la période susmentionnée).

    Il est d’ailleurs assez normal, que lorsque les températures montent à l’échelle du globe, la biomasse s’accroisse. Biomasse qui rejette d’importantes quantités de CO2. CO2 que les océans, plus chauds, captent beaucoup moins bien.
    Dans ce genre de schéma, l’élévation des concentrations de CO2 se fait naturellement, et découle directement du réchauffement. Et non l’inverse...

    Ceci est d’ailleurs une bonne aubaine pour le groupement politique interétatique GIEC, qui, à travers la psychose engendrée par tout ce remue-ménage, peut avancer ses pions : taxe carbone, et pourquoi pas, plus tard « amendes carbones » aux pays qui refuseraient de sacrifier leur croissance économique sur l’autel d’un écologisme fumeux...

    J’attends, de mon côté, assez impatiemment que l’on arrive en 2040, et que nos écologistes de service nous expliquent qu’il va falloir recouvrir le pôle nord de sel pour retarder la formation de la banquise, sans quoi, horizon 2100, la moitié de l’hémisphère Nord se retrouverait prise dans la glace...
    Après tout, ils nous ont fait le coup il y a moins d’un demi-siècle avant de retourner totalement leur veste et crier au réchauffement, il n’est pas improbable que si les températures baissent (ce qui est au moins aussi probable que de les voir monter), ils nous ressortiront la blague du refroidissement global. Les hommes ont la mémoire courte et la science confuse, autant en profiter... 






Palmarès



Agoravox.tv