• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ZEN

ZEN

Un citoyen, tout simplement....
" Un homme ne se mêlant pas de politique mérite de passer, non pour un citoyen paisible, mais pour un citoyen inutile." [Thucydide]

Tableau de bord

  • Premier article le 14/08/2006
  • Modérateur depuis le 29/09/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 273 15292 10709
1 mois 1 5 28
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 247 174 73
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • ZEN marcel thiriet 9 février 2006 22:15

    Le terme de « destruction » me choque,il conviendrait plutôt de parler de dénaturation,car le savoir est devenu un objectif secondaire ou indéfiniment reporté.Je pense que nous évoluons rapidement vers une américanisation du système éducatif,comme le Québec,comme la Suisse, où la maîtrise du savoir(et donc l’accès au pouvoir)sera (de plus en plus)le fait d’une minorité privilégiée (voyez la baisse de la représentation des élèves issus des milieux les moins privilégiés en classe prépa et dans les grandes écoles).Il y une origine politico-économique (neo-libérale,pour faire simple) à cette dérive ,que l’Etat ne fait qu’entériner au lieu de réparer,de contre-carrer(« ouvrir l’école sur la vie » a été longtemps le slogan qui,derriére son apparent bon sens,a consacré l’abandon de toute rigueur et a ouvert la voie aux jargons pédagogiques et aux pontes de la doctrine officielle du « laisser-faire »,qui convient parfaitement aux marchands qui cherchent à s’annexer la jeunesse .Qui dira jamais les dégats opérés par les précheurs de « modernité »,les zélateurs de la pédagogie sans contraintes...Résulats:des terminales (« L » de surcroît !) qui n’ont jamais lu un roman complétement,ou qui avouent avoir horreur de lire,parfaitement prêts à tous les conditionnements...A suivre.



  • ZEN marcel thiriet 9 février 2006 19:20

    J’attends d’en savoir un peu plus sur les analyses, les présupposés et les arrière-pensées de monsieur Lafforgue,avec lequel je suis pour l’instant d’accord,malgré la trop brève présentation..Je veux simplement apporter mon témoignage d’ancien enseignant .J’ai terminé ma carrière en lycée de plus en plus affligé par le niveau moyen des éléves de Terminales qui m’étaient confiés:manque de vocabulaire,logique aberrante,absence de bon sens dans le raisonnement,déficit incroyable de culture minimale,écriture hésitante et maladroite (ne parlons pas des fautes d’orthographe !),attention minimale et épisodique, etc...Bref, des symptômes souvent décrits dans d’excellents ouvrages récents. Les causes ne sont pas qu’institutionnelles,mais la politique scolaire suivie depuis 1972 est bel et bien en cause.Il faudrait du temps pour en bien parler,mais le désintérêt, voire le mépris pour la culture et la réflexion critique me semblent être une caractéristique dominante de beaucoup d’orientations qui ont produit les effets perceptibles aujourd’hui.A suivre...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès