• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

zinnzinn

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • zinnzinn 31 août 2008 22:55

    Voilà ce qui leur fait peur : « Les races non civilisées prolifiques. »

    L’idée, très répandue, que la réduction de la population mondiale [ainsi que son taux de croissance] se passera forcémment par la famine, la maladie et les guerres, est issue des Relations Publiques des oligarches et plutarches, que l’auteur épeingle si bien.

    En d’autres termes, l’élimination du "surplus" d’êtres humains, par moyen de négligence et de violence, serait la solution le plus « efficace » et « bon marché », selon ceux qui tiennent les reines du pouvoir.

    Pourtant, il y a une autre manière de voir le problème, qui consiste à se mettre dans la peau des gens qui se « sur-reproduisent ». Pourquoi le font-ils ? Demandez à une femme qui aurait élevé 5, 10, 15 enfants si l’expérience fût une partie de plaisir !

    Nous, les priviligiés des pays industrialisés, bénéficient des programmes de sécurité sociale et de retraite [pour l’instant, du moins]. Mais, quelle est l’assurance de soutien social d’un couple de fermiers dans sa vieillesse, par exemple, si ce n’est la main d’œuvre de sa progéniture et la soldarité entre générations ? Avec un taux de mortalité enfantin élévé dans une grande partie du monde, voilà pourquoi on y produit les familles nombreuses.

    Vu de là, la philosophie derrière l’idée promulguée par nos Seigneurs, que maladie et violence sont des solutions acceptables en ce qui est réduction de la population mondiale, n’est pas moins que monstrueuse. Il y a trop d’êtres humains sur la planète ; ça c’est indéniable, mais la réponse qu’ils soumettent est mal pensée, même en termes de leurs propres intérêts

    Le problème se situe donc au niveau de nos oligarches, et il est, au fond, d’ordre politique. La solution est on ne peut plus simple : mettre fin à la hypersurexploitation des peuples des pays non industrialisés, et soutenir le développement des infrastructures de soins médicaux et d’éducation, sur le modèle Cubain, en Amérique du Sud, par exemple [avec produits de contraception gratuits et à volonté].

    Soutenus, ces populations profiteraient d’une confiance dans leur capacité de survivre, et le problème de surpopulation se verrerait peu à peu résolu. ET le monde compterait d’autant plus d’êtres sains et inventifs, pour faire marcher les économies locales, d’abord, et l’économie mondiale, ensuite, avec l’avantage supplémentaire de pouvoir faire économiser aux pays riches des $ milliards en subventions.

    On ne peut plus parler honnêtement de surpopulation sans montrer du doigt ceux qui, en fin de compte, en sont responsables.



  • zinnzinn 17 août 2008 15:41

    Daerel, vos soucies quant aux livraisons d’hydrocarbures de la Russie à l’Europe, du genre "attention, l’Europe risque d’avoir froid cet hiver !!", sont le résultat d’une campagne médiatique peu scrupuleuse, de la part de l’Europe de l’ouest, dont le but, on peut craindre, se résume à l’apaisement des Etats-Unis.

    Plus précisemment, l’Europe entière est engagée avec la Russie dans un partenariat de long duré [via contrats dits PSA (production sharing agreements)], créant une dépendance mutuelle entre les deux parties. La Russie planifie à l’avance ses revenus et dépenses d’Etat *en fonction de ce type de contrat* ; elle en dépend, donc. L’aprovisionnement de l’Europe en énergie, en contrepartie, est ainsi quasi garantie.

    Sauf sabotage d’oléoduc ou autre force majeure, les risques que la Russie utilise l’énergie en tant qu’outil politique contre l’Europe est quasiment nul.

    PS : Si votre inquiétude est lié à l’affaire Russie-Ukraine de 2006, veuillez lire ceci
    http://en.wikipedia.org/wiki/Russia-Ukraine_gas_dispute

    En somme, l’Ukraine a joué le con, et la Russie lui a fait connaître son mécontentement en fermant le robinet à gaz pendant 4 jours ...



  • zinnzinn 13 août 2008 19:08

    Sébastien : Mais si l’affaire de Nourredine n’a pas ete mediatisee comme celle de Rudy et pas non plus comme vous l’auriez souhaite, est-ce, pour decrypter vos propos, la faute des juifs ?

    Bien sûr que non. C’est la faute de la police [politique de l’état] et des médias.

    Comme le dit clairement l’auteur.



  • zinnzinn 15 juillet 2008 15:54

    Pour autant la gratuité du nouvel album de Mme Bruni-Sarkozy, il m’est arrivée une chose étrange.

    Je ne possède pas de téléviseur et je n’écoute de la radio qu’en biais, mais je voulais savoir, par curiosité, de quoi on parlais, quant à la musique de Mme B-S.

    L’occasion se présentait sur YouTube. J’ai cliqué, j’ai eu ma dose, mais, dès cet instant, le son m’a été interdit sur YouTube. Rien à faire. Je ne suis pas néophite en matière infomatique. J’ai redemarré, j’ai remis le modem à zéro. J’ai testé plusieurs logiciels : Firefox, Safari, Internet explorer. Il ne s’agissait pas de problème de logiciel ni de modem.

    Toutefois, le son des fichiers YouTube fonctionne parfaitement lorsque je les accède à partir d’une page tièrce, où mon IP n’est pas directement affichée. Quant à Google, il n’y a aucun problème.

    Mme BS innove peut-être dans la commercialisation de ses niaiseries, mais d’autres, fournisseurs d’accès, notamment — Neuf, dans mon cas — ou bien leurs financiers, ne semblent pas être entièrement d’accord.
    .





  • zinnzinn 11 juillet 2008 00:57

    @ l’auteur

    "Robert McNamara, s’il était encore vivant, regretterait certainement"

    Pour infos, Robert McNamara est encore en vie.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Robert_McNamara








Palmarès