• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

zoupic

23 ans, citoyen du monde

est-il trop tard pour changer le monde ?

La solution existe, nous l’avons sous les yeux. Ce n’est pas une course, mais le temps presse.

Pour me suivre :
netvibes.com/zoupic
zoupic.com

Pour me devancer :
tout le reste de l’internet.


La guerre des blogs et des buzz sera la politique du futur.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • zoupic 22 juillet 2008 17:05

    Les banques gagnent leur argent grossomodo sur la différence entre le taux d’épargne et le taux de crédit. Sauf qu’elle peut créer 10 fois plus de crédit que ce qu’elle rémunère d’épargne (10% taux de basile).

    C’est ça qui est injuste et abusé, qui n’est pas simplement un rôle d’intermédiaire, ils ont un levier qui est un des pouvoirs régalien de l’état.

    En plus de ça, elle facture les options, le service de la carte bleue, des bonus quand tu es à l’étranger. En plus de plus de ça, elle rémunère pas les intérêts sur ton compte courant, la plus belle arnaque, et pour les comptes il faut que ça reste par quinzaine, comme si ton argent était mis dans une caisse, et que si il restait pas 15 jours il allait pas faire des petits. Alors que ce sont juste des digites sur des écrans, et que le rapport des stocks / réserves et de 10%, et bien sûr très peu de tout ça en billet et pièces.... ...

    La banque est un service pour utiliser ton argent, ce n’est pas à elle de créer la monnaie.

    La masse monétaire (M1, M2, M3) doit être controlée par l’Etat, et augmenter de façon proportionnelle à la création de valeur ajoutée nationale.

    D’autres propositions existent à ce sujet : AJH : societalisme.org, crédit social de michael douglas. A méditer. Pour en sortir, il faut changer la constitution européenne vu que c’est dedans, mais c’est aussi dans la consitution française depuis 71, merci Giscard et Pompidou.







Palmarès