• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jack mandon

sur La politesse est le fondement de l'école


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 29 juin 2013 09:45

Bonjour Fergus,

A chaud, tout reste à faire.
Au début du XVIIIe siècle, les prêtres avaient charge d’enseigner.
Les nobles ou les chanceux partageaient cette noble tâche avec
des précepteurs, souvent doctes mais avec une ombre religieuse.
Il y eut probablement de bons enseignants et de bons élèves.
Nos philosophes des lumières en portent témoignage.
La qualité de ces élèves là faisait front aux risques encourus.
L’intelligence, l’humour, l’originalité des élèves illuminaient le passage.
Quand l’école laïque déploya son arsenal d’humanité, de bonne volonté,
dans un auditoire heureux, je pense à Charles Péguy, Alain Fournier,
Marcel Pagnol et Jean Giono...par exemple, ce devait être merveilleux
pour un enseignant de voguer sur les cimes poétiques et littéraires.
Mais maintenant nous avons surestimé la flexibilité du maitre et
la pépinière de talents...dans le chaos des langues et le passé culturel
de bon nombre d’élèves arrivés tout droit de Babel ou de l’enfer.
La multitude n’est pas si souvent créative...en esprit simplement.
Ce n’est pas un échec, c’est une catastrophe !
...on aménage les horaires quand la majorité des élèves ne savent
pas lire, écrire, compter, penser et tout simplement vivre.

Faire la classe à des fauves n’est pas de taille humaine.
Que sont devenus les pouvoirs publics, sans pouvoir d’ailleurs.
Je rêve souvent à l’idéal, à travers par exemple les figures citées plus haut.
C’était l’époque ou l’école était sacrée et les enseignants des demi dieux.
C’était le temps de la découverte, de l’intuition créative, de l’amour, de la foi.
Les maitres sont maintenant terrorisés et quelques fois battus...blessés même.
C’est par là qu’il faut commencer. L’école est un sanctuaire d’humanité ou bien
elle n’est pas, elle n’est plus.
Les matières enseignées dans un second temps.
La première grandeur reconnue ce doit être l’humain.

Merci de votre passage

 
 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès